•  

     

    "Comment libérer la joie en soi ?

     

    La joie

    C’est le même mouvement que pour la vie :

     

     La vie est donnée mais, si l’être humain veut véritablement devenir un vivant, il va devoir la

    choisir. La joie fait partie de la vie, du cœur profond.

     Choisir d’entrer dans la joie suppose une décision, un choix de chacun, de chacune.

    Cependant, attendre que la joie soit donnée

    sans avoir à s’impliquer est un comportement relativement fréquent.

    Le choix de la joie implique que l’on n’y mette pas de conditions :

    :si j’avais une meilleure santé, si j’étais marié, si je trouvais ma route...

    Choisir la joie est une forme d’engagement, elle signe la décision de répondre à l’alliance proposée,

    elle va entraîner un changement de regard sur toute la vie. Ce n’est pas une décision volontariste:

    On sait pourquoi on choisit de vivre la joie.

    Le fondement de la joie est la paix, et la paix arrive lorsque sont retrouvées la direction, la signification de sa vie."

     

    Simone Pacot, " Reviens à la vie"

     

     

    Simone Pacot est morte ce 28 avril à l'âge de 93 ans

    Elle est née en 1924 à Casablanca d'une famille catholique non pratiquante

    Jeune avocate au Maroc , elle oeuvre au dialogue entre chrétiens, , juifs et musulmans.

    Elle revient en France vers 1950 dans la communauté de l'Arche de Lanza del Vasto

    Elle a écrit 4 livres:

    L'évangélisation des profondeurs (1997)  publié à 50 000exemplaires

    Reviens à la vie (2002)

    Ose la vie nouvelle  (2003)

    Ouvrir la porte à l'Esprit (2007)


    8 commentaires
  • " Se réaliser selon son intériorité [...]

    est ce qui peut nous donner la force de résister aux oppressions quelles qu'elles soient.

    L'unique moyen de ne pas être écrasé par des dominations extérieures

    est la force cultivée à l'intérieur.

    Et par surcroît, le seul moyen de ne pas s'épuiser dans la vie avec les autres,

      dans tout ce qu'on donne, travail, temps, amour,

      est d'avoir libéré en nous l'énergie du dedans.

    Grâce à cette force sans limite issue de notre lien mystérieux [...]

    au cœur de nous-même, l'altruisme et la contribution au bonheur de tous

    n'apparaissent plus comme des «sacrifices» ou des «devoirs»,

    mais comme bienfaiteurs autant pour soi que pour autrui

    parce qu'ils sont nécessaires pour employer ou investir hors de soi,

    pour les autres, l'énergie reçue de l'intérieur."

     

    Abdennour Biddar, «Les Tisserands. Réparer Ensemble le Tissu Déchiré du Monde"

    », Ed. Les Liens qui Libèrent, 2016

     

    C'est un livre que j'ai lu il y a quelque temps et que j'ai beaucoup apprécié

    et je pense bien trouver le temps de le relire à nouveau pour mieux l'assimiler

     


    7 commentaires
  • " Ne lisez pas comme les enfants lisent

    pour vous amuser,

    ni comme les ambitieux lisent

    pour vous instruire.

    Non. Lisez pour vivre."                     Gustave Flaubert


    10 commentaires
  •  

     

    " Un livre, c'est une hospitalité qui est offerte,

    une sorte d'abri que l'on peut emporter avec soi, où l'on peut faire retour,

    un refuge où résonne comme l'écho lointain de la voix qui nous a bercés,

    du corps où nous avons séjourné."

                      Michèle   Petit ( Eloge de la lecture)

     


    8 commentaires
  • C'est un petit livre    de Antoine Laurain...

    Je l'ai gagné au loto de l'école et j'ai passé un bon moment à lire  cette histoire pleine de rebonds inattendus et d'originalité

    et elle est racontée avec humour et simplicité.

    Cela commence avec Daniel Mercier qui, un soir, décide d'aller manger dans une brasserie....

    Et voilà que Mitterand arrive  avec deux compères et s'installe  à la table à côté de la sienne...

    Et quand il part, il oublie son chapeau et Daniel  s'en aperçoit un moment après et  s'en empare...

    Et sa vie  va s'en trouver transformée comme si ce chapeau avait le pouvoir de lui permettre d'être enfin lui-même...

    Et ce chapeau qui va voyager sur différentes têtes va aussi provoquer des transformations chez tous ceux qui l'ont porté..

    Ce livre est un moment de bonheur                                                             

     

                                                                                                            Antoine Laurain est l'auteur d' autres romans,

                                                                              ."Ailleurs si j'y suis" Prix Drouot 2007

                                                                               " Fume et tue" 2008

                                                                               "Carrefour des nostalgies"  2009

                                                                      " Le Chapeau de Mitterand" (2012) a été traduit en onze langues

                                                                       " La femme au carnet rouge" 2014

                                                                     "  Rhapsodie hongroise" 2016

        

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique