• Cet été, j'ai rencontré une petite dame de 92 ans...Elle était venue toute seule en voiture,  de Bruxelles  jusqu'à Sète...

    Et elle ne se plaignait jamais de la fatigue...Elle s'étonnait , au contraire, de ne plus pouvoir aller au spectacle  tous les soirs et d'avoir besoin parfois de se coucher avant minuit...

    - C'est vrai, a-t-elle quand même avoué, j'ai moins de résistance qu'avant

    Mais elle faisait cette constatation sans trop y croire elle-même...

    Et moi, qui suis pourtant bien moins âgée qu'elle, je me heurte constamment à mes limites.

    Je fourmille de désirs de rencontres, de découvertes de nouveaux lieux, de nouveaux paysages, de nouveaux livres, de spectacles...Je voudrais faire tant et tant de choses...mais la fatigue m'empêche parfois de réaliser mes désirs....

    Et je songe au temps où, jeune maman, je parvenais à travailler à temps complet, à élever mes quatre enfants..et même à participer un peu à un groupe de théâtre amateur...comment pouvais-je assumer tout cela? Il est vrai qu'alors je n'étais pratiquement jamais malade...

    Maintenant est venu le temps où je dois accepter mes limites, savoir écouter la fatigue quand elle est trop prégnante mais ne pas confondre fatigue et paresse...

    Accepter ses limites d'accord mais ne pas s'astreindre à des limites plus étroites qu'il n'est nécessaire.

    Car, sous prétexte de prudence, on peut sombrer dans la nonchalance ,  dans une vie  qui n'a plus aucune saveur...

    A trop vouloir se préserver, on se meurt avant l'heure.

     


    19 commentaires
  • Quel bonheur ,ce dimanche, de pouvoir à nouveau s'installer à la table du jardin pour préparer une compote avec les pommes tombées à terre et ensuite de plonger dan un livre et de s'en délecter...

    Tous ces jours derniers, il fallait  demeurer à l'intérieur, les volets   clos et les fenêtres aussi pour pouvoir gagner quelques degrés de moins au thermomètre et avoir un air respirable.

    Ce matin , pour aller faire une petite promenade (enfin pouvoir  à nouveau marcher) j'ai même dû enfiler un gilet

    Et là, en plein milieu d'après-midi, le thermomètre n'est qu'à 27°....Je me sens revivre.

    Le village est très calme...Le bruit de l'eau de source qui coule dans le bassin tout près de chez nous...Qu'elle est douce et agréable cette chanson de l'eau qui accompagne nos journées!

    Ah ! deux mini motos passent sur le chemin et pétaradent tant qu'elles peuvent pour nous faire croire qu'elles sont puissantes...Bon ! C'est moins agréable mais leur passage est bref...Pas de quoi en perdre sa sérénité...

    Je sens sur ma peau la caresse du vent.

    J'admire les roses trémières qui ont poussé toutes seules près du portail.

    Je suis divinement bien.

     

     


    12 commentaires
  • " Si c'était à refaire , je referai mes rêves en encore plus grand,

    car je sais que la vie est infiniment plus belle que je ne l'imaginais."   Bernanos

     

     

    Dés le matin des pensées noires

    des à quoi bon désastreux

    des pourquoi sans raison...

    Je les regarde

    Je leur souris

    Je me ressource aux petites joies de la veille

    La vie est sans pourquoi

    et s'offre à qui l'accueille....

    Et, un pas après l'autre, je vais mon chemin


    21 commentaires
  • Depuis plus de quatre jours, mon ordinateur a quitté ma table de travail et se trouve en réparation...et cela peut-être pour trois semaines...D'abord, je me suis sentie très mal à l'aise, comme amputée de moi-même...Et pourtant les deux premiers jours, les enfants étaient à la maison et je pouvais utiliser leur ordinateur...

    Mais , après leur départ, le désir m'a pris de mettre de l'ordre dans mes notes de lecture...Oui,j'ai la bizarre habitude de prendre des notes quand je lis un livre, je lis donc, un crayon à la main...J'ai jeté un certain nombre de papiers..;mais j'en ai encore gardé beaucoup...beaucoup trop...mais je n'ai pas envie de me dépouiller trop vite: ces papiers aussi font partie de moi....J'ai eu aussi le plaisir d'en retrouver d'autres qui m'avaient fait une forte impression...En mettant de l'ordre dans tous ces papiers, j'ai eu l'impression de mettre de l'ordre dans ma tête....Finalement, cette panne d'ordinateur est bénéfique!

    Je profite de ce que je suis chez ma fille pour  envoyer ce billet et je sais que je peux frapper à la porte de mes voisines pour de temps en temps consulter mes mails et  pour vous retrouver...et je vais continuer à mettre de l'ordre dans mes placards et dans ma tête...


    14 commentaires
  •  Je me réveille et je viens de passer une excellente nuit sans interruption.

    Je me réjouis en pensant que la journée sera bonne.

    Qui plus est, le soleil se montre assez vite (hier nous avons été dans le brouillard une grande partie de la matinée).

    Et pourtant, je peine à me concentrer, je passe à une chose puis à une autre et je me sens inefficace...

    Et je pense à ces vers de Guillevic lus hier soir dans le blog de Coumarine

     

    "Tu n'as pas réussi

    à faire de tous les instants de ta vie

    un miracle.

     

    Essaie encore."               Guillevic

     

    Chaque jour essayer de faire de son mieux

    et ne pas se flageller parce que l'état de grâce n'est pas atteint,

    nos limites trop étroites ,

    et cependant continuer à vouloir le meilleur possible,

    essayer encore et croire en la Vie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique