• Hier au petit salon du livre d'un village voisin, j'entends Laurence Nobécourt qui répond à la personne qui l'interviewe et lui parle son livre sur la Patagonie

    " il est essentiel d'aller au bout du monde simplement pour constater qu'il n'y a rien de plus mais il faut y aller et cela change notre façon de vivre"

     

     

     Puis, dans Matin magique, je lis et je me dis qu'il y a un lien entre ces deux réflexions

     

    "Il est tellement libérateur de perdre cette illusion. Oui, il est tellement libérateur de réaliser que le monde extérieur n’a pas le pouvoir de nous combler, qu’il ne sera jamais, jamais la source de cette plénitude tant recherchée – du moins, jamais pour longtemps. Car à partir de ce moment, on peut commencer à la chercher – et à la trouver – là où elle est vraiment. Là où elle a toujours été. Là où elle sera éternellement."

                                              Marie Pierre Charron (Matin magique)

     

    Et j'ajoute ces deux citations.

    "Rester, c'est exister, mais partir, c'est vivre." G. Nadaud

     

    " Le voyage, ce qui en fait le prix, c'est la peur."  Albert Camus

     

    Et vous, qu'en pensez-vous?

     


    21 commentaires
  •  

    Tous les jours il part

    et tous les soirs il revient.

    Tous les jours le même parcours

    sans même l'idée d'un détour.

    Tous les soirs le même retour.

    Quelle vie monotone

    pensent certains.

     

    Mais qui est le voyageur ?

    Est-ce celui qui reste sur le quai

    et regarde les autres partir dans le train?

     

    Il en est qui partent et ne voient rien,

    n'entendent rien, ne sentent rien,

    et tout ce qui s'offre à eux reste invisible à leurs yeux.

     

    Il en est qui restent

    et ne cessent de s'émerveiller

    chaque jour

    de la parcelle d'invisible qu'ils découvrent

    même si leur chemin semble en apparence toujours pareil.

     

     Qui est le voyageur ?

     

                                                                                        

                                                                                         

     

                                                                                           Encore" le tableau du samedi" demain

                                                                                           et puis je fais une pause

                                                                                         étant pendant une semaine sans ordinateur.

                                                                                            A bientôt,le mois prochain.


    11 commentaires
  •  

     

    Peur...mais de quoi ? Il ne le savait pas...

    Jamais un voyage ne l'avait autant angoissé.

    Il en avait passé des nuits blanches.

    Il avait failli abandonner l'idée de partir.

    Puis il s'était repris : ses  ennuis de santé ne justifiaient pas qu'il renonce à ses projets.

    Il lui fallait vaincre sa peur et se mettre dans les meilleures conditions pour faire de ce voyage un moment de bonheur et d'ouverture et de découverte

    Deux ou trois jours avant le départ, à son grand étonnement,  et sans qu''il sache comment, sa peur s'était transformée...et il était prêt à vivre l'aventure, même si elle devait mal se terminer...L'essentiel était d'avancer.... de ne jamais laisser la peur lui dicter sa conduite.

    Et le voyage avait eu lieu et, en effet, il en avait été très heureux...

    Quand il pensait qu'il avait failli y renoncer,  il en frémissait  et il se demandait quelle allait être sa réaction la prochaine fois?

    Allait-il être à nouveau submergé par l'angoisse ou en en avait-il fini avec ses peurs stupides?

    Car, il n'avait pas toujours été ainsi.

    Les tout premiers voyages qu'il avait faits, il était seul, encore adolescent, et il était allé à Paris...puis en Italie...

    Ses parents n'aimaient pas les voyages, c'était donc  une grande nouveauté pour lui, et on aurait pu comprendre alors qu'il soit inquiet

    Mais il n'en était rien...Et tout s'était bien passé....D'ailleurs tous ses voyages s'étaient bien passés...

    Alors, pourquoi cette peur qui devenait de plus en plus envahissante ?

     

    Allons, se dit-il, cessons de nous poser des questions et qu'importe ce qui m'a délivré de l'angoisse cette fois-ci,

    décidons qu'elle s'est dissipée et qu'elle ne reviendra plus !

     

     

     

     


    12 commentaires
  • Je suis dans le train,  un peu agacée par le remue-ménage que fait un groupe d'adolescents assis un peu plus loin...

    Arrive le contrôleur, c'est une dame, toute ronde et souriante...elle sourit à chacun, tout heureuse de les voir si joyeux...

    Elle s'approche...devant moi, un jeune, accoudé sur la tablette, semble dormir.

    "Monsieur, je contrôle les billets..Monsieur"

    En voilà un, me dis-je, qui simule le sommeil et qui a oublié de prendre son billet

    Elle l'appelle à nouveau, lui touche le bras. Il sort de sa léthargie,  cherche péniblement son billet  au fond  de sa poche...

    Elle continue à sourire, s'excuse de l'avoir troublé au milieu de sa sieste

    "Ce n'est pas agréable, dit-elle"

    Je lui tends mon billet...Notre train a vingt minutes de retard...Sans que je lui demande rien, elle vérifie sur quel quai se trouve le train que je dois prendre ensuite..."vous l'aurez, me dit-elle, vous allez arriver sur le quai 4 et vous rendrez sur le quai 1.

    Elle fait de même avec mon voisin qui se trouve tout de suite  rassuré.

    Elle continue, s'en va plus loin...

    Curieusement , le bruit que font les adolescents me semble plus supportable...moins crispant.

    Son sourire a suffi à rendre l'atmosphère plus agréable...Merci madame le contrôleur !


    9 commentaires
  • Le temple de Pontaix dans la Drôme

    Nous passions par là, visitant lel village, la porte était ouverte

    et nous sommes rentrés...

    Une dame nous accueille , prête à répondre  à toutes nos questions....

    Afficher l'image d'origine

    Ce temple  est l'ancienne chapelle d'un château-fort du XIIIe siècle.

    Le mur nord est entièrement décoré de fresques du XIIIe et XIVe siècles

     

    Pontaix eut son château fort et son donjon dès le XIIe siècle. Sur un vestige de la chapelle du XIIe siècle a été construit, au XVe siècle, le temple actuel qui fut église catholique avant de devenir temple au XVIe siècle.

    De cette époque subsistent des fresques, le Christ en croix entre Marie et Madeleine, et les « litres », bandes noires entrecoupées d’écussons, insignes funéraires de huguenots de Pontaix au XVIe siècle.

    Sur le mur ouest du temple est inscrite dans une fenêtre la date de 1562, commémorant la visite du Réformateur Guillaume Farel.

    Pendant les guerres de religion, la garnison militaire du château de Pontaix a joué un rôle important, combattant aussi bien en Diois, en Dauphiné ou en Guyenne, participant aux sièges de Livron, Montélimar, Gap, Grenoble.

    À la fin du XVIe siècle, la paroisse de Pontaix comptait environ 600 fidèles. Un nouveau temple est construit après 1614 et sera rasé à la Révocation. L’ancien temple rendu aux catholiques devient l’église Saint-Apollinaire. Cependant la communauté protestante reste importante, opiniâtre et active même dans la clandestinité.

    Après la Révolution, les lois organiques du Concordat permettent aux protestants de récupérer leur temple de Pontaix.

     

     J'ai aimé cette visite imprévue et  aussi sa curieuse horloge...

    J'ai appris  un mot nouveau : la litre...j'ignorais totalement  son existence

     

     

    L'horloge double mérite une mention spéciale.
    A l'extérieur, deux cadrans à une seule aiguille sont visibles, l'un tourné vers le village et le château, l'autre vers la Drôme.
    A l'intérieur, le mécanisme est double : un mouvement pour chaque cadran, tous deux enserrés dans un châssis unique. Cette dualité était donc prévue dès l'origine.
    Le mouvement côté village est régulé par un système à pales, alors que le mouvement côté Drôme montre un échappement à ancre.
    Beaucoup plus sophistiqué et plus facile à régler, ce dernier est moins ancien, ce que montre également la fabrication des pignons et roues dentées.

    http://www.chambres-hotes-morin-salome.fr/IMAG-INT/Dr-Romane/Pontaix-Temple-31g.JPG


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique