•  

     

     

                rencontre
      où s'emmêlent
         se perdent
        et se retrouvent
           la lumière et l'ombre
              le silence et la parole
                la violence et la douceur

                                          rencontre
                   avec un brin d'herbe
                           avec un coucher de soleil
                                 avec un être humain

                                                                rencontre
                                                         avec l'indicible
                                                           et s'efforcer ou
                                                                    s'abandonner à
                                                                              le dire

                                                                                                                    gazou(le26-12-07)

     

    "C'est en étudiant son démon que l'on réveille son ange,c'est en pénétrant dans le marécage que l'on ouvre les portes de la terre céleste.Le grand oeuvre consiste à rapprocher l'ange du démon,à les réunir au point de ne former qu'un seul et même être,une âme enfin rassemblée,unique et qui monte vers l'unique."
                                                                                                                                                    Christian Charrière

    "Les diables sont en effet les précieux gardiens du feu vital...Car,si dans la cave souterraine,ce feu intérieur est une colère sans nom;au rez de chaussée,il est rage de vivre et,aux étages supérieurs,pure joie d'exister"
                                                                                                                                            Guy Corneau

    "Confronter quelqu'un à sa propre ombre revient à lui montrer la lumière qui l'habite"  Carl Jung

    "Tous les dragons de notre vie sont peut-être des princesses qui attendent de nous voir beaux et courageux
                                                                                                                                               Rainer  Maria Rilke

     

     


    13 commentaires
  •  

    Il vente,

    il neige.

    Le ciel est gris et

    pèse sur mes épaules

    comme s'il attendait que je le soutienne...

     

    Mais laissons le ciel gris à son apathie

    Je regarde les flocons qui tourbillonnent

    et dansent la carmagnole,

    je regarde les mails arrivés ce matin...

    Et que vois-je?

    une série d'arbres qui poussent dans des conditions incroyables...Ils savent comment survivre dans des endroits où peu d'organismes vivants le peuvent.

    Allons, allons, je ne vais quand même pas me laisser écraser par un ciel trop bas et trop gris...Regardez !

     

     Un arbre a mangé le piano

     

     Cet arbre est tombé 

    et 4 arbres poussent de lui-même

    i

     

    Celui-ci pousse à la fenêtre d'un immeuble au troisième étage


    14 commentaires
  •  

    " Dehors, je me promène au dedans de moi.

    Les images sont silencieuses.

    La vie se gagne à l'intérieur, surtout si elle semble perdue de l'extérieur.

    Je marche en moi sans m'égarer.

    Je vois mieux, aveugle.

    L'autre me guide.

    Je vais là où je ne peux aller, dans ces châteaux de l'âme

    où les images, les mots, les pensées, les sécurités sont abolis.

    Reste le silence de la prière.

    Reste la possible visite au creux de l'absence.

    Reste le scandale du mal

    et l'espoir que l'autre me dise une parole que mon amour entende."

                                            Jacques Gauthier  (Les mots de l'autre)


    9 commentaires
  •                                         

                                                Corps endormi
    corps sans appétit
               corps en désaccord
    morceau de bois mort
                 corps en croix
    et brusquement un souffle,
                 une flamme légère
    qui grandit,grandit

                 et vrille le corps
    qui enfin ressent ,

                 redevient vivant
    et s'épanouit
                 sous la caresse
    amoureuse...
                 Chaleur liquide
    au creux de soi...

                 Douceur au coeur

                                    La vie est là.


    9 commentaires

  •    A l'intérieur de moi
       deux petites voix

    L'une dit: à quoi bon?
    A quoi ça sert tout ça?
    Faut que ça s'arrête!


         
    Et l'autre dit.: ah ! que c'est bon
        la VIE

    Quelle merveille,quelle joie
    Chaque jour est nouveau
    chaque jour nous étonne.



    L'une dit: ne bougeons plus,
    Attendons la fin.

    Et l'autre,  légère et papillonnante
    ne cesse de voltiger,
    de danser,  de s'émouvoir, de s'attendrir, de s'épanouir,
              d'inventer.

     

     Quand la première prend le dessus,                

    je m'enlise.

    Quand la seconde triomphe,

    tout devient simple et facile.



    Si je fais taire la première,

    si je lui déclare la guerre,

    quand je crois l'avoir vaincue

    la voilà qui se venge et m'assaille

    .

    Alors peut-être vaut-il mieux l'écouter
    lui dire qu'on l'a entendue
    la consoler avec des mots très doux,


    Lui dire aussi qu'elle se trompe
    qu'elle n'a pas besoin d'être aussi méchante
    et qu'elle ferait mieux de chanter en harmonie avec son double.


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique