• P1100419

     

     

     

    Pour nombre d'occidentaux un jardin zen est un espace botanique, alors que pour un japonais ce que nous appelons ainsi est un lieu de méditation (Zen veut dire  méditation). Il se trouve devant les          temples bouddhistes, il a la même fonction qu'un cloître dans un monastère.

    Le jardin de Montvendre est la copie de celui de Ryoan-ji  . Il est  situé sur une colline de Kyoto.

    IIl fut réalisé entre 1450 et 1500, brûlé à la guerre  des Onins, reconstruit 25 ans plus tard.

    Il y a plusieurs années llle dessin plan d'origine fut retrouvé, ce qui a permis de le reconstruire tel qu'il était à sa création. Les rochers proviennent du Vercors,  ce sont des lapiez de grès qui auraient 350 millions d'années.

    Le lit de Kaolin vient de la Drôme, à cause du climat la mousse des îlots a été remplacée par des plantes vivaces.

    Il y a 5 ilots disposés de telle façon qu'on ne peut les voir tous d'un seul regard car la réalité est ainsi, On croit avoir atteint la Vérité mais il y a toujours une partie invisible qu'il nous reste à découvrir

     

    P1100425

     

     

    Nous avons visité ce jardin il y a quelques jours,

      

    Nous avons été accueillis par son créateur, il a pris le temps de nous expliquer son histoire, ses particularités, il a mis tout son amour dans ce jardin et on a envie de lui rendre hommage et nous le remercions pour son accueil si affable.

    L'entrée est gratuite car, nous dit-il, ce ne serait pas un jardin  zen si vous deviez payer.

    Il y a une discrète boîte aux lettres où l'on peut mettre une peu d'argent pour payer la jardinière qui l'aide  à  tailler et entretenir les plantes et les arbustes qui entourent le jardin zen

     

    P1100428

     


    6 commentaires
  • L'espoir et l'optimisme, deux mots,deux attitudes que l'on a parfois tendance à confondre.

    Je découvre ce texte.

     

    " L’optimisme, si je caricature, cela consiste à se mettre des lunettes roses. L’espoir, cela consiste à regarder la réalité en face, sans filtre, et à décider que malgré les apparences, il y a du bon dans le cœur des hommes.

    L’optimisme, c’est un sentiment. Un sentiment qui fait du bien, et qui peut nous aider. Mais l’espoir, c’est une décision. Une décision profonde, courageuse, qui demande de la force.

    C’est la décision d’espérer qui nous fait prendre des responsabilités, qui nous entraîne à fonder une famille, à fonder une entreprise, à demander le pardon et à accorder le pardon. Quand nous accueillons un enfant, ou un étranger, ou un inconnu, nous croyons en cette personne, en son avenir. Nous ne savons pas ce qu’il en sera ; nous espérons, nous risquons nos forces et notre cœur même si nous avons, en même temps, peur d’échouer. Les apparences, les statistiques, le bon sens même peuvent aller contre cet espoir. Mais nous espérons quand même. Et nous commençons, et nous recommençons cette aventure.

     

    Quand j’étais petit scout nous chantions le soir, à la veillée, un chant qui avait pour titre L’espérance et qui avait pour refrain : « L’espérance est un trésor / même le plus noir nuage a toujours sa frange d’or. » J’aimais bien ce chant, mais l’adulte que je suis remarque cependant que ce n’est pas vrai. Les nuages noirs n’ont pas toujours une frange d’or. Ils ont rarement une frange d’or. Ils ne l’ont presque jamais. Au mieux, ils ont une frange violette.

    La frange d’or n’est pas sur le nuage. Elle est dans notre cœur. C’est dans notre cœur que la lumière de l’espérance doit briller. C’est dans notre cœur que veille cette flamme mystérieuse.. Je crois que Dieu nous a promis l’amour et le bonheur. Je le crois et j’agis en conséquence, quelle que soit la couleur des nuages, quelle que soit la grisaille du temps présent"

                                                                                      Père Yves Combeau


    8 commentaires
  •  

     

     

                rencontre
      où s'emmêlent
         se perdent
        et se retrouvent
           la lumière et l'ombre
              le silence et la parole
                la violence et la douceur

                                          rencontre
                   avec un brin d'herbe
                           avec un coucher de soleil
                                 avec un être humain

                                                                rencontre
                                                         avec l'indicible
                                                           et s'efforcer ou
                                                                    s'abandonner à
                                                                              le dire

                                                                                                                    gazou(le26-12-07)

     

    "C'est en étudiant son démon que l'on réveille son ange,c'est en pénétrant dans le marécage que l'on ouvre les portes de la terre céleste.Le grand oeuvre consiste à rapprocher l'ange du démon,à les réunir au point de ne former qu'un seul et même être,une âme enfin rassemblée,unique et qui monte vers l'unique."
                                                                                                                                                    Christian Charrière

    "Les diables sont en effet les précieux gardiens du feu vital...Car,si dans la cave souterraine,ce feu intérieur est une colère sans nom;au rez de chaussée,il est rage de vivre et,aux étages supérieurs,pure joie d'exister"
                                                                                                                                            Guy Corneau

    "Confronter quelqu'un à sa propre ombre revient à lui montrer la lumière qui l'habite"  Carl Jung

    "Tous les dragons de notre vie sont peut-être des princesses qui attendent de nous voir beaux et courageux
                                                                                                                                               Rainer  Maria Rilke

     

     


    13 commentaires
  •  

    Il vente,

    il neige.

    Le ciel est gris et

    pèse sur mes épaules

    comme s'il attendait que je le soutienne...

     

    Mais laissons le ciel gris à son apathie

    Je regarde les flocons qui tourbillonnent

    et dansent la carmagnole,

    je regarde les mails arrivés ce matin...

    Et que vois-je?

    une série d'arbres qui poussent dans des conditions incroyables...Ils savent comment survivre dans des endroits où peu d'organismes vivants le peuvent.

    Allons, allons, je ne vais quand même pas me laisser écraser par un ciel trop bas et trop gris...Regardez !

     

     Un arbre a mangé le piano

     

     Cet arbre est tombé 

    et 4 arbres poussent de lui-même

    i

     

    Celui-ci pousse à la fenêtre d'un immeuble au troisième étage


    14 commentaires
  •  

    " Dehors, je me promène au dedans de moi.

    Les images sont silencieuses.

    La vie se gagne à l'intérieur, surtout si elle semble perdue de l'extérieur.

    Je marche en moi sans m'égarer.

    Je vois mieux, aveugle.

    L'autre me guide.

    Je vais là où je ne peux aller, dans ces châteaux de l'âme

    où les images, les mots, les pensées, les sécurités sont abolis.

    Reste le silence de la prière.

    Reste la possible visite au creux de l'absence.

    Reste le scandale du mal

    et l'espoir que l'autre me dise une parole que mon amour entende."

                                            Jacques Gauthier  (Les mots de l'autre)


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique