•  

     

    Vivante

    Je suis enterrée

    bouche ouverte

    Je crève

    Personne n'y peut rien

    Et vous non plus

    Vous détournez la tête avec dégoût

    C'est toujours puant les gens qui crèvent

    Je m'excuse de vous déranger

    Je voudrais me dépécher

    Oh ! Voir cesser cette agonie

    Cette nausée

    Ce hurlement

     Ce râle !

    Chaque mort est une nouvelle naissance

    Mais pas la mort de qui n'est pas né

    De qui n'a pas fait son chemin

    De qui est avorté

     

    Enterrée vivante je suis

    Pour crier sans fin

    L'angoisse horrible de qui a avorté

    Hier, aujourd'hui et demain

     

    Crier jusqu'à la fin des temps

    Vous qui savez vivre

    Ne m'en voulez pas

    Moi je ne suis pas née

    Je suis seulement enterrée

    Mais la terre qui me recouvre

    Est transparente et laisse voir

    Et laisse entendre

    Ceux qui savent vivre

    Je sais que la Vie existe

    Je sais que la vie est belle

    Mais je n'y peux atteindre.

     

    C'est un texte que j'ai retrouvé en triant mes papiers.J'en ai  un vague souvenir...J'en ai oublié l'origine. Je l'ai écrit il y a 30 ans

     


    11 commentaires
  •  

     

     

    Comment être joyeux quand on voit tant de misère autour de nous?"

    C'est une réflexion que l'on entend parfois, c'est une idée qui nous traverse à certains moments et nous voilà désemparés, partagés...

    Cependant, est-il juste de rejeter la joie au nom de la compassion?

    N'est-ce pas parce que nous sommes faits pour la joie que les injustices, la misère, la souffrance nous font tant souffrir?

    Et la seule façon de lutter contre... n'est-ce pas d'accueillir la joie, de la vivre, de la rechercher et de la communiquer autant que nous pouvons?

    Celui qui vit dans l'allégresse n'a plus aucun désir de spolier les autres ni de les faire souffrir...Au contraire, sa joie est d'autant plus grande qu'il peut la partager et en découvrir le reflet sur le visage de ceux qu'ils rencontrent..


    11 commentaires
  •  

     

     

    © Yvon Toupin

    Yvon Toupin

     

    Je vais voir un ami dans un village voisin.

    Il me raconte qu'un nouvel habitant s'est installé chez eux, on ne sait d'où il vient, c'est un héron.

    Quelques villageois ont décidé de l'attraper et de le tuer....Quel mal a-t-il fait ? On l'ignore.

    D'autres, au contraire, veulent le protéger...Peut-être s'est-il échappé du jardin des oiseaux qui se trouve à quelques kilomètres de là...

    Pendant que nous bavardions, nous l'avons entendu deux fois...Certes son chant n'est guère mélodieux  et quelque peu monotone...Mais est-ce une raison pour l'attaquer ?


    13 commentaires
  •  

     

    "

    " Je dois me mettre en marche, sachant que comme tous ceux qui m'ont précédée, je n'arriverai  nulle part, que comme tous ceux qui sont partis avant moi, j'échouerai, que je vais vers ma défaite certaine et que pourtant cela n'est pas le moins du monde triste.

    Personne n'exige de moi que je réussisse, mais seulement que je franchisse un pas en direction de la lumière."                      

            

                                              Christiane Singer

     

     

    La semaine a été pénible : trop de fatigue

    Le souffle manque, l'énergie manque et cela fait des semaines que je me traîne ainsi et je me décourage...

    Et je relis ce petit texte de Christiane Singer que j'ai eu la chance de rencontrer à deux reprises, quelques mois avant sa mort .

    Et me voilà en meilleur état

    C'est vrai," personne  n'exige de moi que je réussisse mais seulement que je franchisse un pas en direction de la lumière"

    Alors pourquoi se désoler?


    13 commentaires
  • Ce matin, je me lève, je fais ma toilette, prends  mon petit déjeuner : une petit tartine beurre miel suffira;

    Manger m'a fatiguée, j'ai envie de m'allonger, envie de ne rien faire, de ne plus bouger.

    Il y a des moments où tout est fatigant: manger, respirer, bouger....

    Non, me dis-je, tu ne vas pas te laisser avoir comme ça, dès le matin.   Fais ce que tu as prévu de faire et si vraiment, tu n'y arrives pas, il sera toujours temps d'y renoncer et de faire marche arrière.

    Et je vais donc aux restos du coeur , comme c'était prévu, pour aider à installer les différents produits qui seront distribués aux bénéficiaires l'après midi et aussi le lendemain...Ce  n'est pas un long travail, une bonne heure sans plus et j'aurai toute l'après-midi pour me reposer...Je dois aussi aller chez la Kiné mais cela ne peut que me faire du bien : la kiné respiratoire m'aidera à retrouver une respiration plus apaisée...Au retour, j'arrive même à faire quelques petites courses...

    Et je commence un nouveau roman.

    Heureusement que je n'ai pas écouté cette méchante voix qui voulait me limiter plus qu'il n'était raisonnable.

     

    "Tu n'as pas réussi

    à faire de tous les instants de ta vie

    un miracle.

     

    Essaie encore."               Guillevic

     

    Chaque jour essayer de faire de son mieux

    et ne pas se flageller parce que l'état de grâce n'est pas atteint,

    nos limites trop étroites ,

    et cependant continuer à vouloir le meilleur possible,

    essayer encore et croire en la Vie.


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique