• Mystère de l'être humain

     

    Quel mystère qu'un être humain !

    Il en est qui ont une enfance et une jeunesse terrifiante  et ils s'en sortent admirablement, trouvent un équilibre et gardent une goût de la vie extraordinaire

    Et d'autres qui ont eu des parents attentifs et pleins d'amour, qui ont des amis, qui ont réussi  leurs études, qui ont acquis un métier correctement rémunéré et qui cependant n'arrivent pas à supporter la vie qui leur a été donnée et leur souffrance est telle qu'ils décident de se suicider.

    La semaine dernière, j'ai vu un documentaire de Katia Chapoutier : "La vie après le suicide d'un proche"

    Plusieurs endeuillés ont accepté de témoigner avec beaucoup de dignité et de sincérité, ils ont essayé de comprendre le geste de leur enfant, de leur conjoint ou de leur frère ou soeur....Certains avaient cette idée en tête depuis plusieurs mois, ils l'avaient même annoncé...et pourtant rien dans leur vie ne semblait justifier une angoisse si violente qu'elle les oblige à en finir avec la vie.

    Le lendemain, je regarde"La grande Librairie" et il reçoit en premier Marceline Loridan--Ivens

    Marceline Loridan-Ivens, en 2008.

    Et je vois cette dame, âgée (elle est née en 1928), et pétillante de vie...

    Et pourtant, à 15 ans elle est déportée et pendant plusieurs mois, elle vivra dans les camps où elle connaîtra l 'horreur absolue, la peur d'être conduite dans les chambres à gaz....Libérée en 1945, il lui faudra des années  pour se libérer intérieurement de toutes les monstruosités qu'elle a connues...Et elle y parvient, devient actrice et cinéaste...Et elle est toujours là...indestructible !

    Pourquoi tant de forces chez certains  et tant de fragilités chez d'autres ?


  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Janvier à 18:59
    eMmA MessanA

    Je n'ai pas le commencement d'un début de réponse à la question que tu poses, justement, je n'ai que des interrogations... 

    J'ai également écouté Marceline Laurens-Ivens au cours de l'émission La Grande Librairie.

    J'ai été très admirative par sa présence qui crevait l'écran et tout à fait impressionnée par ses interventions quand on sait l'horreur qu'elle a vécue durant son adolescence dans les camps.

    L'être humain et sa capacité de résilience est un grand mystère...

    2
    Mercredi 24 Janvier à 19:24

    Je viens de lire ton texte, et j'approuve entièrement.

    J'ai eu l'occasion de cotoyer et de connaitre beaucoup de personnes, dont je connais la vie.

    Certains avaient tout pour réussir et n'ont eu que des echecs.

    D'autres qui ont eu des problèmes tout petit, ont magnifiquement bien réussi....

    Ah! oui, un véritable mystère que celle de l'être humain.

    Bisous Gazou Aimée

    3
    Mercredi 24 Janvier à 19:26

    J'ai bien sûr beaucoup d'admiration pour cette femme au courage sans nom mais pourquoi vouloir toujours faire le parallèle entre ceux qui ont vécu l'enfer et qui s'en sont sortis et ceux qui ont apparemment une vie de rêve  et qui sont suicidaires. C'est comme si on voulait les culpabiliser et les enfoncer encore plus dans leur difficulté à vivre. Que sait-on de leur souffrance, de leur fragilité?? Je connais cela de très près et c'est une question qui ronge la vie des proches qui n'ont aucune réponse. La seule que j'aie pour l'instant c'est que ce sont souvent des jeunes sensibles, très intelligents, extrêmement lucides sur l'absurdité du monde, de cette société capitaliste qui valorise l'argent à tout prix, la course au succès sans parler des valeurs essentielles qui sont le partage et le respect de l'autre. Comment se sentir bien dans un collège où le harcèlement sévit sous toute ses formes, où tu dois te conformer aux règles de la meute, où tu ne peux pas montrer ta différence. Et quand ce sont les adultes qui montrent l'exemple, les journalistes qui passent leur temps à chercher ce qui va mal et pas ce qui va bien, qui dénigrent tout et tout le temps avec un petit sourire méprisant au lèvres pour rabaisser en permanence celui ou celle qu'ils ont en face, les grands groupes qui font du profit au mépris de la santé et de la sécurité des autres, ça ne donne franchement pas envie de vivre!

      • Mercredi 24 Janvier à 20:19

        Je suis bien d'accord avec toi , Azalaïs, et avec lady Marianne....Je cherche seulement à comprendre et pas du tout à comparer ou à dévaloriser ceux qui sont plus faibles et ne s'en sortent pas...Je sais que, parmi eux, il y a des gens très sensibles qui auraient pu apporter beaucoup à leur entourage et il n'y a pas besoin d'être déporté pour ne pas supporter toutes les horreurs que ce monde nous offre...Alors n'oublions de regarder aussi les beautés de notre monde et de les montrer pour que chacun trouve la force de vivre

    4
    Mercredi 24 Janvier à 19:38
    LADY MARIANNE

    je suis de l'avis d'Azalais-
    j'admire le courage de cette femme !  son vombat pour vivre à nouveau en paix ou presque-
    cependant nous ne naissons pas tous égaux----  les qualités et défauts sont divers et à divers degrés--
    on peut naitre avec une cuillère en argent et être mal---
    quantités de critères entrent en jeu-
    alors vivons de notre mieux- du mieux que l'on peut !! pas que l'on veut-
    bizzz

    5
    Mercredi 24 Janvier à 20:25

    aimer ou ne pas aimer vivre telle pourrait être la question ... je sais des personnes bien nées qui adorent chacun des instants de leur vie, et d'autres moins nanties qui plient l'échine jusqu'à ce moment fatidique qu'est le suicide et qui passe à l'acte, outre les faits de ces personnes décrites dans ton article ... il faut de tout pour faire un monde ... je sais que si un jour tout en aimant ma vie, je devais être une charge pour ceux que j'aime, je serais capable d'ouvrir les bras à la mort ... 

    carpe diem !

    amitié .

    6
    Mercredi 24 Janvier à 21:01

    On ne sait absolument pas pourquoi, certains ont la force de remonter le courant et d'autre se laissent emporter? c'est la vie, c'est tout!

    7
    Jeudi 25 Janvier à 09:49
    Edmée De Xhavée

    Oui, c'est une fatalité et une évidence. On naît différents, avec des illusions, espoirs, ambitions, plaisirs différents. On a beau être de la même fratrie, on peut être opposés. Parfois l'adversité brise les gens, ou même de simples contrariétés que le temps aurait usées, alors que d'autres gens se relèvent d'évènements monstrueux. Chaque vie est une leçon pour les autres, une histoire propre... Une histoire unique. 

    Ca me trouble aussi beaucoup!

    8
    Jeudi 25 Janvier à 11:19

    Mystère total qui devrait nous appeler à plus d'humilité...

    9
    Jeudi 25 Janvier à 11:48

    Je n'ai pas de réponse, mais je crois qu'il ne faut jamais généraliser.

    Il y a ceux qui s'en sortent, et ceux pour qui la vie est une torture de chaque instant, quel que soit ce qu'on a vécu auparavant.

    Mais je me pose souvent la question du pourquoi... peut-être devrais-je m'interroger sur le comment.

    Passe une douce journée Gazou.

    10
    Vendredi 26 Janvier à 17:05

    Oui c'est le mystère de l'être humain...

    Fragilité  pour certains et force pour d'autres...

    11
    Dimanche 28 Janvier à 19:10

    la semaine dernière sur Arte, il y avait le témoignage de " Ruth" qui elle aussi fut emmenée en camp de concentration et qui à plusieurs fois disait que son instinct "animal" lui avait fait faire les bons choix aux bons moments. 

    Hier j'ai pris en voiture une dame née en 1929 malvoyante et elle pétillait de vie. 

    Bises 

    12
    Vendredi 9 Février à 14:22

    Cela dépend de tellement de choses...Ceci dit, ces personnes sont des exemples. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :