•  Ce matin, dans Culturebox, je lis cette information et j'en suis vivement touchée:

     

     "Ce dimanche des parents d'élèves du 3e arrondissement de Lyon ont vendu gâteaux et crêpes sur le marché. L'argent récolté servira à offrir des nuits d'hôtel aux familles d'élèves sans abri. Trois enfants scolarisés dans cette école élémentaire dorment dans la rue.

      Les parents d'élèves de l'école Antoine Charial, située dans le 3e arrondissement de Lyon, se sont mobilisés pour trouver un refuge à des enfants qui dorment dans la rue.

    Cela fait maintenant deux ans qu'ils multiplient les actions, allant parfois jusqu'à héberger eux-mêmes les camarades de leurs enfants et leurs familles.grâce à eux, l'an dernier , 12 enfants ont pu quasiment passer tout l'hiver au chaud

     

     
      .

    12 commentaires
  • Rassemblement pacifiste devant la statue de Gaston Dintrat à joyeuse / © France 3

    Depuis 14 ans, après la traditionnelle cérémonie de commémoration du 11 novembre 1918, à l'appel de la Libre Pensée, des citoyens se rassemblent devant le monument pacifiste de Joyeuse.

    Par Nicolas Ferro Publié le 11/11/2017 à 17:50

    Un rassemblement pour dire Non à la guerre, Non à toutes les formes de guerres. Et Non à l'horreur et à la barbarie qu'entraînent ces guerres. C'est le sens de cette manifestation qui a lieu chaque année à Joyeuse en marge de la commémoration du 11 novembre 1918. La première guerre mondiale a fait 10 millions de morts et l'Ardèche perd 14 000 hommes aux combats. Aujourd'hui en 2017, alors que les guerres sont présentes sur tous les continents, ce rassemblement se veut être un appel à la paix.

    Depuis 14 ans, ce rassemblement pacifiste est organisé par l'Association Laïque des Amis des Monuments Pacifistes et Antimilitaristes de l'Ardèche, l'Association Républicaine des Anciens Combattants et la Fédération Ardéchoise et Drômoise de la Libre Pensée
    Il a lieu devant la sculpture de Gaston Dintrat baptisée "Ce qu'il nous reste" et livrée à la ville de Joyeuse en 1925 dans cet élan pacifiste de l'après guerre. Ce fut le maire de l'époque Gustave Jallès qui l'avait commandée. La sculpture porte les noms de 82 soldats de la commune morts pour la France.

    Durant la première guerre mondiale, 2500 soldats furent condamnés à mort et 639 d'entre eux furent fusillés pour désobéissance. Parmi eux, 6 Ardéchois. Pour les descendants de ces familles de soldats fusillés pour l'exemple, ce rassemblement  est l'occasion de rappeler publiquement leur volonté de les voir réhabiliter par la République Française.

     

    Je lis cet article et cela me plaît:

    que le 11 novembre ne soit pas une justification ni une glorification de la guerre

    mais bien un appel à la paix


    10 commentaires
  • J'ai reçu ce mail et il m'a paru intéressant de vous le faire connaître

     

     

    Chère amie, cher ami

    J'ai reçu hier matin cette vidéo impressionnante, enregistrée par une mère de famille.    Vraiment, je vous invite à la regarder jusqu'au bout et la transférer immédiatement à tous vos contacts.   Il est urgent de dire la vérité sur les 11 vaccins obligatoires, contre la désinformation des lobbys pharmaceutiques.




    Bien à vous, 

    Dr Jean-Pierre Willem


    13 commentaires
  •  

     

    C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai suivi cette émission, dimanche, sur

    " la Birmanie, le pouvoir des moines et des militaires"

     

    Birmanie, les moines au coeur du changement

     

    Depuis que les militaires ont accepté en avril 2016 de partager le pouvoir avec Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix, la Birmanie se cherche une identité et le bouddhisme pèse très fortement sur ce débat, très marqué par la tentation nationaliste. Trois moines, chacun engagé à sa manière dans une Birmanie qui se cherche, livrent leur regard, leurs inquiétudes et leurs espoirs.
    L'un prêche en faveur de la dame de Rangoun,
    L'autre propage le bouddhisme dans les régions les plus reculées du pays. Et le dernier mène un combat nationaliste et antimusulman des plus extrêmes pour la défense d'une identité nationale qu'il prétend menacée.
    Tous trois nous livrent leur regard, leurs espoirs et inquiétudes sur le pays, avec en toile de fond la montée du sentiment antimusulman dans le pays et la question des Rohingyas
     
    Le dernier fait vraiment peur, il croit défendre son pays, il ne fait que propager la haine, la division  et la guerre et les pauvres rohingyas sont classés comme apatrides alors qu'ils habitent ce pays depuis le XVe siècle.Ils sont chassés, torturés, tués...On parle de génocide...Pourtant, ces gens ne désirent qu'une chose: vivre en paix  sur la terre où ils sont nés, créer une famille, vivre de leur travail...Si certains se sont révoltés, il y a quelques mois, c'est parce qu'ils voulaient jouir des mêmes droits que les autres birmans, ne plus être apatrides...
     
    Quelle tristesse !
    Pourquoi l'homme éprouve -t-il si souvent le besoin de se replier sur lui-même  et de repousser celui qui est différent...
    Toutes les religions prêchent l'amour et veulent aider  les êtres humains à se relier entre eux...Et dans toutes les religions, on trouve des êtres qui  s'imaginent qu'il leur faut se défendre de tous ceux qui ne partagent pas les mêmes croyances et qu'ils peuvent tuer pour cela ?

    10 commentaires
  • Il y a quelques jours, nous sommes allés voir un ami à l'EHPAD de Crest.

    Nous sommes restés un moment dans le jardin

    et sa femme  nous a expliqué que, cette année, les résidents aidés de leurs familles et du personnel soignant,  s'étaient

    occupés à donner des couleurs plus vives  en tricotant  des écharpes pour les arbres de la cour

    et cela avait été de bons moments pour tous.

    Voici ce que cela donne

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'an dernier, la même initiative avait été prise pour orner les arbres devant la médiathèque.

    et c'est vrai que cela  donne un petit air de fête

    et cela permet aux bénévoles de se rencontrer;

    Vive les couleurs.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique