•  

     

    Ensemble, exigeons la libératon d’Ahed Tamimi !
    Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez-ici
    Ahed-Tamimi
     
     
      Ahed Tamimi, militante palestinienne de 16 ans, risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens.

    Le 15 décembre dernier, Ahed Tamimi et sa famille manifestent contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. La situation prend un tournant dramatique lorsque son cousin de 14 ans, Mohammed, reçoit une balle en caoutchouc dans la tête, tirée à faible distance par un soldat israélien. L’adolescent doit subir une lourde opération chirurgicale.

    Plus tard le même jour, Ahed se trouve face à des soldats israéliens entrés dans la cour de sa maison. Une vidéo la montre sans arme, en train de frapper, de pousser et de donner des coups de pied à deux soldats Israéliens portant un équipement de protection.

    Alors qu’elle ne représentait aucune menace sérieuse, la jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison, une sanction totalement disproportionnée. Un juge a ordonné sa détention jusqu’à la fin de son procès devant un tribunal militaire.

    Cette situation scandaleuse doit cesser.

    Ensemble, interpellons le premier ministre Benyamin Netanyahou et exigeons sa libération immédiate !
     
     
    JE SIGNE
     
      L’histoire d'Ahed est emblématique du traitement que subisse les enfants palestiniens qui participent à des actions militantes. Israël viole la Convention des droits de l’enfant auquel il est partie, qui stipule notamment que l'emprisonnement des enfants devrait toujours être un dernier recours.

    Ahed est l'un des quelque 350 enfants palestiniens actuellement détenus dans les prisons israéliennes. Chaque année, les forces israéliennes arrêtent et poursuivent environ 500 à 700 enfants palestiniens, systématiquement maltraités, soumis à la torture et à d'autres mauvais traitements, en l’absence de leur avocat ou de leur famille.

    Merci de votre soutien.
     
     
      sylvie  
    Sylvie Brigot-Vilain
    Directrice Générale d'Amnesty International
    France
    signature

     


    7 commentaires
  •  

    C'était hier après-midi.

    Dans un village voisin où se trouve encore une délicieuse petite droguerie d'autrefois

    où l'on trouve de tout, la patronne avait mis une petite affiche

    bien en vue dans la vitrine.

     

    Pour la nouvelle année

    vous êtes invités

    ce samedi 13 janvier

    entre 15 heures et 18 heures

    à venir boire le thé.

     

    Quelle magnifique occasion de se rencontrer !

    Et les amateurs de Thé (ou pas)

    se sont succédé

    toute l'après midi.

    Certains ont apporté du cidre ou du jus de fruits ou des gâteaux....

     

    Ils étaient reçus avec un grand sourire...

    Et quand ils partaient,

    elle  remerciait chacun

    comme si sa seule présence était pour elle

    un cadeau inestimable...

    Et chacun prenait des nouvelles des uns et des autres...

     

    Et ceux qui ne se connaissaient pas

     faisaient connaissance...

    Je suis Renée, me dit une dame,

    c'est moi qui ai écrit le petit livret sur le village..

    .

    Et chacun repart le sourire aux lèvres....

    Comme il est  bon de vivre dans la confiance et la gratuité.


    14 commentaires
  •  

    Depuis 1988, à Dieulefit  dans la Drôme, une crèche originale et différente chaque année est organisée

     dans l'église par des habitants du village ;

    ce fut d'abord une crèche provençale traditionnelle.

     

     

     

    Mais dès 1989 la crèche voyage  et représente des gens d'un pays différent , au gré de l'actualité

    et de l'inspiration de ses concepteurs

     

     

    Depuis 2000 la crèche est devenue "chemin de crèche" .

    nous l'avons découverte par hasard l'an dernier

    et là nous étions en  Alsace.

    Cette année, changement dedécor.

    Nous sommes avec les Hmongs.

     

     

     

    Les Hmongs sont uneethnie de laotiens du Nord chassés de leur pays par la guerre

    et réfugiés en France ou dans d'autres pays de L'Europe et de l'Amérique

     

     

    Le chemin se déroule sur toute la longueur de l'église

     

     

     

    Je pense que les bénévoles qui créent tous ces personnages et tous ces décors 

    ont bien besoin de l'année entière pour y parvenir

    et j'admire leur travail

     

     

     

     

     


    11 commentaires
  • " Et maintenant, accueillons la nouvelle année

         remplie de choses qui n'ont jamais été "      R.M.Rilke

     

     

    " J'espère que vous faites le pas, dans l'année nouvelle,

    avec une assurance raffermie et joyeuse "  R.M.Rilke

     

     

    Parce que le pire n'est pas toujours sûr, il faut espérer en la nouvelle année

    et je vous souhaite de la vivre pleinement et lucidement

    avec tous ceux qui vous sont chers.

     

    Je vous souhaite d'être des magiciens

    et que vous sachiez transformer vos chagrins et vos soucis en roses épanouies.

     


    18 commentaires
  •  L'indépendance de ce pays a été proclamé le 1e août  1960 sans effusion de sang après un siècle de présence française.

    L'hymne national du Bénin qui, auparavant s'appelait le Dahomey, a été écrit et composé par l'abbé Gilbert Jean Dagnon...

    c'est quand même mieux que les paroles de notre Marseillaise, plus favorable pour construire la paix et la fraternité.

     

     
     
    Jadis à son appel, nos aïeux, sans faiblesse
    Ont su avec courage, ardeur, pleins d’allégresse
    Livrer au prix du sang des combats éclatants
    Accourez vous aussi, bâtisseurs du présent,
    Plus forts dans l’unité, chaque jour à la tâche,
    Pour la postérité, construisez sans relâche.

     

    Refrain

    Enfants du Bénin debout !
    La liberté d’un cri sonore
    Chante aux premiers feux de l’aurore
    Enfants du Bénin, debout 
    !

     



    Quand partout souffle un vent de colère et de haine
    Béninois, sois fier, et d’une âme sereine,
    Confiant dans l’avenir, regarde ton drapeau
    Dans le vert tu liras l’espoir du renouveau ;
    De tes aïeux le rouge évoque le courage ;
    Des plus riches trésors le jaune est le présage.

     

    3

    Tes monts ensoleillés, tes palmiers, ta verdure,
    Cher Bénin, partout font ta vive parure.
    Ton sol offre à chacun la richesse des fruits.
    Bénin, désormais que tes fils tous unis,
    D’un fraternel élan partagent l’espérance.
    De te voir à jamais heureux dans l’abondance.

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique