• Un réfugié syrien devenu ambulancier à Dieulefit

    Je découvre cet article et j'ai envie de le partager avec vous

     

     (17-02-2020) France Bleu Drôme par Nathalie Rodriguez

     

    Dieulefit dans la Drôme a été une terre d'accueil pendant la seconde Guerre Mondiale et c'est encore le cas aujourd'hui. Osama et sa femme, qui ont fui la guerre en Syrie et les terroristes de Daech, sont en train d'y reconstruire leur vie.

     

    C'est Osama, 43 ans, qui est arrivé le premier en France, il y a trois ans et demi. Son épouse, Shiraz, a dû attendre plus longtemps pour avoir un visa. Osama s'installe d'abord à Lyon, avec son frère, mais les loyers sont chers, il peine à trouver un travail. Une amie dans une association lui parle alors de Dieulefit : "elle me dit "viens à Dieulefit, les gens ici sont très gentils", et c'est vraiment ce que j'ai trouvé en arrivant. Les gens m'aident beaucoup, c'est comme une famille".

    Osama, au volant d'un taxi ambulance à Dieulefit (Drôme)Osama, au volant d'un taxi ambulance à Dieulefit (Drôme) -Christine Priotto

     

    La maire de Dieulefit notamment, Christine Priotto, l'aide dans ses démarches. Et elle le recommande à l'entreprise Ambulances Dieulefitoises et Taxis Dieulefitois. A sa tête, Guy Baudrier et ses fils ont du mal à recruter depuis des mois. Ils rencontrent Osama, et c'est une évidence : "il est arrivé, c'est un soleil qui est entré. Le sourire...il rayonnait! Mes fils et moi, on a dit "on se lance, on l'aide, on va participer à sa nouvelle vie."

     

     

    Guy Baudrier : "on l'a appelé, il est venu, ça a été un soleil qui est rentré"

     

    "J'aime aider les gens malades ou âgés"

     

    Un stage, puis une formation à Lyon, et de l'accompagnement de la part de ses patrons et collègues : voilà Osama auxiliaire ambulancier, lui qui était comptable en Syrie : "je suis très bien dans ce métier. J'aime bien travailler pour aider les gens malades ou les gens âgés."v

    La maire de Dieulefit notamment, Christine Priotto, l'aide dans ses démarches. Et elle le recommande à l'entreprise Ambulances Dieulefitoises et Taxis Dieulefitois. A sa tête, Guy Baudrier et ses fils ont du mal à recruter depuis des mois. Ils rencontrent Osama, et c'est une évidence : "il est arrivé, c'est un soleil qui est entré. Le sourire...il rayonnait! Mes fils et moi, on a dit "on se lance, on l'aide, on va participer à sa nouvelle vie.

     Aux patients qui lui demandent, Osama dit venir de Syrie, mais il ne s'étend pas sur son histoire. "Ce n'est pas bien de raconter des choses tristes à quelqu'un de malade" explique t'il.

     

    Osama et son épouse ont quitté Alep bombardé pour rejoindre une petite ville voisine dans laquelle ils vivront deux années difficiles : pas d'argent, pas d'eau, pas d'électricité, et Daech qui monte en puissance. 

     

    Un traumatisme toujours présent

     

    Osama travaille dans un hôpital où son frère est chirurgien orthopédiste. Il y voit des horreurs. A l'été 2014, devant la menace grandissante des terroristes, il fuit avec sa famille vers la Turquie. Il leur faudra une journée entière, cachés derrière des lunettes, sous des chapeaux et voiles, pour parcourir les 50 kilomètres qui les séparent de la frontière en évitant les multiples barrages de Daech : "c'était très difficile, vous ne pouvez pas vous imaginer. Toute une journée, sans boire, sans s'arrêter faire pipi, ça a été très difficile."

    Osama est traumatisé par ce qu'il a vécu. Il a des angoisses, surtout quand la nuit tombe : "la nuit en Syrie était très difficile. Si il y a un problème, tu ne peux pas bouger, tu ne peux pas voir, tu écoutes. Il y a des bombes, quelqu'un meurt, tu ne peux pas sortir. C'est pour ça, mon angoisse, elle arrive le soir. J'espère que ça va passer"

     

     

     

    Il ne veut pas garder le statut de réfugié, il veut être Français : "peut-être pour me sentir libre...dans mon corps, dans ma tête" explique t'il. Il déposera sa demande de nationalité en avril.

     

     

    Shiraz, elle, vous coiffera peut-être bientôt dans un salon de Dieulefit. Elle est coiffeuse, et est en train de passer un CAP et de faire des stages pour pouvoir travailler en France.

    Osama n'a de cesse de dire merci : "merci la France, merci à tout le monde à Dieulefit. Je n'oublierai pas ce que vous faites pour ma famille." Il a même écrit un poème sur Dieulefit, "mon astre bienfaiteur, ma lumière."

     

     

    Poème sur Dieulefit écrit par Osama - Aucun(e)Poème sur Dieulefit écrit par Osama - Osama Aldyab


  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Février à 18:19

    Coucou Gazou,

    Une belle reconversion en France pour cette dame.

    Bises et bon week-end

    2
    Samedi 22 Février à 18:44

    C'est une chance, chez toi on peut laisser un commentaire...

    Merci d'avoir partager cet article avec nous. Il met du baume au coeur dans ce monde de plus en plus anxiogène, cruel et cinique.

    Porte-toi bien Gazou.

    Je t'embrasse.

    3
    Samedi 22 Février à 18:45

    d'avoir partagé....

    4
    Samedi 22 Février à 19:05

    un baume sur mon coeur à lire cet épisode réjouissant et prometteur dans l'histoire des hommes, oui, il y a des gens de bien un peu partout disséminés sur la terre, on n'en parle pas assez souvent ... et pourtant cela ferait des émules !

    le poème ... quel merci !

    amitié .

    5
    Samedi 22 Février à 21:14

    Bonsoir Gazou,

    Histoire tragique et belle à la fois.

    Une reconversion réussis.

    Bises en espérant que tu vas bien

    Aimée

    6
    Dimanche 23 Février à 14:37
    Edmée De Xhavée

    Que ça fait plaisir... Il offre tant de ce qu'on ne lui a pas pris, et il va de l'avant...

    7
    Dimanche 23 Février à 17:51

    Merci beaucoup pour ce billet.

    Cela fait beaucoup de bien de voir de la solidarité concrète et effective avec celles et ceux qui viennent de Syrie après avoir vécu, pour la plupart, des horreurs !

    Et une certaine classe politique française voudrait les mettre dehors ?

    Quel manque d'humanité !

     

    Merci encore.

     

    8
    Dimanche 23 Février à 21:45
    Durgalola
    Il existe de belles histoires. Bises et merci pour le partage.
    9
    Lundi 24 Février à 10:17

    Quelle magnifique histoire, ça fait du bien de voir cette solidarité qui a redonné le sourire à cet homme, à ce couple !

    Merci pour cet émouvant partage Gazou et bonne semaine !

    10
    Lundi 24 Février à 11:47

    Un bel exemple de fraternité et Osama est un merveilleux poète . merci Gazou de nous avoir conter son histoire

    11
    Lundi 24 Février à 15:29
    daniel

    Une histoire comme je les aime, humaine, solidaire…...ça fait vraiment du bien !!

    12
    Lundi 24 Février à 15:37
    Renée

    Son poème est magnifique.....Le nom du village est son destin puisque Dieulefit.....et là c'est pas Dieu mais un village en entier bravo

    13
    Mercredi 4 Mars à 21:57

    Magnifique témoignage sur la fraternité et la Charité, telles qu'on devrait tous pratiquer... Merci Gazou, j'aime bcp ton article qui remet l'individu debout, tel qu'il est au fond de lui-même !

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :