• Walt Whitman

    "En ce moment soupirant et pensif assis tout seul
    Il me semble qu'il est d'autres hommes dans d'autres pays, soupirants et pensifs,
    Il me semble pouvoir regarder au-delà et les observer en Allemagne, Italie, France, Espagne;
    Ou loin, là-bas, en Chine, ou en Russie, ou au Japon, parlant d'autres dialectes,
    Et il me semble que si je pouvais connaître ces hommes, je leur deviendrais attaché comme je fais aux hommes de mon pays,
    OP, je sais que nous serions frères et amants, Je sais que je serais heureux avec eux."
                                                              Walt Whitman


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 15:58
    La solidarité de la race humaine ! J'aime ces mots.
    2
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 16:03
    Un destin commun est un facteur d'union.
    3
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 16:10
    Si tout le monde pensait ainsi...La vie serait autre...
    4
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 17:12
    çà me fait penser à une pub ou l'on voyait un homme regarder le soleil se coucher et au même moment un autre le regardait se lever...un passage de témoin, avec des émotions communes. Merci pour ce beau texte
    5
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 19:21
    Eh oui ! Sauf qu’en ces temps de grippe… se rapprocher des autres semble devenir un crime ! Grand Dieu, la grippe elle est là tous les ans ! Amitiés. loic
    6
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 23:49
    J'aime bien le commentaire de Loïc, en réaction à ce très beau texte.

    On glisse la peur entre nous, comme pour nous empêcher de retrouver la joie de vivre ensemble.
    7
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 06:42
    Aucun doute la dessus ! c'est amusant il m'est arrivé de me dire la même chose : tiens, en ce moment, ailleurs, un être, comme moi, même état.... et le plus c'est que j'en suis sûr...
    Tu souris légèrement, non ?
    Douce journée, à tout à l'heure.
    8
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 09:17
    le savoir, c'est une chose; le ressentir c'est tout à fait différent..tu le sais bien
    9
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 09:22
    Les gens qui vivent dans la peur, on peut les manipuler plus aisément..Nous avons grand besoin d'être vigilants et de rétabir des relations confiantes sans pour autant tomber dans la naïveté
    10
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 09:45
    Je suis bien d'accord avec toi, on peut parler d'autre chose
    11
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 09:48
    Oui, c'est un beau texte qui nous dit des évidences mais des évidences que l'on oublie très souvent
    12
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 09:52
    oui, cela fait chaud au coeur d'y penser
    13
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 22:22
    j'aime beaucoup c'est comme un élan.
    bisous
    clem
    14
    Samedi 5 Septembre 2009 à 01:32
    C'est exactement ce que j'aime dans ce poème, c'est un  élan,c'estça!
    15
    Dimanche 6 Septembre 2009 à 18:34
    C'est tellement vrai ce qu'il écrit.... j'aime tout particulièrement ses poèmes.
    Mais cette phrase sensible me rejoint tout-à-fait
    Merci pour ce partage et bises du soir à toi
    16
    Amine Lotfi MOLINARI
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:54
    Oui, c'est un trés beau texte qui nous interpelle Amine Lotfi MOLINARI
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :