•  

     

     

    « Un vieil homme sage est interrogé sur la trajectoire de son existence jusqu'à ce jour. Et voilà comment il en résume les trois étapes :
    – A vingt ans, je n'avais qu'une prière : mon Dieu, aide-moi à changer ce monde si insoutenable, si impitoyable. ...Et vingt ans durant, je me suis battu comme un fauve pour constater en fin de compte que rien n'était changé.
    – A quarante ans, je n'avais qu'une seule prière : Mon Dieu, aide-moi à changer ma femme, mes parents et mes enfants ! ...Et pendant vingt ans, j'ai lutté comme un fauve pour constater en fin de compte que rien n'avait changé.
    – Maintenant je suis un vieil homme et je n'ai qu'une prière : Mon Dieu, aide-moi à me changer...et voilà que le monde change autour de moi !
    Et pas de malentendu, ce n'est pas d'un renoncement à l'action dont il s'agit, mais bien au contraire d'une action neuve dans un esprit libre. »
                                                                     Christiane Singer, "Du bon usage des crises"

    14 commentaires
  •  

    " Avec un être qui est centré, sait  se dire et se montre capable d'écoute, combien la communication est aisée. C'est en quelques mots qu'on le rejoint et qu'on connaît avec lui la joie de la vraie rencontre. "    

                                Charles Juliet


    14 commentaires
  •  

     

     

    "J'ai beaucoup d'amis athées et je me suis aperçu qu'ils refusaient tout ce que l'on disait de Dieu

    parce qu'ils en avaient une idée supérieure. J'ai senti cela avec Malraux, mais aussi avec d'autres.

    Ce qui m'irrite, c'est la façon dont les hommes voient Dieu, la manière dont ils Le représentent."

                                                                        Jean Grosjean

    (propos recueillis par Jérôme Cordelier  dans Le Point)

     

    J'ai aimé cette réflexion car j'ai souvent constaté que ceux qui ne croient pas en Dieu ne sont pas toujours ceux qui se disent athées...Ceux-là refusent le Dieu qu'on leur présente parce que son image n'est pas assez bzbelle...Ils ne peuvent croire en un dieu terre à terre qui aurait les même défauts que les êtres humains, un dieu qui songerait à se venger, à maudire ceux qui n'ont pas eu la chance de le reconnaître...Qu'en pensez-vous?


    15 commentaires
  •  

     

     

    " Les vrais textes sont ceux qui nous font survivre à l’usure quotidienne.

    Ils transforment la mort de chaque jour en cette vie qu’on lui arrache."


    (J. Grosjean, Ce qu’on ne sait pas ne nuit pas", dans NRF, « Vie ou survie de la littérature », octobre 1970)


    6 commentaires
  • Dans les livres vagabonds que l'on peut trouver à l'entrée de la médiathèque, j'ai fait la découverte d'un livre de Christiane Rancé dont le titre m'a intrigué : "Prenez-moi tout mais laissez-moi l'extase"

    C'est un livre à lire à petits pas...alors je prends le temps : une page un jour, deux le lendemain..

    Et je trouve ces deux citations qui m'interpellent...Est-ce qu'elles vous parlent à vous aussi?

     

     

    "Car telle est la faute, s'il y a faute de quoi que ce soit,

    Ne pas augmenter la liberté de l'aimé

    De toute la liberté que l'on trouve en soi.

    Nous n'avons, quand nous aimons, à nous tenir qu'à cela seul

    Nous laisser être l'un l'autre."   Rilke  (Requiem)

     

     

    "Les gens revendiquent quelque chose, au lieu d'être là, comme le soleil ou un arbre en fleur;

    comme un paysage qui laisse les gens grandir, sans leur demander:   "Qu'avez-vous à me donner en échange?"

    Peut-être n'avez-vous jamais rencontré quelqu'un qui a su trouver de la richesse dans la seule béatitude d'être là, y découvrant ce qui manquait à son accomplissement, parce qu'il était lui-même la promesse et l'accomplissement de sa propre  existence! "

                                          Magda von Hattingberg écrivant à Rilke


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique