•   Quand j'étais au centre de Dieulefit, il y a eu plusieurs animations très intéressantes;

    Le jour où je suis arrivée, c'était le quatuor de Mirmande qui était là et qui, très amicalement, a joué plusieurs mélodies très agréables.

     

      Quelques jours plus tard, ce sont les frères Cordier :  Julien au violon et Dimitri à l'accordéon...qui, avec virtuosité et avec une grande concentration, nous ont présenté quatre morceaux...Ils n'ont pas joué longtemps mais ils l'ont fait avec tant de coeur que nous étions tous ravis...."Ils sont à fond dans leur musique", me dit un jeune auditeur...

    -"C'était très beau" leur dit une fillette qui s'était arrêtée dans le couloir pour les écouter.

     

    2011mai 077

     

     

      Quelques jours plus tard, c'est  YVES BICHET qui vient nous voir...

    Le visage ouvert, les yeux rieurs, les cheveux rebelles et souriants...oui, même ses cheveux sourient..Il se présente tout simplement, il parle tout en restant à l'écoute de ceux qui sont en face de lui;

    Né en 1951, d'abord ouvrier agricole pendant neuf  ans, puis maçon spécialisé dans les maisons en pierres,  il reconnaît la chance qu'il a eue de pouvoir être édité en 1994 pour son premier livre qui est un livre de poèmes.

    Cela l'encourage, il partage alors son temps entre l'écriture et son entreprise...

     Mais il y a trois ou quatre ans, il a dû arrêter brusquement  le travail de maçon à cause de ses cervicales et de son dos.

    Il a donc maintenant tout son temps pour écrire et il commence à se lancer dans l'écriture de scénarios, ce qui lui permet davantage d'assurer sa subsistance

    Bien sûr, il nous parle de son dernier livre :"Resplandy" 

    mais ce n'est pas sa préoccupation première...Ce qu'il désire avant tout, c'est la rencontre avec les gens...et il est profondément à l'écoute de la moindre intervention des uns et des autres et les langues se délient et c'est un moment fort agréable;

     

    2011mai-080.jpg


    17 commentaires
  • img047.jpg

    Hier, vous vous souvenez, je vous ai montré la façade de sa maison, place des tilleuls à Dieulefit.

    Elle est bâtie dans la coulée du Jabron et pour rentrer  dans" la demeure aux figures", il faut d'abord descendre les escaliers...Et là, les moindres recoins sont peuplés d'une foule d'êtres insolites, de créatures bizarres qui s'exhibent en toute innocence, qui se côtoient sans aucune gêne...Ici, il y a de la place pour tous...

     

    img048.jpg

     

                                                                Méphistophélange

                                                                est fait dans du métal soudé

     

    Mais tous les matériaux peuvent lui servir de support...Il amasse les objets qui l'attirent, les dépose chez lui et, un jour,  l'un d'eux lui fait signe , l'agrippe et il ne peut s'en délivrer qu'en le transformant en oeuvre d'art...Il ne sait quand il prend l'objet en main ce qu'il va en faire, en quoi il va le transformer...S'il le savait, ça ne l'intéresserait pas...Où est l'aventure si l'on sait où l'on vaimg049.jpg

     

    Voici la cour et la fontaine.

     

    Né à Andrézieux, il vit et travaille depuis de longues années à Dieulefit...Ses oeuvres sont empreintes d'humour et de sacré et sont faites de matériaux divers :céramiques, bronzes, papiers, linos, métaux...

    D'abord un peu réticent quand nous sonnons à sa porte,"ah! vous voulez rentrer?" nous dit-il

    Et pourtant, c'est bien marqué, exposition permanente

    ET quand il voit que nous nous intéressons vraiment à ses trouvailles, il se met à parler, à nous raconter...et l'on prend à regretter de n'avoir qu'un temps mesuré car il pourrait nous parler des heures tant il est habité par tout ce qui foisonne en lui et qui ne demande qu'à jaillir

     

    2011mai-045.jpg

     

     

    On trouve aussi ses oeuvres à Thonon, à la Bégude De Mazenc, à Arnhem aux Pays-Bas.

     

    Nous le quittons à regret...avec le désir de revenir...Car, bien que l'espace soit petit, il y a tant à voir que nous n'avons pas pu  tout  regarder....

     

     


    20 commentaires
  • 2011mai-023.jpg

     

     

    Je vous ai parlé plusieurs fois de la maison qui m'accueillait

    et je n'ai encore rien dit sur ce charmant petit village de Dieulefit qui se trouve un peu plus bas

    Voici le rond-point par lequel nous arrivons et qui se trouve juste à côté du Centre.

    Vous devinez, je suppose, que nous sommes dans un village de potiers...Et comme ils ont, m'a-t-on dit, environ 30% de déchets, ils n'ont eu que l'embarras du choix pour orner ce lieu.

     

     

    2011mai-028.jpg

     

     

    Voici l'office de tourisme et, sur le clocher, une inscription en occitan..."Lo tempo passo, passo lo ben". C'est que nous sommes en Drôme  provençale...

    Et cela se sent...Ici, on n'assaille pas le visiteur, on lui laisse le temps de regarder, de choisir s'il se décide à acheter...

     

     

    2011mai-031.jpg

     

     

    Et voici l'église...La montée d'escaliers ne paraît pas gigantesque sur la photo mais la première fois où je les ai grimpés  (il est vrai que c'était mon premier jour au Centre)  je suis arrivée complètement épuisée...Heureusement, cela va mieux...

    A droite, un particulier expose en permanence ses oeuvres qu'il qualifie de "surréalistes"...Les artistes sont nombreux en cette région...

     

    2011mai-057.jpg

     

    Et voici la façade de la maison d'un autre artiste :Roland Dutel

    Il a mis plus de  cinq ans pour décorer ce pan de mur et il y a plein de choses étonnantes à l'intérieur mais je vous en reparlerai  sans doute...

     

    Les endroits insolites ne manquent pas dans ce petit village,je crois, mais à moi le souffle manquait un peu pour parcourir les petite ruelles montantes...et je n'ai pas su tout voir.

     

     


    22 commentaires
  • C'étaient des mots que nous entendions souvent, au centre de Dieulefit, et pourtant il y avait là une majorité de personnes âgéees (la section enfants mise à part bien entendu).

    Mais c'est par ces mots qui se voulaient revigorants que plusieurs kiné et plusieurs  cuisiniers ou serveurs accueillaient les personnes auxquelles ils s'adressaient.

    Ainsi, j'ai vu une vieille dame qui attendait à l'entrée de la salle qu'un vélo se libère pour faire sa demie heure quotidienne de pédalage. Lorsque le kiné lui a dit :" vous pouvez avancer , jeune fille, il y a un siège qui vous attend""...tout d'abord, elle s'est retournée pour voir qui était derrière elle, puis quand elle a compris que ces mots lui étaient adressés, un sourire juvénile s'est inscrit sur son visage et un regain de vigueur s'est installé dans ses membres et c'est toute guillerette qu'elle a commencé à pédaler...comme quoi, il y a des mensonges qui sont plus vrais que nature...

    Mais quand mon voisin de table, un vieux monsieur de plus de quatre-vingts ans, s'est entendu aborder ainsi, il a d'abord cru qu'on se moquait de lui, je crois...puis quand il a vu le sourire plein de sympathie que la dame lui adressait, il a compris qu'il n'y avait pas la moindre malice dans ces mots...et il s'est contenté de bougonner  tout en souriant lui aussi...Lui, les mots n'ont pas suffi à le rajeunir...Peut-être une baguette magique !


    20 commentaires
  • 2011mai-010.jpg

                                                           le bouquet de fleurs offert par une amie venue me voir  à Dieulefit

     

     

     

     Ce n'est que quelques minutes avant de quitter définitivement le centre de réadaptation que j'ai rencontré une dame arrivée quelques jours plus tôt, je l'avais croisée, j'avais remarqué son sourire , son visage ouvert...mais je n'avais pas eu l'occasion de bavarder avec elle...et là le hasard nous met face à face, la conversation s'installe avec le plus grand naturel comme si nous nous connaissions depuis toujours...je sens une pointe de déception quand je lui dis que je suis sur le point de partir...mais je n'ose pas lui demander son adresse ou un numéro de téléphone...voyons,ça ne se fait pas...et pourtant, je suis sûre que nous avons plein de choses en commun, plein de choses à nous apprendre...mais pourquoi ne nous sommes nous pas rencontrées plus tôt ?

    Je me dis que le hasard nous permettra une autre rencontre..Le monde n'est pas si grand...mais quelquefois, il a besoin qu'on l'aide le hasard..et moi, à trop compter sur lui, je ne l'ai pas beaucoup aidé...Je ne sais même pas son nom...à cette dame qui aurait pu devenir une amie...


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique