• En Birmanie

     

     

    C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai suivi cette émission, dimanche, sur

    " la Birmanie, le pouvoir des moines et des militaires"

     

    Birmanie, les moines au coeur du changement

     

    Depuis que les militaires ont accepté en avril 2016 de partager le pouvoir avec Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix, la Birmanie se cherche une identité et le bouddhisme pèse très fortement sur ce débat, très marqué par la tentation nationaliste. Trois moines, chacun engagé à sa manière dans une Birmanie qui se cherche, livrent leur regard, leurs inquiétudes et leurs espoirs.
    L'un prêche en faveur de la dame de Rangoun,
    L'autre propage le bouddhisme dans les régions les plus reculées du pays. Et le dernier mène un combat nationaliste et antimusulman des plus extrêmes pour la défense d'une identité nationale qu'il prétend menacée.
    Tous trois nous livrent leur regard, leurs espoirs et inquiétudes sur le pays, avec en toile de fond la montée du sentiment antimusulman dans le pays et la question des Rohingyas
     
    Le dernier fait vraiment peur, il croit défendre son pays, il ne fait que propager la haine, la division  et la guerre et les pauvres rohingyas sont classés comme apatrides alors qu'ils habitent ce pays depuis le XVe siècle.Ils sont chassés, torturés, tués...On parle de génocide...Pourtant, ces gens ne désirent qu'une chose: vivre en paix  sur la terre où ils sont nés, créer une famille, vivre de leur travail...Si certains se sont révoltés, il y a quelques mois, c'est parce qu'ils voulaient jouir des mêmes droits que les autres birmans, ne plus être apatrides...
     
    Quelle tristesse !
    Pourquoi l'homme éprouve -t-il si souvent le besoin de se replier sur lui-même  et de repousser celui qui est différent...
    Toutes les religions prêchent l'amour et veulent aider  les êtres humains à se relier entre eux...Et dans toutes les religions, on trouve des êtres qui  s'imaginent qu'il leur faut se défendre de tous ceux qui ne partagent pas les mêmes croyances et qu'ils peuvent tuer pour cela ?

  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Octobre à 16:23

    C'est consternant... Et c'est bien une preuve que, dans la diversité qui caractérise le monde, ce qu'on appelle "le mal" ne pourra jamais être éradiqué. A titre privé je vois constamment autour de moi des preuves de méchanceté de la part de certains êtres envers d'autres : la fille qui bloque sa mère veuve en lui refusant toute autonomie, la jeune patronne qui renvoie abusivement et sans les indemnités minimum un fidèle employé ayant 20 ans de services et 3 enfants à charge pour le seul motif qu'elle ne l'aime pas... et plus on se bat, pire elle est ! Et s'il faut un procès, ça attend un an paraît-il ...

    Il y a des gens qui au nom de leur idéal et de leur "grand cœur" prétendent que l'on peut rêver d'un monde meilleur mais je n'y crois pas. Quand on écoute les infos on voit que les gens se battent et pourtant ils semblent tous avoir raison (ex. en Espagne) : que faire ?? 

    Je reviens à ma quête concernant l'advaïta vedanta : quand Jésus dit "délivrez-nous du mal", selon ma compréhension actuelle, cela veut dire "délivrez-nous de l'illusion", dans laquelle nous maintient le mental auquel nous sommes assujettis. La souffrance n'est peut-être là que pour nous faire comprendre que nous vivons seulement un mauvais rêve... mais comment le croire tant que l'on n'a pas vraiment ressenti ? Prétendre détenir une pseudo vérité est encore une erreur. Mais celui qui a profondément ressenti cette vérité irradie alors l'amour qui est nécessaire pour panser les blessures... comme l'a fait Jésus, jusque sur la croix.

    2
    Mardi 10 Octobre à 16:32

    tant qu'il y aura des religions porteuses de "message" il y aura refus de la différence  ... la gestion d'un pays doit se tenir éloignée de tous les cultes qui doivent rester dans le privé des usages ... 

    amitié .

    3
    Mardi 10 Octobre à 19:14

    sur quelle chaîne tu avais vu ce reportage ? Et merci pour ton commentaire sur le défi (que j'ai eu du mal à relever d'ailleurs car je ne suis pas sur tweeter) Et j'ai réservé à la médiathèque un livre de James Caldwin. 

    quelque soit notre religion ou notre non-religion, il est important de ne pas se sentir "supérieur" ... comme les nazis par exemple. Bises 

      • gazou
        Mercredi 11 Octobre à 09:25

        Ce reportage était sur LCP ou la 13

        Bonne journée !

    4
    Mardi 10 Octobre à 20:12
    LADY MARIANNE

    les beaux temples !!
    je n'ai pas vu cette émission- dommage-
    bisous du soir-

    5
    Mardi 10 Octobre à 21:10

    C'est si beau

    6
    Mardi 10 Octobre à 21:56

    Oui, Gazou, un pays magnifique en plein chaos.

    Quelle tristesse.

    Décidément, nous n'avons pas fait de grandes avancées depuis la guerre des religions.

    Bises Aimée

    7
    Mardi 10 Octobre à 22:40
    Tu poses une bonne question.
    Je crois malheureusement qu'il n'y a pas de réponse.
    Bises et douce soirée Gazou.
    Je n'ai pas ve ce reportage, c'est dommage.
    8
    Mercredi 11 Octobre à 07:20

    Oui, quelle tristesse !!!

    9
    Mercredi 11 Octobre à 10:56
    Daniel

    Toujours les croyances ! Ce peuvent être des poisons ! Les dieux divisent....C'est incroyable.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :