• C'est un extrait de la lettre du Professeur Joyeux, je viens de le lire et j'ai envie de le partager avec vous

    La coïncidence, à Noël, des calendriers chrétien et musulman pour plus de fraternité

    Est-ce un hasard ? Les calendriers chrétien et musulman – ce dernier basé sur les mois lunaires – coïncident cette année. Ce n’était pas arrivé depuis 457 ans. On peut donc fêter le 24 décembre la naissance de ces deux hommes à l’origine, l’un du christianisme, l’autre de l’islam, et dont les parcours à six siècles de distance ne sont pas vraiment comparables.

    Il est frappant que, justement en cette année de grandes turbulences et conflits marqués par des actions barbares, la naissance de Jésus coïncide cette année avec la naissance (mawlid ou mouloud en arabe signifie naissance/nativité) de Mahomet, fondateur de l’islam. Cette rencontre de dates peut être l’occasion d’unir les efforts de paix et de fraternité pour le bien de tous.

    Heureuse nouvelle que nous puissions nous retrouver et fêter ensemble ces naissances, après les dégâts considérables commis au nom d’un islam qui n’a rien à voir avec le vrai islam.

    La plupart des médias opposent beaucoup trop ces spiritualités parce qu’ils ne connaissent ni l’une ni l’autre. Ils ne parlent que de leurs erreurs passées, de leurs divergences, au lieu de présenter leurs complémentarités planétaires : ce que chacune peut apporter à l’autre.

    Dans sa lettre à nous, Français de 1855, l’Emir Abd el-Kader écrivait : « Si les musulmans et les chrétiens avaient voulu me prêter attention, j’aurais fait cesser leurs querelles : ils seraient devenus, extérieurement et intérieurement, des frères.» Que de temps perdu !

    Les deux conférences de l’ancien cardinal de Milan, Carlo Maria Martini, regroupées dans son livre « Fils d’Abraham – l’Islam est nous » (Ed. Parole et Silence) montrent bien l’importance de mieux se connaître et qu’il n’est jamais trop tard. L’enfant de la crèche ne nous le demande-t-il pas ?

    Un très beau et bon Noël à tous avec cet Enfant qui réconcilie tout !


    11 commentaires
  • > > > > > > > > >     

    Il faut bien de temps en temps se faire plaisir 

     

     

     

    Le  père Noël m'a demandé ce que je voulais comme cadeau pour les fêtes, 

     

     

     

    alors je n'ai pas hésité, je lui ai dit que le seul cadeau qui me ferait plaisir 

     

    c'est qu'il prenne soin de la personne qui lit ce message. 

     

     

     

    Et qu'il lui conserve une magnifique santé. 

     

     

     

    Et que cette personne conserve ces facultés d'émerveillement

    et de renouveau
     

    Tout au long de sa vie.

    Et qu'elle se sente reliée et solidaire

    de tous les êtres vivants de la grande famille humaine.

     

    Bon Noël à tous !


    17 commentaires
  • Afficher l'image d'origine

    C'est avec un réel plaisir que j'ai vu réapparaître sur mon blog et sur les autres blogs les images qui s'étaient envolées

    Et je remercie vivement toute l'équipe d'Eklablog qui s'est employée avec diligence à corriger ce bug.


    8 commentaires
  • Je la perçois si proche de l'invisible, de l'infini, cette ligne d'horizon

    et je me lasse pas de la regarder.

    Mais il est d'autres lignes.

    Lignes horizontales, verticales, entrecroisées.

    Lignes du cahier qui permettent d'aller droit.

    Les cent lignes données en punition par les maîtres d'autrefois...

    Lignes de la main qui permettent ,dit-on d'entrevoir son destin....

    Lignes de vie, chemins tracés

                         chemins à découvrir

    Au gré de notre fantaisie...

    Quelle ligne suivre aujourd'hui?


    18 commentaires
  • C'est aujourd'hui l'automne, saison mal aimée par certains.

    Certes les jours sont de plus en plus courts mais que la lumière est belle parfois

    Et puis j'aime ses couleurs et son soleil moins brûlant

    Et le jardin  est encore plein de fleurs.

    A mon retour, j'ai vu les rosiers qui avaient refleuri

    L'automne

    et des crocus qui avaient poussé un peu partout

    L'automne

    et les sauges et les yeux de Suzanne...et d'autres encore que les récentes pluies ont encore épanoui davantage...

     

    Et voici un poème de Raïssa Maritain

    L'automne

    Une branche sur l'oiseau

    Chantait en perdant ses feuilles

    l'automne tenait l'archet

    Du violon qui  gémissait

    Dans le vent venu de l'ouest

    Murmurant des choses tristes

    Et l'oiseau pleurait tout seul

    Fleurissant le sombre ormeau

    De ses larmes en corolles

    De cristal et d'or nouveau

    Et la branche et le moineau

    Dans la brume pure et  grise

    Ont marié leur nostalgie

    Au mystère de la nuit.

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique