• Rêver debout de Lydie Salvayre

    Avec Rêver debout,   Lydie Salvayre propose dans cette rentrée littéraire un livre inattendu. Dans ce court roman en forme de manifeste, la lauréate du prix Goncourt 2014 interpelle le créateur de Don Quichotte dans une suite de missives aussi engagées que drôlatiques, qui évoquent l'Espagne de Cervantès, mais renvoient également de manière cinglante à notre époque contemporaine.

    Ce nouveau roman de l'autrice de Pas pleurer est une invitation à "rêver debout", à défendre ses convictions coûte que coûte, tel le "vaillant chevalier à la triste Figure", quitte à se prendre les pieds dans le tapis, se relever, et repartir à l'assaut des noirceurs du monde pour tenter de les vaincre, encore et encore, envers et contre tout.

     Lydie Salvayre défend Don Quichotte, en tous points. "En un mot, je suis fan", dit-elle à Cervantès. Pourquoi l'aime-t-elle autant ? D'abord pour son "goût immodéré pour la liberté et la justice". Don Quichotte ne se satisfait pas "de cette plate, cette pauvre, cette piteuse réalité".

    Loin d'être un doux rêveur cherchant à "imposer une illusion spécieuse en lieu et place de la réalité", Don Quichotte au contraire "perçoit parfaitement la réalité", nous dit-elle, "mais il la perçoit depuis ce que Victor Hugo appelle le promontoire des songes".

    Ainsi, à travers ses yeux, c'est une réalité "élargie" qui s'ouvre à nous, une réalité "qui se transmue, qui se déploie, s'exorbite et prend parfois des aspects fantastiques". Toujours prêt à en découdre, Don Quichotte n'est pas un calculateur, il veut "la fin sans disposer des moyens", d'où ses nombreux déboires.

    "S'il échoue donc vingt fois d'affilée, c'est parce que son ambition de départ est titanesque, et son combat colossal : rien de moins que braver l'univers entier, comme il sera écrit sur sa tombe ; rien de moins que combattre l'asservissement des plus faibles, l'injustice des puissants et l'immunité des salauds."

    Lydie Salvayre

    "Rêver debout'", page 37

    Amoureux inconditionnel de sa Dulcinée (même si cette jeune fille d'extraction paysanne, sans pedigree, "cocotte", il "l'aime dans son entièreté"), ami fidèle de son compagnon de route, Sancho Panza, qu'il traite comme son égal, Don Quichotte est un vrai rebelle, un personnage subversif, doté d'une bonté et d'un courage sans limites.

    Un livre plein de vitalité, qui interroge sur ce qu'il convient de tenter pour rester vivant, à savoir, "rêver debout". J'ai vraiment aimé.

    J


    "



  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Septembre à 17:12

    Une fan de Don Quichotte comme notre Quichotinne la bibliothécaire qui nous fait écrire pour réaliser le rêve d'un enfant malade.

    Bises et bon dimanche de la part de Zaza https://zazarambette.fr qui utilise son ancien blog pour commenter en raison de l'impossibilité d'accéder à de fichu captcha.

    2
    Dimanche 12 Septembre à 17:29
    eMma MessanA

    Un très grand merci pour ton conseil de lecture Gazou. Je me le note car tout me plait dans ton descriptif.
    Bon fin de dimanche à toi, à tous.

    3
    Dimanche 12 Septembre à 17:44

    En effet, il a l'air super.

    4
    Dimanche 12 Septembre à 18:26

    je l'aimerai aussi !

    amitié .

    5
    Dimanche 12 Septembre à 18:59
    Andrée Galera

    Merci pour ce partage intéressant .

    Belle soirée Gazou

    6
    Dimanche 12 Septembre à 20:11

    Merci GAzou, je retiens tout ça. 

    7
    Lundi 13 Septembre à 09:05
    daniel

    Le monde a besoin de Don Quichotte !

    8
    Lundi 13 Septembre à 11:20

    Cet auteure était ce matin chez Augustin Trapenard (boomerang sur France Inter)

     

    9
    Lundi 13 Septembre à 12:03

    Merci Gazou pour ton article, car je ne connaissais pas du tout ce livre et tout ce que tu en dis titille ma curiosité, je vais en prendre note. Belle semaine !

    10
    Mardi 14 Septembre à 06:27

     Merci de me signaler ce livre. Il y a tellement de publications au moment de cette rentrée littéraire qu'il est difficile de s'y retrouver. Je vous fais confiance et je note ce livre. J'espère qu'il sera à la médiathèque sinon je ferai une suggestion d'achat.

    Bonne journée.

    11
    Lenez o vent
    Mardi 14 Septembre à 08:26

    Tu donnes envie de le lire

    Bonne journée Gazou

    12
    Mercredi 15 Septembre à 13:38
    Renée

    Merci pour cette excellente présentation Gazou,  pour le moment j'en ai trop en attente, donc peut-être plus tard a voir. Bisous

    13
    Mercredi 22 Septembre à 09:39

    Oh merci Gazou, je note ce titre. J'ai ENFIN lu Don Quichotte lors du premier confinement et je comprends la passion de Lydie Salvayre, le courage de ce héros nécessitait un grand brin de folie et une belle imagination. Dans le morne monde que certains imposent, ne nous est-il pas demandé à nous aussi d'imaginer et d'oser ?

    Je viens de terminer la lecture de "Tout le bleu du ciel", c'est une histoire magnifique, que d'émotions et que de larmes ! Douce journée à toi, à tout bientôt.    brigitte

    14
    Vendredi 24 Septembre à 20:37
    Andrée
    J'aime cette auteure. Quand il sera à la médiathèque je l'emorunterai. Bises
    15
    Mercredi 27 Octobre à 08:20

    Merci pour ta page, j'ai aimé son premier livre, je suis sûre que j'aimerai aussi celui-ci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :