• Nous sommes assises  à la terrasse d'un café.

    Une jeune maman arrive, portant son bébé en écharpe.

    Une autre la suit avec des enfants plus grands autour d'elle.

    La première s'extasie devant son petit qui nous regarde d'un air dubitatif, ne sachant s'il doit rire ou pleurer devant nos visages inconnus...

    Mon amie, entendant les propos de la jeune femme, s'exclame : "Peut-être devriez-vous l'inscrire à Polytechnique dès l'an prochain?"

    Et la jeune femme lui répond : "justement, j  'y songe et je vais certainement le faire et elle éclate de rire en regardant son petit"...Les autres enfants le regardent en souriant...Et le bébé, rassuré,  nous gratifie d'un grand sourire...

    Comment ne pas sourire à la vie quand on est si fort aimé et admiré !

    J'ai aimé l'esprit d'a propos de cette jeune maman qui, bien que très fière de son petit, n'en demeure pas moins très lucide et gardele sens de la plaisanterie.


    8 commentaires
  • Je me réveille, c'est la nuit.

    Je regarde ma montre, il est  onze heures trente.

    Bigre, il faut que je me rendorme vite, me dis-je...

    Un peu plus tard, je me réveille à nouveau.

    Je regarde ma montre, j'écarquille les yeux, c'est toujours onze heures trente , comment est-ce possible?

    J'ai dû mal regarder, me dis-je, et je me rendors...

    Et je me réveille à nouveau....

    Il est toujours  onze heures trente...

    Je me sens prise dans un étau, je sens l'angoisse monter, le temps se serait-il arrêté ?

    Comment vivre, à la même heure, pour l'éternité...Plus rien de nouveau...

    Malgré tout, je me rendors...

    Ouf ! je me réveille à nouveau : il est quatre heures du matin...

    Le cauchemar est terminé, je peux m'endormir à nouveau, apaisée


    11 commentaires
  • Son cousin est allongé sur le canapé.

    Il vient chercher une feuille, une gomme, des crayons et, très sérieusement, du haut de ses neuf ans, il lui dit :

    Ne bouge pas, je vais te dessiner, puis il  ajoute, je ne suis pas très fort en dessin mais je vais essayer.

     Quelques minutes plus tard, il lui tend la feuille

    Et le cousin regarde, étonné

    C'est curieux, dit-il, on peut le regarder à l'endroit et à l'envers...

    En effet, c'est curieux et on le reconnaît bien

    Il a déjà bien l'esprit d'observation, cet enfant,  et un bon coup de crayon.

    J'espère qu'il continuera  à faire des portraits...Et chacun de l'y encourager.

    Il peut changer l'opinion qu'il a de lui-même.

     

     

     


    13 commentaires
  • Quand la médiathèque de  Crest a proposé un atelier de tricot pour habiller les arbres et les bancs, j'ai trouvé l'idée un peu saugrenue.

    Néanmoins, des personnes se  sont réunies, ont tricoté 

    et voilà la place de la médiathèque, juste à côté de la gare , la voilà toute embellie par toutes ces couleurs nouvelles.

    Une belle petite métamorphose !

    Ce matin, j'ai pris quelques photos à la hâte pour vous les montrer...En réalité, c'est encore plus jolie que ce qu'elles vous présentent.

     

    Tricoter pour un nouvel usage

     

     

    Tricoter pour un nouvel usage

     

    Tricoter pour un nouvel usage

     

    Tricoter pour un nouvel usage

     


    15 commentaires
  • Sa soeur venait de mourir à 92 ans. Elle avait eu un AVC, elle était restée dans le coma quelque temps , puis elle était revenue à elle mais sombrait encore assez souvent dans de longs moments d'inconscience....La maison de retraite où elle venait depuis de nombreuses années , en tant que bénévole, l'avait accueillie à son tour et maintenant, c'était elle qu'on venait voir, visiter... et elle était ravie de ses nombreuses visites, ravie de se trouver encore en vie...bien qu'elle n'eut plus de forces et  qu'elle soit devenue hémiplégique...

    Elle, elle était la soeur aînée et avait deux ans de plus...cependant, elle se faisait un devoir  d'aller lui rendre visite presque tous les jours et elle s'étonnait que tant de personnes  fassent de même et elle me disait :

    - Ma soeur a beaucoup de connaissances mais ce ne sont pas des amis

    Et je sentais dans ces paroles un brin de jalousie

    Il est vrai qu'elles avaient toujours  étaient  un peu rivales, toutes les deux, et qu'elles se chicanaient  souvent pour des vétilles;

    Elle s'étonnait que, puisqu'elle se trouvait dans cet état pitoyable  et sans espoir de guérison, on ne lui administre pas une piqûre qui aurait allégé ses souffrances...Et elle avait fait signer à ses enfants un papier  où ils s'engageaient à  agir ainsi si elle-même se trouvait un jour dans cet état....

    Pourtant, elle reconnaissait que c'est, pendant ces dernières semaines , que, elle et sa soeur, s'étaient réconciliées...

    Un jour, après avoir échangé leurs souvenirs d'enfance, elles étaient tombées  dans les bras l'une de l'autre, oubliant tout ce qui les séparer...

    Quel dommage si ce moment-là n'avait pas été vécu !

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique