• Une vie (1)

    Son job c'était l'électricité.
    Il joignait deux fils et le contact s'établissait;
    Quelle merveille ce métier !
    Dans la vie, c'était moins simple : découvrir le pôle négatif et le pôle positif de chaque individu : cela présentait quelque difficulté. Lui-même ne s'y retrouvait pas. Lorqu'il offrait son plus beau sourire, pourquoi la belle s'enfuyait-elle ? Et lorsqu'il croyait provoquer le contact, pourquoi était-ce parfois un système de fermeture qui s'opérait ?
    Pourtant, longtemps, les relations avec les autres lui avaient été aisées. Il était d'un naturel ouvert et il avait la parole facile : aussi trouvait-il aisément la parole clé qui lui permettrait d'aborder un passant dans la rue. Il savait rejoindre l'autre dans ses propres centres d'intérêt quand bien même il ne les partageait pas du tout.
    En fait, la solitude, il n'avait fait sa connaissance qu'après le départ de sa femme; avant, il n'avait jamais seulement entrevu son visage. Il avait été un enfant joueur qui adorait musarder, rêver et bricoler..Il lui suffisait de peu pour s'occuper...Puis, à vingt ans , il avait découvert l'amour : une blonde décidée et dynamique lui donna des ailes.  quelle merveille que la vie !
    Et vinrent les amis. Tout un cercle bien chaleureux se forma autour d'eux. Ils avaient tant de plaisir à se retrouver qu'ils passèrent chaque année leurs vacances ensemble...Les enfants jouaient, les adultes refaisaient le monde au cours d'interminables dialogues qui se poursuivaient tard dans la nuit. Curieusement, lui qui avait été le cancre de la classe, c'est avec des intellectuels qu'il nouait les relations les plus amicales. Avec ses collègues de travail,, il ne pouvait parler que de choses matérielles ou plaisanter sur les femmes, ce dont il était vite rassasié..Il faisait semblant d'être comme eux mais les autres se méfaient de lui, était-il vraiment ? Parfois, il tenait des propos étranges et il vaut mieux être circonspect face aux gens qui se contentent de lieux communs pour exprimer leur pensée  (à suivre)

  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 10:44

    Comme c'est vrai !

    .... J'ai hâte d'en connaître la suite.

    2
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 18:27
    Elle me plaît beaucoup cette histoire, j'aime tes comparaisons... j'ai hâte d'en connaitre la suite
    Merci et bonne soirée à toi 
    3
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 18:34
    Il a l'air sympa en tout cas... A quand la suite ?
    4
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 22:57
    Pas facile d'être soi sans tricher avec les autres, l'aurait-il fait ?
    5
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 01:56
    Pourquoi qu'au travail ça ne marche pas? Je continue pour la suite. 
    6
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 07:16
    Je crois qu'il a été trop humilié..et que quelque chose s'est cassé en lui et il n'arrive pas à saisir les chances que la vie lui offre...mais tant qu-il y a de la vie, on peut espérer...Tout est possible..Bonne journée, Catherine
    7
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 08:56
    c'est joli, tout semble aller bien et pourtant les mots du début semblent annoncer des failles...ahhhh vivement la suite !!
    8
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 16:34

    Le courant qui relie les hommes et tellement plus aléatoire que celui qui relie l’appareil à la prise. Amitiés. Loic

    9
    Vendredi 30 Octobre 2009 à 14:28
    tU AIMES LES BALADES , alors je t'invite à venir parcourir mon blog ou plein de randonnées en photos t'attendent !
    10
    Samedi 31 Octobre 2009 à 07:13
    J'ai essayé de t'envoyer un commentaire sur ton blog mais il n'a pas voulu partir..J'ai regardé tes photos de balades..Merci et bonne journée !
    11
    catherine2
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:53
    pourquoi alors que tout a bien commencé, qu'il sait communiquer, écouter, pourquoi y a t il rupture ? j 'ai hâte de connaitre la suite
    12
    michelgonnet
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:53
    Me voici dans l'attente de la suite (sourire)
    J'aime ces entre deux qui sollicitent notre imaginaire.
    Bonne et douce soirée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :