• Le tableau du samedi : Arcabas

     

      Le peintre Arcabas est mort ce 23 août à 92 ans.

    Un jour j'ai eu le bonheur de visiter l'église Saint Hugues qui est devenue un musée où l'on a le bonheur de voir de nombreux tableaux de ce peintre.

    Et j'y retournerai avec grand plaisir.

     

     

     

     

     

     

     

    Arcabas dans son atelier

    Arcabas dans son atelier

    © France 3 / Culturebox
     

    Le peintre Jean-Marie Pirot, dit Arcabas… s'est éteint le 23 août à l’âge de 92 ans. Originaire de Lorraine, il a marqué de son empreinte artistique le massif de la Chartreuse en Isère notamment avec la réfection sur plus de trente ans de l'église de Saint-Hugues de Chartreuse.

    Arcabas peignait dix heures par jour, deux cent cinquante jours par an. Le reste du temps était disait-il "imparti aux errements, à la détresse, à la recherche obstinée d'une "conscience d'être" brusquement égarée, sans laquelle plus rien n'est possible, surtout pas l'élaboration passionnée et souvent hasardeuse de ces sortes de miroirs appelés œuvres d'art."

    Même s'il a créé les décors et les costumes de "La danse de la mort" de Strinberg ou des "Justes" de Camus pour la Compagnie des Alpes, il tient sa renommée de son oeuvre dans le domaine du sacré.
    Jean-Marie Pirot était professeur à l'école des beaux arts de Grenoble, ce sont ses élèves qui l'ont surnommé Arcabas. Spécialisé dans l'art religieux, il s'est surtout fait connaître avec une oeuvre monumentale qu'il a réalisée sur plus de trente ans : l'ensemble d'art sacré de l'église Saint-Hugues-de-Chartreuse à St Pierre de Chartreuse. Il s'agit de l'une des réalisations les plus abouties de l'art sacré contemporain, composée de cent onze de ses oeuvres de peintures, sculptures, et mobilier.
     
    Une fresque d'Arcabas à l'église de Saint-Hugues
    une fresque d'Arcabas à l'église Saint Hugues
     

     

    En Isère, la petite église de Saint-Hugues de Chartreuse est devenue un musée d'art contemporain. Il y a soixante ans le peintre Arcabas entamait l'oeuvre très personnelle qui devait devenir un joyau de l'art sacré du XXe siècle. Ces peintures immenses, très colorées illustrent des passages de l'Evangile.

    Il y avait d'un côté un jeune artiste, Jean-Marie Pirot passera à la célébrité sous son pseudonyme d'Arcabas, qui cherchait un édifice religieux où réaliser ses peintures sacrées. De l'autre, il y avait un curé, le père Truffot, en charge de la paroisse de Saint-Hugues, à quelques kilomètres de Grenoble, dans le massif de la Chartreuse. Très ouvert, l'ecclésiastique accepte de laisser libre court à l'esprit créatif de l'artiste.

    Personne ne le regrettera même si l'aventure allait durer une trentaine d'années. L'artiste commence son oeuvre, puis l'abandonne pour la reprendre plus tard. Au résultat, l'intérieur de ce modeste édifice religieux de montagne bâti en 1860 est une merveille d'art sacré contemporain qui peut aussi satisfaire les ouailles catholiques. Loin de l'image pieuse qui illustre sans imagination les faits bibliques, ces tableaux s'inspirent de la vie de tous les jours pour actualiser la Parole.
     
     
     
     
     

    Arcabas a déclaré un jour " De toutes les vertus passées en revue, il n'y en a qu'une seule que je pourrais revendiquer, c'est la fidélité, cette espèce d'obstination et d'endurance inexplicable à poursuivre le beauté inatteignable".

    Manuelle-Anne Renault-Langlois nous invite à la découverte du peintre; à son cheminement


  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Août à 18:20
    Un peintre que j’app Beaucoup...
    2
    Samedi 25 Août à 18:21
    Edmée De Xhavée

    Ah oui... c'est vraiment très beau, dépouillé mais coup de phare sur l'essence ... Plein de vitalité!

    3
    Samedi 25 Août à 19:42
    LADY MARIANNE

    Quel talent-- on dirait des toiles très anciennes-  j'aime beaucoup-
    un bel hommage , l'artiste vient de nous quitter-
    92 ans une grande vie artistique et familiale---
    merci pour ta participation -c'est super-
    bisous-

    4
    Samedi 25 Août à 20:39
    non, décidément non, même si nul ne peut contester son "sacerdoce" je ne peux aimer ... l'expression de son art
    amitié .
    5
    Samedi 25 Août à 21:29

    j'ai vu une de ses expositions pas loin de chez moi ; j'aime beaucoup ses peintures. Il était Lorrain, né à Trémery (à 15 km de Metz). Dieu ait son âme (oui c'est sûr !)

    6
    Samedi 25 Août à 22:16
    colettedc

    Très beau tableau Gazou ! 

    Bonne fin de soirée !

    Amitiés♥

    7
    Dimanche 26 Août à 13:27
    Renee

    un peintre que je ne connais absolument pas mais j'avoue que question peinture je n'y connais rien. C'est j'aime ou pas...Bisousss

    8
    Dimanche 26 Août à 18:26

    Je note l'adresse de la chapelle  !

    9
    Lundi 27 Août à 20:47

    cette Vierge douce à l'enfant est très réconfortante. Bises et bonne soirée.

    10
    Lundi 27 Août à 20:55

    en sautant de page en page sur le net, j'ai appris que son fils est sculpteur ; tu devrais apprécier ; www.etiennesculpteur.net

     

    11
    Lundi 27 Août à 21:35
    erato:

    Merci pour cette belle découverte , un peintre que je ne connais pas.Je vais voir sa biographie sur internet.

    Belle soirée Gazou

    12
    Vendredi 7 Septembre à 11:42

    Je ne le connaissais pas du tout.

    C'est un bel hommage que tu lui fais ici.

    Merci encore pour la découverte.

    Bisous et douce journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :