•  

     

    L’image contient peut-être : texte qui dit ’Un enfant de 4 ans parle avec son papa et lui dit: -Papa j'ai décidé de me marier. Merveilleux! Et avec qui ? -Avec Mamie! Elle m'a dit qu'elle m'aimait et je l'aime aussi. C'est la meilleure cuisinière du monde, et elle raconte les meilleures histoires! -Très bien, mais nous avons un petit problème. C'est ma maman. Tu ne peux pas te marier avec ma maman. -Pourquoi pas? Tu t'es marié avec la mienne! grands-pcrents’


    16 commentaires
  •   On m'envoie cette affiche.

    Je la trouve pleine d'humour.

    On en a bien besoin en ces temps difficiles.

    Alors , je la partage avec vous

     

    ( Il manque le "r" de  organiser, mais vous l'avez deviné, je pense )


    8 commentaires
  • Est-ce que ça va bien chez vous ? 

    Ici ce n'est pas le top avec plein de petits problèmes : 

     

    Au jardin :  

    - ma laitue me raconte des salades, 

    - mes oignons se mêlent de mes affaires, 

     

    - mes courges ont pris le melon, 

    - mes pommes ont plein de pépins, 

     

    - mes citrons sont dans leur jus et 

    - mes oranges restent dans leurs quartiers 

     

    A la maison : 

    - mon lit est dans de beaux draps, 

    - mes tiroirs ne sont pas commodes 

     

    - mon téléphone fait attention à sa ligne, 

    - mon réveil est complètement sonné et 

    - ma lumière a une ampoule 

     

    - mon peigne a mal aux dents et 

    - mes crayons ont mauvaise mine 

     

    - mon couteau a du vague à la lame et 

    - ma tasse n'a pas de bol 

     

    - ma bouteille de vin a eu peur du vide et 

    - elle a fait mettre mon verre à pied 

     

    - ma clé anglaise a perdu un boulon, - elle est devenue marteau et 

    - a demandé un mandat d'écrou 

     

     

    Triste période pour nous 

    et j'espère que chez vous votre soupière ne boira pas le bouillon. 

     

     

       Bonne journée


    18 commentaires
  • J'ai reçu cette histoire, il y a quelques jours, la chute m'a amusée

     

    J'étais assise dans la salle d’attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste quand j'ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur.

     

     

     

    Il y était inscrit son nom et je me suis soudain remémoré un grand brun portant ce nom.

     

     

     

    Il était dans ma classe de lycée quelques 40 ans auparavant et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j'avais craqué à l'époque ?

     

     

     

    Quand je suis entrée dans la salle de soins, j'ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit.

     

     

     

    Cet homme grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides, était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret.

     

     

     

    Quoique... Après qu'il eût examiné ma dent, je lui ai demandé s'il était allé au lycée Henry IV.

     

     

     

    "Oui", m'a-t-il répondu.

     

     

     

    - "Quand avez-vous eu votre bac ?", ai-je demandé.

     

     

     

    - "1972. Pourquoi cette question ?"

     

     

     

    - "Eh bien, vous étiez dans ma classe !!!", me suis-je exclamée.

     

     

     

    Et c'est là que cet affreux vieil imbécile m'a demandé :

     

     

     

    - "Vous étiez prof de quoi ?"


     


    24 commentaires
  •  

     

     

    Quand j'avais 10 ans à l'école, j'apprenais dans l'ordre les conjonctions de coordination :
    Mais, Ou, Et, Donc, Or, Ni, Car.
    Maintenant j'ai + de 70 ans et je m'en souviens encore mais... dans le désordre :

    mais, ou, est, donc, mon, ri, car.

                                                                --------------
     
    Une dame téléphone au commissariat.
    - Je vous ai appelé hier au sujet de la disparition de mon mari.
    Je souhaite que vous interrompiez les recherches.
    - Vous l'avez retrouvé ?
    - Non, j'ai réfléchi !
                                                               ----------------
     
    Un français et un américain discutent de la signification de leur drapeau respectif.
    Chez nous en France, le bleu-blanc-rouge c'est comme les impôts :
    quand on en parle, on voit rouge ;
    quand on reçoit l'avis d'imposition on est tout blanc ;
    une fois qu'on a tout payé, on se dit qu'on s'est fait avoir comme un bleu...
    Chez nous, aux Etats-Unis, c'est pareil, sauf qu'en plus on voit des étoiles !
                                                                   
                                                                          ------
     
    Un homme ivre se fait arrêter au volant par un policier.
    - Monsieur, vous sentez l'alcool à plein nez !
    - Monsieur l'agent, ouvrez le bouchon de mon réservoir,
    ça sent l'essence à plein nez mais on ne peut pas dire qu'il est plein.
     
                                                                          ------
     
    Dans l'immeuble, une maman et son petit garçon croisent leur jolie voisine.
    - Dis bonjour à la dame et fais-lui un bisou.
    - NON !
    - Allons, pourquoi ne veux-tu pas embrasser la dame ?
    - Papa a essayé hier et il a reçu une paire de gifles.
     
                                                                          ------
     
    Une femme fait remarquer à son mari :
    - Le voisin a l'air très amoureux de sa femme : il l'embrasse, la prend dans ses bras.
    Pourquoi ne fais-tu pas la même chose ?
    - Parce que je la connais pas la voisine !
     
                                                                 ----------------------------
     
    Un représentant sonne à la porte.
    Toto lui ouvre, une cigarette dans une main, une canette de bière dans l'autre.
    Bonjour petit.
    Est-ce que ta maman est là ?
    - A ton avis ?, lui répond Toto.
     
                                                                        ---------------------
     
    Une dame se présente dans une station-service avec sa voiture en accordéon.
    - Pouvez-vous faire quelque chose ?
    Le garagiste inspecte le véhicule et réplique : Désolé, ici on lave, mais on ne repasse pas.
                                                            
                                                                   -----------------------------
     
     
    Le jour de la rentrée, le responsable de l'internat prévient ses pensionnaires.
    - L'accès du dortoir des filles est interdit aux garçons et tout élève qui y sera surpris aura une amende de 10 euros.
    A la deuxième infraction, 20 euros et 30 à la troisième.
    C'est clair ?
    Un pensionnaire lève la main : C'est combien pour un abonnement ?
     
    Merci à Armelle qui m'a envoyé ces historiettes
     

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique