• Préfacé par l'historien anglais H.R. Trevor-Roper1 qui en a validé les éléments historiques, Les Mains du miracle est un roman d'un peu plus de 300 pages de Joseph Kessel paru en 1960 chez Gallimard. Il a été réédité en poche en 2013

    Il s'agit de la biographie romancée du docteur finlandais Felix Kersten, spécialisé dans les massages thérapeutiques, qui a soigné Heinrich Himmler en échange de nombreuses vies durant la Seconde Guerre mondiale.

    Je viens de lire ce livre qui m'a fortement touchée.

    Quand on lui a demandé de soigner Himmler, il a d'abord refusé tant cet homme lui paraissait abject, mais on lui a fait comprendre que, s'il gagnait sa confiance, il pourrait sauver  des êtres humains , il a alors accepté...Il savait pourtant qu'il se mettait en danger en acceptant ce rôle.

    www.dailymotion.com/video/x1euqqs

    Cette vidéo vous raconte la vie étonnante de cet homme admirable d'humanité. Il a été décoré par de Gaulle mais il n'a pas eu le Prix Nobel de la Paix qu'il aurait pourtant amplement mérité

    Quand il a senti que Himmler  lui faisait une entière confiance tant il était heureux  d'avoir trouvé enfin un homme qui savait  soulager ses souffrances,  et quand celui-ci lui demanda ses honoraires, il lui répondit qu'il voulait  seulement qu'il lui accorde la vie de cet homme que les S.S. venaient d'arrêter...Il a ainsi sauvé des milliers et des milliers d'hommes...

    C'est un livre que je n'oublierai pas... et dont je recommande la lecture.

     

     


    11 commentaires
  • Vous rêvez de voyage.

    Alors voilà un livre fait pour vous

     

     

    VOYAGE de Quichottine, Mistigris, Martine85 et compagnie

     

    Grâce à Quichottine,

    113 personnes :auteurs, dessinateurs, peintres, photographes

    se sont réunies pour créer ce nouveau livre

    et les bénéfices permettront d'offrir un rêve à un enfant malade

    si vous souhaitez participer à ce rêve, allez souscrire chez Quichottine

     jusqu'au 15 octobre ou  sur le site de Book Editions

     

     

     

      


    6 commentaires
  • Michel Floquet qui a écrit ce livre a été correspondant de TF1 et LCI0 Washington de 2011 à 2016

     

    Il y a deux Amérique. , nous dit-il

    Celle du mythe, de la liberté, de la musique, de la chance offerte à chacun. De la Silicon Valley, de Manhattan, de Google, de Facebook, de Wall Street et d’Hollywood.

    Et l’autre Amérique…

    Un pays qui consacre la moitié de son budget à l’armée, en perdant toutes ses guerres.
    Où un enfant sur quatre mange à la soupe populaire.
    Où l’on compte, proportionnellement, plus de prisonniers qu’en Chine ou en Corée du Nord.
    Où des vieillards paralytiques purgent des peines de 150 ans.
    Où, chaque jour, plus de 30 personnes sont abattues par arme à feu.
    Où les études coûtent 40 000 dollars par an, induisant une reproduction sociale sans égale.
    Où l’impôt taxe les plus riches de 15 % et les plus modestes de 25 ou 30 %.

    Une démocratie dominée par deux partis qui dépenseront 7 milliards de dollars lors de l’élection de 2016 pour continuer à se partager le pouvoir.

    C’est cette triste Amérique que dépeint Michel Floquet. Un pays qu’il a parcouru pendant cinq ans, saisi par son éloignement de l’Europe, son continent d’origine. Et l’on réalise qu’au xxie siècle, les États-Unis ont dévoré l’Amérique tant admirée.

    Je viens de lire ce livre qu'une voisine m'a prêtée et je suis un peu, beaucoup... ahurie par tout ce que je découvre


    8 commentaires
  •  Je viens de lire ce petit livre plein de sagesse et vous en donne quelques extraits

     

     

    " La fraternité est restée pendant trop longtemps la grande oubliée de notre devise  républicaine. Or , elle en est le coeur secret : sans elle, la liberté et l'égalité sont un idéal vide, parce que si je ne perçois pas l'autre comme mon frère, que m'importe en réalité son droit à la liberté, et en quel sens abstrait serait-il mon égal?...

    Elle seule peut empêcher la liberté de basculer dans l'individualisme. elle seule peut empêcher efficacement l'égalité de de basculer dans l'affrontement entre ceux qui estiment avoir les mêmes droits....

    Comment se battre pour la liberté de l'autre, comment prendre à coeur la liberté de tous, si l'on n'a pas appris à aimer au-delà du cercle de famille et de ses amis? Il n'y a pas d'engagement social et politique sans amour ni tendresse pour l'humanité

    "Rends le mal par  le bien et celui qui était ton pire ennemi deviendra ton meilleur allié" (Coran, sourate 41, verset 34)

    "Nous avons prescrit..que  quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes ( sourate 5, verset32)

    Ces commandements coraniques rejoignent le commandement chrétien de l'amour...

    Le rôle de l'école est de transmettre aux enfants la conscience la plus claire possible que toutes les civilisations, toutes les religions et toutes les morales du monde se rencontrent sur le commandement de fraternité...

    Seule la fraternité, cultivée par les religions mais pas  seulement, peut nous rassembler maintenant tous ensemble dans la chaleur humaine d'une société sans barrières. Cette fraternité universelle est commandée pales religions mais il y a en elle quelque chose qui les dépasse  : tandis qu'avec les religions l'être humain continue d'être toujours exposé au risque de l'intolérance ou de la violence - chez ceux qui ne manqueront jamais de croire que la  leur est supérieure à celle du voisin ou à l'athéisme - la fraternité cultive en nous-même un anticorps contre ces deux mots."      

                                     Abdennour Bidar

     


    5 commentaires
  • Je viens de lire un petit livre  léger et profond, plein de fantaisie, d'humour et de poésie.

    C'est un homme qui està la recherche d'une femme qui idisparaît quand on l'embrasse.

    Un détective à la retraite et un étrange perroquet l'aident dans sa recherche.

    Car cette invisible "fait pousser des roses dans le trou d'obus qui lui sert de coeur."

     

    Je vous en donne quelques extraits :

    " Le souvenir d'une fille invisible, c'est fragile, ça demande de l'entretien.

    ecrire à son propos est une bonne façon de l'alimenter; je m'y appliquais avec frénésie.

    A défaut de lui parler, je parlais d'elle."

     

    " Tu n'es pas obligé de ne plus avoir peur. Il te faut juste accepter tes angoisses et les siennes.

    Ne pas les ignore sans pour autant te focaliser dessus."

     

    " Etre ou ne pas être...amoureux, voilà la vraie question. J'avais essayé de détester l'amour pour m'en protéger, mais il fallait se rendre à l'évidence, je ne savais vivre qu'à travers" ça"

     

    " Vivre avec une fille invisible, c'est boire un sérum de surprises à longueur de journée. On ne sait jamais quand elle est là, quand elle arrive, quand elle s'en va. Elle peut vous effleurer au creux d'un somme, vous mordre les fesses en pleine rue, passer samain de fantôme dans vos cheveux et ne plus faire de bruit pendant plusieurs heures d'affilée. Cela apprend à accepter l'idée d'inconnu et de nouveauté, oblige à remettre en question ses préjugés, et toute forme de rigidité confortable disparaît"

     

    " Je m'approchai, elle leva les yeux vers moi et nous nous sommes" vus". elle portait un sac  de doutes de 150 kilos sur les épaules; Je ne sais pas lequel de nous portait le plus lourd. c'était effrayant et rassurant à la fois.Elle avait toujours ses petits airs d'arbre en fleur, avec ce je ne sais quoi de feuille morte au fond du regard.

    Finalement elle arrive à  dominer sapeur età cesserde se rendre invisible et ils peuvent s'aimer.

     

    Mathis Malzieu est le chanteur du groupe français Dyonisios et il mène de front carrière musicale et littéraire

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique