• Une journée à l'hôpital

    Hier, journée à l'hôpital pour différents examens que mon médecin jugeait absolument nécessaires.

    J'arrive à  huit heures du matin comme prévu.

    Je suis accueillie par une charmante infirmière du nom de Séverine.

    Elle me fait une prise de sang assez longue : elle a une vingtaine de flacons à remplir.

    Puis elle m'apporte prestement un petit déjeuner .

    C'est que, me dit-elle, il ne faut pas lambiner, ils risquent de venir vous chercher bientôt et vous seriez obligée d'attendre le repas de midi pour pouvoir manger...

    Mais non, je mange tranquillement , ils viennent me chercher peu après pour me conduire dans un autre service, on me recommande avec insistance de rester là, on viendra me chercher  pour l'examen suivant....J'attends, j'attends...je suis la seule à attendre...et personne ne vient...Je commence à me demander si l'on ne m'a pas oublié...J'attends une heure et demie...heureusement j'ai de quoi lire...Je fais aussi quelques exercices respiratoires...Je me remémore le texte de quelques chansons...

    Je me doute bien que je ne serai pas sortie  au début de l'après-midi comme me l'a annoncé l'infirmière..Mais bon, il y a plus malheureux que moi, cette attente n'est quand même pas si pénible

    Après cet examen, on vient me chercher pour le suivant...J'entre dans la pièce où se trouve un docteur qui ne semble pas me voir, il est devant l'écran de son ordinateur, totalement absorbé...L'infirmière me dit où je dois me mettre...Je m'allonge...Au bout d'un petit moment, il daigne se tourner vers moi, dispose sur moi  ce qui est nécessaire  à l'examen qu'il doit faire...

    Il ne m'a pas dit un mot, je n'ai pas croisé son regard un seul instant, j'ai l'impression d'être un simple objet d'étude...

    A un moment, il parle, et sans me regarder,  il me pose une question mais je suis tellement tétanisée qu'il me faut quelques instants pour comprendre qu'il s'adresse à moi, que je ne suis pas un objet et que je peux lui répondre...

    Quand il a fini, il se tourne vers son ordinateur...Je me rhabille, je quitte la pièce, je salue l'infirmière et je m'en vais...

    Enfin, je retourne dans la salle d'attente de ce même service et attends pour un autre examen.... avec un autre docteur...

    Deux heures après, je suis encore en train d'attendre...

    Et c'est là que je constate qu'il ne faut pas juger les gens sur l'apparence...

    Car ce docteur si refroidissant passe dans le couloir, me reconnaît  "mais c'est vous que j'ai examiné  ...comment se fait-il que vous soyez encore là ?"

    Et il va se renseigner pour savoir si on ne m'a pas oublié....Il peine à trouver quelqu'un mais il est réellement ennuyé pour moi

    Enfin, on vient me chercher....Ensuite, une infirmière vient me chercher pour prendre mon repas (il est 14 heures 30) et s'excuse

    "Je ne sais ce qui se passe ce matin mais rien ne va comme il faut"

    J'avale un peu de nourriture en dix minutes et nous voilà repartis pour un autre examen

    .Mais là tout est redevenu normal et l'attente est brève

    De même pour la radio qui clot  cette série d'examens.

    Je suis étonnée que tout se passe tout à coup aussi aisément.

    L'infirmière qui m'a reçu ce matin me félicite pour ma patience et me remet une feuille où est noté mon rendez-vous avec le docteur...C'est lui qui me donnera les résultats de tous ces examens.

    Je suis quand même un peu tranquillisée car il y a quand même un des docteurs que j'ai vu qui  m' a dit que , pour lui, l'examen était bon et que je n'avais pas à m'inquièter...

    En fait, ma seule inquiètude, dans l'immédiat, c'est de sortir de l'hôpital...Je respire mieux au dehors.

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 16:41

    je crois que tout le monde respire mieux dehors et cela semble long d'attendre dans un hôpital même si on a de quoi patienter

    2
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 17:03

    quand on entre dans ce genre d'endroit on n'est souvent plus qu'un objet ou bien un enfant

    Tu as eu beaucoup de patience je ne sais pas si j'en aurais eu autant!

    Le pire du pire c'est quand j'emmène ma mère passer un examen, elle me met un souk pas possible dans les couloirs, dans la salle d'attente, elle veut partir à peine arrivée, elle interpelle tous les gens qui passent!

    C'est dur!!

    3
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 17:21

    Oui, tu as eu beaucoup de patience, et c'est très bien je trouve. A quoi cela aurait-il servi que tu t'énerves ? Cela aurait fait plus de mal à toi qu'aux autres, alors... Quant au médecin, c'est vrai que les médecins sont tellement absorbés par leur travail qu'ils en oublient de saluer la personne. Mais bon, celui-ci s'est rattrapé après, donc tout est bien qui finit bien. :-)
    Bon week-end à toi, Gazou. 

    4
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 18:40

    merci de nous partager ces moments pas toujours facile à vivre ; l'an passé, j'ai fait un examen et j'ai attendu plus de deux heures dans une pièce sans fenetre (les radios, scanner ... se font souvent dans les étages inférieurs ) .. pour le personnel, ce de doit pas être toujours facile. 

    Et il était près de 18 heures quand j'ai demandé à l'accueil, si je n'avais pas été oublié, voyant passer devant moi des personnes ayant eu un examen bien après moi. Et là, j'ai su que l'attente était normale, qu'ensuite, ils avaient du mal à lire les résultats. 

    Tu as eu beaucoup de patience et surtout les résultats semblent bon, alors bravo !!!

    je te souhaite de bons moments à venir .. et moins de RV chez les médecins. Bises

    5
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 18:42
    jackie

    J'ai hélas vécu une telle situation et La patience s'impose mais c'est quand même navrant qu'il en soit ainsi;

    très bon week end Gazou

    6
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 20:20

    scène que tu reportes ... avec calme

    hélas très fréquente

    oui, quel dommage !

    enfin l'important est que les résultas soient bons.

    7
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 20:50

    C'est vrai, il ne faut pas juger trop vite. Plus drôle: La première fois que ma mère a rencontré mon père, elle a pensé "Mon Dieu qu'il est laid ce garçon"...

    8
    Vendredi 17 Octobre 2014 à 23:33

    Comme tu as raison 

    on respire mieux dehors 

    je te souhaite une belle journée, demain nous devrions avoir un soleil merveilleux 

    je t'embrasse 

     

    9
    Samedi 18 Octobre 2014 à 15:41

    Heureusement il y a des soignants aimables mais je t'assure que j'ai des souvenirs bien pire quand tu es là pour une ponction, avec suspicion, avérée par la suite,  tu vois,  que tu te doutes que... , et qu'avec l'assistante le médecin parle congés, planing, collègues, on entend même une réflexion désobligeante comme si j'étais sans cervelle, juste un rat de laboratoire, là oui on est un tas de viande ! Je n'ai rien dit, tellement estomaquée mais je me suis fait la promesse que la prochaine fois si il y en a une,  je le leur dirai que je suis une personne... sensible et, angoissée

    Bisous Gazou (zouzou)

    10
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 10:16
    Daniel

    J'ai déjà vécu ce genre d'expérience et j'ai mal supporté d'être considéré comme un objet. Un professeur est arrivé avec plusieurs de ses élèves et il a commenté ma pathologie sans un regard sur moi. J'étais assis au milieu d'eux . Je me suis senti humilié.

    11
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 22:19

    Je comprends que tu aies eu hâte de sortir... après une telle attente !!!!

    Je ne sais pas si j'aurais patienté aussi sagement. :(

    En tout cas, heureusement qu'il y a des personnes gentilles, tant du côté des malades que des soignants... :)

    Passe une douce soirée Gazou. Prends bien soin de toi.

    12
    Lundi 20 Octobre 2014 à 16:52

    Solitude des hôpitaux...

    Alors que les malades auraient besoin d'un peu plus d'attention...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :