• Elle était à quelques mètres de lui.

    Elle l'avait tout de suite aperçu parmi les autres.

    Il était avec sa compagne.

    Tous deux regardaient dans sa direction.

    Elle s'apprêtait à les saluer.

    Elle attendait que leur regard accroche le sien.

    Elle attendait mais ils ne la voyaient pas....

    Etait-elle devenue invisible?

    Existait-elle seulement?

    Un doute l'effleura.

     

    Ils continuaient à regarder dans sa direction sans la voir.

    Peu importe !

    La terre continuait à tourner.

    Elle s'effaça.


    15 commentaires
  • Ils étaient là tous les quatre, les deux enfants devant et les deux adultes derrière, se tenant par la main.

    C'était une belle journée ensoleillée et je revenais de promenade.

    D'abord, je ne les ai pas reconnus.

    Pourtant, ils habitent le village depuis plusieurs années

    Mais c'était la première fois que je les voyais ensemble tous les quatre : les parents et les deux enfants...

    D'habitude, je ne voyais que le papa qui se promenait avec un enfant ou les deux...

    D'ailleurs, elle, c'était la première fois que je la voyais, je crois.

    Elle non plus, d'ailleurs,elle ne m'avait pas reconnue.

    Le petit m'a dit un bonjour avec un sourire  éblouissant. Le plus grand est venu me serrer la main.

    -"C'est un enfant qui ne parle pas" m'a dit la maman

    - "Mais elle sait , lui a-t-il dit aussitôt, c'est la dame qui habite la maison à côté."

     

    Cette rencontre m'a ensoleillé le coeur.

    Je les sentais heureux, apaisés...elle pouvant enfin accepter  la maladie de son fils autiste et se promener, comme tout un chacun , avec toute sa famille...L'enfant , lui aussi , avait progressé, était moins agité et pouvait entrer en contact avec les autres, ce qu'il ne pouvait faire quand il était plus jeune...

    J'espère que le hasard nous offrira d'autres rencontres.


    21 commentaires
  • De quoi parlez-vous?

    Cela nous arrête instantanément.

    Que répondre?

    De quoi parlions-nous?

    Pour montrer notre bonne volonté, nous résumons le sujet de notre conversation;

    à la moue de notre interlocuteur, nous comprenons que nous avons eu tort, que nous aurions dû nous taire et risquer sa désapprobation, son incompréhension...

    C'eut été préférable à ce mépris larvé qui se révèle dans cette moue dubitative...

    Réduire le dialogue qui nous a unis avant son arrivée de façon aussi grossière, c'est lui enlever toute sa saveur.

     

    Il est des questions qui ne permettent aucune réponse et celui qui les pose devrait comprendre qu'il n'a rien à attendre..Et que seul le silence est juste.

     

    Mais pourquoi donc avait-il posé cette question?

    Il avait cru leur faire plaisir, habitué qu'il était à s'avancer avec des formules courantes et à simuler ainsi un intérêt qu'il était bien incapable d'éprouver réellement.

    Et si les deux autres lui disaient qu'il voyait clair en lui et qu'il ,masquait mal son indifférence, il serait tout égaré et il serait sincère : pourquoi alors qu'il s 'efforce d'être gentil, lui assène-t-on un coup de poing qui se veut être la vérité?

    Il a pris l'habitude de vivre ainsi, toujours à double face, fuyant et plein de replis secrets et il se joue  si bien la comédie à lui-même qu'il s'y laisse prendre

     


    16 commentaires
  • Je ne l'avais pas vu depuis plusieurs mois. Tout d'abord, il manifeste son plaisir de me revoir, cela me rappelle les circonstances exactes où nous nous sommes rencontrés la dernière fois...Il semble même se souvenir de nos propos...

    Puis, à brûle-pourpoint, il me demande : " Vous,  c'est quoi..ce qui vous fait aller de l'avant?"

    Je le connais très peu...Je l'ai rencontré quelques brièves fois...Il m'a paru sympathique...J'admire la spontanéité de sa question...C'est tout à fait le genre de personnes que l'on peut rencontrer dans la rue et, sans rien savoir d'elle au départ, se mettre à converser avec elle et chercher ensemble l'essentiel...

    comme la vie serait simple et légère si nous étions plus nombreux à agir ainsi !

     

    Hier, je me promène près de chez moi...Il faisait un beau soleil et un vent agréable...Une voiture arrive en face...s'arrête à ma hauteur...c'est un voisin...Il descend de voiture pour me saluer...Nous prenons des nouvelles mutuellement, nous sommes contents de nous rencontrer...Il me dit : "N'hésitez pas à vous arrêter à la maison quand vous passez "

    Je lui réponds qu'il peut lui aussi faire une halte chez nous

    Et lui aussi, spontanément, me répond :"mais c'est que je n'ose pas"

    Nous rions ensemble.

    A sa place, j'aurais émis peut-être une vague promesse et cela en serait peut-être resté là

    Mais qu'il ose me répondre ainsi et manifester ainsi son désir de nous rencontrer et son impossibilité à venir  de lui-même.. cela m'a touchée et nous allons l'inviter un jour prochain.


    19 commentaires
  •  

    2012fev-030.jpg

     

    C'était en février

    Nous étions conviés à une exposition, à quelques kilomètres de chez nous.

     

     

    2012fev-024.jpg

                                                               

     

     

     

    C'est l'association "Les reflets d'argent" qui exposent les créations diverses de ses adhérents.

    C'est dans une salle relativement petite et il a fallu aux exposants beaucoup d'ingéniosité pour mettre en valeur ce qu'ils ont réalisé...Mais c'est réussi...

    Il y a de tout : des créations sur fer, des peintures, du patchwork, des compositions florales, des livres, des poèmes, de la sculpture, des maquettes, des petits habits faits au crochet...L'imagination et le savoir-faire ne manquent pas.

     

     

    2012fev-028.jpg

     

     

     

                                                              2012fev-022.jpg

     

     

                                                            2012fev-027.jpg  

    Ce sont des aquarelles faites sur le parcours de la crête de Brézème : un itinéraire de huit kilomètres...Car, au sein de ce groupe, il y a des  sorties qui sont organisées, plus ou moins longues..Il en faut pour tous les goûts...La côte de Brézème c'est un vignoble parmi les grands crus des côtes du Rhône....Et cette participante a peint les fleurs, les arbres , les animaux qui se trouvent en ce lieu....Il y a une très belle vue sur les montagnes du Diois et sur la Vallée du Rhône.

     

     

    2012fev-026.jpg

     

     

    Ici c'est un arbre à poèmes...Ceux qui le désirent peuvent écrire  quelques mots sur les petits coeurs qui y sont accrochés...J'aurais aimé participer davantage et écrire quelque chose mais rien n'est venu, j'avais la tête vide...J'espère que d'autres visiteurs ont rempli les petits coeurs...

     

    Les exposants sont là, prêts à parler de ce qu'ils ont réalisé avec les visiteurs et l'ambiance est sympathique.

    C'est une belle exposition et nous  en revenons contents.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique