• Danser la vie

    Par un mail m'est arrivé ce poème

    et j'ai envie de le partager avec vous

     

     

     Danser la vie 

    Cette vie,

    La porter

    Enceinte de mille rus

    Orages turbulents

    Ecume des marées.

      

    Cette vie

    La brûler jusqu’à l’incandescence,

    Feu sacré

    Au temps des premiers hommes.

     

    La vie,

    La danser  à corps perdu

    La hurler  jusqu’à la démence,

    Au creux des nuits ravinées,

    Espoirs   vermoulus,

    Amours en charpie.

     

    Cette vie,

    La risquer,

    Fracasser les cages

    Briser les carcans,

    Les gestes étriqués

    Fouetter ses chimères

    Aux crinières du vent.

     

    Accorder son pas  aux mondes traversés

    Offrir son visage

    A la rose des vents.

     

    Dans le concert universel

    Hisser sa voix au dessus du chaos,

    Trouver souffle, mots

    Force  et sève.

     

    Par la grâce du seul amour,

    Quand le lotus s’offre  au soleil,

    Prendre son élan

    Et par-dessus les toits

    Jusqu’au plus haut vertige

    Frôler la couleur  bleu.

     

    La vie,  

    Porter haut son écho

    Au big bang du monde.

     

     Mich’ Elle  Grenier 

    http://www.poémienne.fr/

                                                                                 la danse

                                                                                   de Matisse              


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Janvier à 14:15
    eMmA MessanA

    Ce poème et ce tableau me donnent envie de danser pour les honorer !

    Merci Gazou.

    2
    Mardi 3 Janvier à 16:19
    LADY MARIANNE

    danser à corps perdu- hurler -  pour le bien être -ça défoule sainement et sagement- sans faire de mal à personne-
    bonne fin de journée- bisous-  

    3
    Mardi 3 Janvier à 16:24

    c'est un très beau poème, un hymne pour la vie, une danse qui vous secoue l'âme ...

    amitié .

    4
    Mardi 3 Janvier à 16:32

    Elle est pleine d'ardeur, cette Mich'elle !!

    5
    Mardi 3 Janvier à 17:37
    Edmée De Xhavée

    Ah oui c'est bousculant, et c'est vrai que la vie ne se vit pas "automatiquement" comme si nous n'étions qu'un rouage sans âme, la vie se vit comme on respire, avec toutes les houles, les étoufffements, les goulées de travers, les engouffrements d'air qu'une respiration comporte... soulevée par le moteur du coeur!

     

    Bonne année et dansons bien!

    6
    Mardi 3 Janvier à 18:28

    Ce n'est plus danser... c'est carrément s'envoler !!! quelle liberté dans ces lignes !!! Bisous

    7
    Mercredi 4 Janvier à 00:01

    Magnifique poème et tu as choisi un très beau tableau.

    Merci, Gazou.

    Passe une douce soirée.

    8
    Mercredi 4 Janvier à 11:28

    Fougue, insolence, malice et générosité...c'est bien Mich'Elle!

    C'est bon d'avoir de ses nouvelles.

    9
    Mercredi 4 Janvier à 14:49

    Un très beau poème illustré à merveille par le tableau de Matisse

    Merci Gazou

    Belle soirée

    10
    Mercredi 4 Janvier à 16:52
    Daniel

    J'aime tous ces mots qui s'enchaînent .

    11
    Mercredi 4 Janvier à 19:03

    magnifique poème qui célèbre la vie et non pas les petits pas frileux qui n'osent pas  affronter la réalité du monde les yeux grands ouverts. J'aime beaucoup "fouetter ses chimères", parfois il faut savoir les guider fermement et pas se  laisser enfermer par elles

    12
    Mercredi 4 Janvier à 20:53

    la vie, elle nous étonne toujours. Bises et merci pour ce poème.

    13
    Mercredi 4 Janvier à 21:14

    C'est un joli poème pour accompagner ce tableau.

    14
    Jeudi 5 Janvier à 06:24

    Image du Blog nathou.centerblog.net

     

    C'est vraiment très beau, merci

    Roselyne

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :