•  

     

    Mon pays , mon royaume

    Le pays de mes rêves

    Parfois

    il n'a pas de limites.

    Parfois,

    il se réduit à un petit paradis.

                     

                  Parfois il disparaît

                  caché sous des brumes épaisses.

                  parfois il est lumineux

                  et je ne vois plus que lui.

     

    Le ciel et la terre s'y rejoignent.

    Le haut et le bas sont alliés

    Le visible soutient l'invisible

    L'un et le multiple se confondent.

     

                              Dans mon pays

                              les différences ne s'opposent jamais

                              mais se complètent.

                              Il n'y a pas d'exclu.

     

    Dans mon pays

    ce qui est dedans

    a la même clarté

    que ce qui est dehors.

     

             L'unité perdue est retrouvée

             Tout est noces

             Tout est communion

             Tout est immobilité mouvante

             Les contraires sont liés.


    15 commentaires
  •  

    Quelqu'un meurt

    et c'est comme des pas qui s'arrêtent

    Mais si c'était un départ pour un nouveau voyage?

     

    Quelqu'un meurt

    et c'est comme un arbre qui tombe

    Mais si c'était une graine germant dans une terre nouvelle?

     

    Quelqu'un meurt

    et c'est comme une porte qui claque.

    Mais si c'était un passage s'ouvrant sur d'autres paysages?

     

    Quelqu'un meurt

    et c'est comme un silence qui hurle

    Mais s'il nous aidait à entendre la fragile musique de la vie?

                                                  

                                                   Benoît Marchon

                                                          écrivain et poète français

     


    12 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Jean Mogin, né à Bruxelles en 1921 et mort en 1986

    Il est le fils du poète Georges Mogin, plus connu sous le nom de Norge, et de Jeanne Laigle. Il étudie l'archéologie et l'histoire de l'art à l'Université Libre de Bruxelles. Il entre en 1944 à l'INR Institut National belge de Radiodiffusion, dont il est en 1959 Directeur Littéraire et Dramatique, devenu depuis RTBF, où il finit Directeur Général de la Radio. Il contribue, en compagnie d'Alain Bosquet, à la fondation de la revue Pylônes, qui aura sept numéros. Il épouse Lucienne Desnoues en 1947. En 1965, il obtient, conjointement avec Lucienne Desnoues, le Prix Engelmann de Poésie. En 1982, il prend sa retraite et s'installe en Provence, à Montjustin (Alpes de Haute-Provence).

    Il Fut poète, homme de théâtre et homme de radio

     

    " Chaque jour, je voudrais vivre un moment parfait,

    Et que ce moment-là dure un jour tout entier;

    Que tout le jour, tout soit entier, durable et plein,

    que chaque instant du jour dure le jour entier,

    Qu'il se prolonge en les instants suivants et vive

    Avec eux, tout ensemble, un temps tout au présent

    Où rien des jours passés ne soit abandonné,

    Où rien de l'aujourd'hui déjà ne soit demain."

                                 Jean Mogin  (Maison partout)

     


    13 commentaires
  •  

     Une amie m'a envoyé ce  poème pour me dire où elle en était...

    Je me retrouve tout à fait dans ce qu'elle a écrit...

    Et vous?

     

     

    La tempête

     

    "Sur l’océan en tempête, petite barque fragile, je suis bousculée, submergée par des vagues violentes,emportée par un courant trop fort pour la frêle embarcation que je suis. Je vais me noyer. Je ne peux plus résister

    .- À l’aide, je prends l’eau de toutes parts... Qui viendra écoper pour m’empêcher de couler, qui viendra se mettre à la barre pour m’emmener vers des zones plus tranquilles?

     Le peintre Hokusai avait été prévoyant, lui. Il avait installé plusieurs rameurs dans sa barque pour affronter l’énorme vague menaçante qui avait surgi devant elle.Moi, je suis toute seule dans cette immensité hostile, terrifiante.

    - Hokusai, viens à mon secours!

    - Sois confiante. Tu sais bien que tu ne crains aucun mal quand tu traverses les ravins de la mort.Tu n’es pas que cet esquif fragile. Tu es aussi la vague qui te porte, la vague qui se laisse porter par l’océan.

     Alors, moi, la vague, je suis passée sous la barque. Nous avons commencé à jouer à cache-cache. Puis le vent a fait alliance avec nous, à moins que ce soit nous qui ayons fait alliance avec lui... et nous avons, tourbillonné, glissé, sauté, dansé. Une mouette est venue se poser sur moi. Elle riait chaque fois qu’elle me voyait trembler de peur. Alors, elle écartait ses ailes, elle les plaquait contre moi en une caresse douce et rassurante.

     La tempête s’est calmée. Moi, petite barque fragile, je me suis laissée apaiser,vivifier par la grande respiration de l’océan, j’ai retrouvé mon souffle, ma légèreté, ma stabilité.

     Je continue mon voyage, accompagnée par la mouette et ses amies, par le vent, les vagues.."

    .                                                                   Josette

                                                                       4 juillet 2020


    10 commentaires
  •  

     

    Longtemps , j'ai maudit

    Mes insomnies.

                       Aujourd'hui,

                       J'oserais les bénir

    Ce sont de longs moments

    De repos , de répit.

                        Rencontre avec l'immobile, 

                        Rencontre avec le silence.

    Qui ouvre les voies

    Où vivre la pleine vie.

                          Il m'arrive

                          De me faire ruisseau,

    Et de me laisser aller

    Bercé par le courant,

    Parlant à des pierres.

    Et me voici rivière, fleuve

    Hésitant devant l'océan.

                            Je peux me transformer

                            En ciel d'azur

                            Saluant ce qui me regarde.

    Je peux être rocher,

    Vivant en moi les données

    D'un silence qui fait communier

    L'homme et la pierre.                        GUILLEVIC  (Relier)

         


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique