• Voyageur, voyageur,

     

    accepte le retour,

     

     Il n'est plus place en toi

     

    pour de nouveaux visages...

     

                       Jules Supervielle (1884 - 1960 )

                             Débarcadères

     

    Me voilà de retour, heureuse d'être partie

    et tout aussi heureuse de revenir...

    heureuse de retrouver ma maison,

    (elle est toujours à la même place)

    de retrouver mes proches...

    Pas le temps de rêver, demain nous avons des invités...

    et dimanche nous fêtons l'anniversaire de ma petite fille...

    Et j'ai une réunion et un rendez-vous...et des mails qui se sont accumulés

    et vos blogs à lire...

    J'attendrai un peu pour mettre un peu d'ordre dans mes photos,

    dans mes notes...

    Il  y a tellement de belles choses que je voudrai garder en mémoire,

    tellement de sensations, d'impressions que je voudrai garder en moi

    pour mieux m'en nourrir...Saurai-je ne pas les oublier?

     

    Mais pourquoi s'affoler ?

    Le mieux est de faire une seule chose à la fois et d'y être tout entier...

    Je suis contente de vous retrouver.


    18 commentaires
  • 2013juinNormandie-054-copie-1.jpg

     

     

     

    2013juinNormandie-029.jpg

                                                                    un coin de Normandie

     

     

     

     

     

    " Je suis parfois traversé d'un sentiment de bonheur éclatant, qui ébranle toute mon

     

    âme...Dans ces minutes d'harmonie,, le monde qui m'entoure revêt son aspect véritable-

     

    équilibré et nécessaire."

     

                   Andreï TarkovskI

     

     

    2013juinNormandie-017.jpg

                                                    une chambre d'hôtes à Saint Pierre de Mailhoc

     

     

    2013juinNormandie-054.jpg


    13 commentaires
  • C'était notre dernier jour de voyage.

    Nous visitions Deauville

    Nous avions laissé nos bagages dans un  très sympathique hôtel appelé "L'espérance"

    Quand on peut réserver à l'avance, les prix  sont  beaucoup moins chers.

     

     

     

    2013juinNormandie-115.jpg

                                                               la salle où nous avons pris le petit déjeuner

     

    2013juinNormandie-114.jpg

                                                              la petite cour de l'hôtel

     

     

     

    Notre hôtelier nous conseilla  de prendre le bac pour passer à Trouville où il y avait un bon restaurant à prix très accessibles...Nous l'avons écouté et nous ne l'avons pas regretté.

     

    A peine installés voilà un serveur à l'air débonnaire qui vient vers nous...Manifestement, ce travail le réjouit, il aime ce qu'il fait, il aime les gens qu'il rencontre ici et fait volontiers un brin de conversation tout en demeurant très efficace et attentif...

    Comme on lui fait  remarquer qu'il a l'air très heureux dans son travail, il nous dit qu'il ne vient travailler que le week-end pour prêter main forte à ses collègues car il y a affluence et qu'en effet, c'est un plaisir pour lui d'être là...Pourtant il se démène, des gouttes de sueur coulent de son front...Mais il est heureux  et ça nous rend heureux....

    A un moment, il dit une gentillesse à l'une de nous et puis, regardant les autres...il distribue un bisou à chacune d'entre nous et c'est fait avec un tel naturel et une telle spontanéité que l'on ne peut que s'en réjouir...

     

    Il nous dit qu'il y a plus de quarante ans qu'il travaille dans ce restaurant...

     

    Il nous recommande le dessert du jour : une tarte aux pommes avec une boule de glace à la vanille et...est-ce parce qu'il sait rendre bon tout ce qui l'entoure, nous la trouvons en effet délicieuse...Sans doute , le cuisinier  y est aussi pour quelque chose....

    Quand nous partons, il vient nous dire au revoir et nous dit : "si vous revenez, demandez François".

    Nous l'assurons que nous n'y manquerons pas.

     

    Mais reviendrons-nous?

     

    L'amour du travail bien fait,  et la joie qui va avec, nous l'avons rencontré chez plusieurs autres personnes pendant ce séjour

    Et plus encore que les beaux paysages, les belles maisons...c'est peut-être cela qui m'a touché.


    14 commentaires
  • Nous étions partis le matin  de chez nous par le train.

    Après une halte à Paris et une autre à Lisieux pour attendre la correspondance, nous voilà arrivés à destination.

    Demain matin, notre hôte conduira nos bagages à notre prochaine chambre d'hôtes et nous partirons sac au dos , à pied, dans les petits chemins creux et parfois un peu boueux de la Normandie

    Nous cherchons d'abord la chambre d'hôtes qui doit nous accueillir pour la nuit, nous y déposons nos bagages et partons visiter cette charmante petite ville

     

     

    2013juinNormandie-005.jpg

     

     

    Nous  nous mettons à la recherche d'un petit restaurant, certains sont fermés, d'autres trop chers...En voilà un qui ne paie pas de mine mais qui propose un menu qui nous convient.

    Nous entrons : le repas est convenable en effet...abondant même...Mais la patronne qui est toute seule pour servir, ce n'est pas gênant puisque nous sommes les seuls clients, la patronne nous raconte tous ses malheurs et ils sont nombreux...Au début nous écoutons avec beaucoup de compassion....puis comme elle en rajoute toujours, on finit par se demander si elle n'en invente pas quelques-uns et nous commençons à nous sentir plutôt mal à l'aise...L'une d'entre nous en prend mal à l'estomac....

    C'est avec difficulté que nous arrivons à la quitter... elle nous suit à l'extérieur...pour continuer à nous raconter  tout ce que son imagination débordante fait naître en elle...Nous ne voulons pas la blesser et attendons aptiemment qu'ell en ait fini...Tout d'un coup, elle réagit, nous souhaite une bonne soirée et dit : je ne devrai pas raconter tout ça, à chaque fois je me le dis et pourtant je recommence....Nous lui sourions et lui souhaitons nous aussi une bonne soirée..

     

    Pauvre madame enfermée dans un cycle infernal !

    Qui pourra l'aider ?

     

    Mais de tous les gens que nous avons rencontrés dans cette région, elle est bien la seule qui nous ait causé quelque malaise...Tous les autres nous ont agréablement surpris par leur amabilité et leur ouverture d'esprit


    15 commentaires
  • Heureusement je n'étais pas seule , je suis toujours un peu perdue quand je dois prendre le métro

    Cette fois-ci, j'ai découvert la gare Saint-Lazare

    et le transfert de la gare de Lyon à la gare Saint-Lazare s'est passée sans encombre...

    A saint Lazare, on pouvait presque oublier que l'on était dans une gare : il y avait quelques chaises longues pour permettre un peu de repos aux voyageurs en attente...Il y avait aussi un piano mis à la disposition de ceux ou celles qui avaient envie de jouer...

    Et justement, un jeune homme est arrivé et nous a enchantés....

    Nous serions volontiers restés un long moment à l'écouter...mais le train ne nous aurait pas attendus2013juinNormandie-116.jpg

     

    A côté du piano : des tables et des chaises...On pourrait  presque souhaiter que le train soit en retard

     

    2013juinNormandie-117.jpg

     

     

     

    Au retour, nous avons fait une longue halte à la gare de Lyon

    Nous nous sommes attablés à "La brioche dorée"

    Il n'y avait pas de pianiste

    mais des moineaux picoreurs  et pas du tout sauvages qui se délectaient de tout ce qu'ils trouvaient sur les tables

     

    2013juinNormandie-120.jpg

     

     

    2013juinNormandie-119.jpg

     

    Et regarder passer les voyageurs était finalement bien agréable, certains étant très pittoresques...


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique