•  

     

    "Tant de gens mentent. Non, délibérément, mais parce qu'ils vivent à côté d'eux-mêmes, dans l'ignorance de ce qu'ils sont"

     

    "Pour être vrai, il importe de n'avoir aucune image de soi et ne pas craindre de laisser voir le peu qu'on est"

                            Charles Juliet (Lumières d'automne)


    17 commentaires
  •  

     

    " C'est quand tout est perdu qu'on commence à se sentir libre

    et qu'on peut, comme les Grecs , se mettre à danser."

                                            George Haldas (L'état de poésie)

     

    Est-ce que pour vous cette phrase a du sens?

    Moi, j'oscille entre des avis contraires, selon les moments..

    George Haldas est un auteur que j'ai lu avec avidité, il y a quelques années

     

     

    Georges Haldas, né de père grec et de mère suisse, le 14 août 1917 à Genève, et décédé le 25 octobre 2010 est un écrivain, poète et traducteur suisse francophone.

    Il étudie les Lettres à l'université de Genève, puis séjourne à Paris et en Italie. Tout en publiant de nombreux recueils de poésie, il collabore aux Éditions Rencontre, et dirige plusieurs collections littéraires (russes, espagnoles et italiennes).

     


    20 commentaires
  •  

     

    Texte : Vivre en Dieu

    J’appelle Dieu la bonté dans son essence. Celui qui vit de manière désintéressée porte Dieu dans son cœur, même s’il ne l’appelle pas Dieu. Dieu, c’est un mot en quatre lettres. Employer un mot ou ne pas l’employer, quelle importance ? Il faut vivre en Dieu, qu’on le prie ou non. On ne peut prier un Dieu lointain, indifférent aux déchaînements de la violence et de la guerre. Je ne crois pas en un tel Dieu.

    Dans certains drames de la vie, on touche une profondeur de souffrance inouïe. Je pense à ces jeunes, sapés dans leurs forces vives par accident ou maladie. Ils demandent le droit à l’euthanasie. Parfois même leurs proches, au risque de devoir rendre des comptes à la justice, leur donnent la mort. Une mère qui donne la mort à son enfant peut le faire par amour. Je comprends cela. je pense que moi-même j’aurais été tentée d’agir ainsi. Du moins dans un premier temps. Pourtant j’aurais aussi cherché en Dieu la solution.

     

    Soeur Emmanuelle

    Mon testament spirituel, Flammarion


    12 commentaires
  •  

     

     

    « Un vieil homme sage est interrogé sur la trajectoire de son existence jusqu'à ce jour. Et voilà comment il en résume les trois étapes :
    – A vingt ans, je n'avais qu'une prière : mon Dieu, aide-moi à changer ce monde si insoutenable, si impitoyable. ...Et vingt ans durant, je me suis battu comme un fauve pour constater en fin de compte que rien n'était changé.
    – A quarante ans, je n'avais qu'une seule prière : Mon Dieu, aide-moi à changer ma femme, mes parents et mes enfants ! ...Et pendant vingt ans, j'ai lutté comme un fauve pour constater en fin de compte que rien n'avait changé.
    – Maintenant je suis un vieil homme et je n'ai qu'une prière : Mon Dieu, aide-moi à me changer...et voilà que le monde change autour de moi !
    Et pas de malentendu, ce n'est pas d'un renoncement à l'action dont il s'agit, mais bien au contraire d'une action neuve dans un esprit libre. »
                                                                     Christiane Singer, "Du bon usage des crises"

    14 commentaires
  •  

    " Avec un être qui est centré, sait  se dire et se montre capable d'écoute, combien la communication est aisée. C'est en quelques mots qu'on le rejoint et qu'on connaît avec lui la joie de la vraie rencontre. "    

                                Charles Juliet


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique