• à nos invisibles

     

    Anne Arnaud-peinture horizontale marine-tableau bleu-gris-180X60cm huile sur toile

  • En souvenir de lady Marianne

     

                  Parfois les absents sont là

    Plus intensément là

    Mêlant au dire humain

    Ce fonds de gravité

    Que seuls

    ils sauront conserver

    Que seuls

    ils sauront dissiper

    Trop intensément là

    Ils gardent silence encore.

                                François Cheng


    11 commentaires
  •  

     

    "Célébrer ce qui, jailli d'entre nous,

    tend encore vers la vie ouverte

    Ce qui, d'entre les chairs meurtries,

    crie mémoire

    Ce qui, d'entre les sangs versés, crie justice

    Seule voie en vérité où nous pourrions encore

    honorer les souffrants et les morts....

     

    Célébrer l'au-delà du désir, l'au-delà de soi

    Célébrer l'aube des noms réinventés

    Célébrer le soir des regads croisés

    Célébrer la nuit au visage émacié

    Des mourants qui n'espèrent plus rien

    mais qui attendent tout de nous."

                                  François Cheng

     

    "Célébrer, ce n'est pas fuir la vie ordinaire, c'est s'en emparer et la soulever pour lui offrir plus de légèreté.Et lorsqu'il s'agit de souffrance et de fin  de vie en particulier, je me refuse à séparer trois mots qui se donnent la main : soigner, accompagner et célébrer....

    Qu'il me soit encore permis d'ajouter qu'on ne célèbre pas que la réussite dans la vie. On est aussi appelé à honorer la limite et à trouver souffle au coeur de l'impasse. N'est-ce pas face au mur , quand la fragilité touche à son comble, qu'on a le plus besoin d'une parole à hauteur d'impossible?"  

                                  Gabriel Ringlet  ( Vous me coucherez nu sur la terre nue) Albin Michel


    18 commentaires
  • Dites-leur que je suis vivant

    Film de Caroline Conte et Thomas Robin - France 2 - Mardi 5 mai

    C’est un film qui nous tient particulièrement à coeur. Un film initié par un duo de jeunes réalisateurs, Caroline Conte et Thomas Robin, que certains d’entre vous ont peut-être eu la chance de voir le 6 mars dernier au Centre national de la cinématographie et de l’image animée (CNC), lors d’une avant-première organisée par Apprivoiser l’Absence. Pour les autres, le moment est venu de pouvoir regarder ce très beau documentaire puisqu’il est diffusé mardi 5 mai sur France 2, à 23h40 dans Infrarouge, la célèbre case documentaire de la chaîne. Et pour ceux que cet horaire tardif en toute fin de soirée découragerait, sachez que le film sera disponible pendant un mois à partir du mercredi 6 mai, sur le service de replay de France 2.

    “Dites leur que je suis vivant” raconte l’histoire de Claire et Antonin; de Katia et Soham; de Sandrine, Jean-François et Baptiste. L’histoire de parents endeuillés qui vivent entre deux mondes, celui de leurs enfants morts trop tôt mais autrement présents, autrement vivants ; et celui dans lequel il faut bien continuer à vivre et qui enveloppe trop vite ces enfants d’un halo de silence.

    Le film est sans arrêt sur un fil. Émouvant mais sans pathos. Juste dans les mots qu’on y entend, dans les silences que les réalisateurs laissent parfois s’installer. Beau aussi, dans les images, le soin apporté au cadrage. Chacun s’y retrouvera, chacun s’y reconnaîtra.

    J'ai vu ce film et je l'ai apprécié.

    Ceux qui sont morts et que nous avons aimé continuent à vivre en nous...

    Lire interview de Caroline Conte >> | Voir un extrait du film 

     
     
     
     
     

     

     

     

     

    Dites-leur que je suis vivant

    Genre : Société

    Durée : 50 minutes

    Réalisateur : Caroline Conte, Robin Thomas

    Nationalité : France

    Année : 2020

     

     
     

    13 commentaires
  •   " C'est le deuil qui m'a mise en marche.  Qui m'a appelée à la vigilance. Surtout ne pas regarder en arrière comme la femme de Lot, par crainte de "devenir une colonne de sel", d'être figée dans un passé sans fin. Toujours aller de l'avant, ne pas s'arrêter en chemin : telle est la sagesse de vie Que m'ont apprise ce bord de mer, ses calmes et ses tempêtes.Lorsque la montagne, si escarpée soit-elle, se^résente sous nos pas, il nous faut faire le deuil de toutes les plaines, de toutes les mers que nous avons traversées.  Il nous faut prendre notre courage à deux mains et trouver le souffle pour gravir la  montée.  De même lorsque nous dans le ravin de la mort, il nous faut remonter la pente, si abrupte soit-elle, pour remonter à la  lumière. Qui ne suit pas cette sagesse de vie laisse le mal etla faute arrêter son chemin. Il fige le. destin, prend le risque d'emmurer son coeur  , d'être transformé en colonne de sel. Car qui s'arrête en route ne sait plus pardonner, aller au-delà de la faute ou du faux-pas. Marcher, aller de l'avant, c'est au contraire laisser la vie aller son chemin. Laisser l'Esprit souffler et il souffle où il veut."

                              Charlotte Jousseaume ( Le silence est ma joie)

     

    En marche mais accepter ce qui vient...Il est  des moments  où l'on se sent anéanti, se dire que ce n'est qu'un passage, qu'il faut parfois faire des pauses, des petites pauses...Que ces petites pauses sont nécessaires à la  marche


    23 commentaires
  • Envol pour un nouveau voyage.

                                                 de Benoît Marchon

     

    "Quelqu'un meurt,

    et c'est comme des pas qui s'arrêtent.

    Mais si c'était un départ pour un nouveau voyage?

     

    Quelqu'un meurt,

    et c'est comme un arbre qui tombe;

    Mais si c'était unegraine germant dans une terre nouvelle?

     

    Quelqu'un meurt,

    et c'est comme une porte qui claque.

    Mais si c'était un passage s'ouvrant sur d'autres paysages?

     

    Quelqu'un meurt,

    et c'est comme un silence qui hurle.

    Mais s'il nous aidait à entendre la fragile musique de la vie?"

     

     

    Je vous remercie pour tous vos messages chaleureux...

    Même si je ne peux vous voir , je me sens reliée à vous et cela m'aide à tenir debout;

    Merci !

     

                                                                    


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique