• Un vieux couple

    Ils ont fêté leurs noces d'or
    mais elle ne l'aime plus
    cet homme rigide et timoré
    qui ne songe qu'à sa tranquillité.
    Elle ne l'aime plus,croit-elle...
    Inmodifiable et toujours prévisible
    Obstiné,il suit toujours la même route
    sans détours, sans chaos...
    Les obstacles il les contourne
    et feint de ne pas les voir
    afin que demain ressemble
    à aujourd'hui le plus possible...
    Elle ne l'aime plus, se dit-elle
    et elle sent la mort les saisir...

    Pourtant,des bons moments, il y en a eu
    et des connivences et une longue histoire vécue.
    En faire le compte est peine perdue.

    Aimer, n'est-ce pas le temps plus que jamais
    bientôt, il sera trop tard,se dit-elle.
    Aimer, c'est ne pas se fermer
    c'est refuser de vivre comme un emmuré.
    C'est garder le goût de vivre
    et porter un regard neuf sur les choses et les gens.
    Si l'autre ne sait plus dire son amour,
    si la routine l'a asséché,
     c'est qu'il a besoin d'être très fort aimé.

    S'encourageant de  ces paroles,
    de cette brise légère qui souffle
    sur les cendres tièdes de leur amour,
    elle sourit et se promet de ne pas laisser
    son besoin d'être aimée
    étouffer son désir d'aimer,
    son désir de donner.
    C'est seulement ce que l'on donne gratuitement
    sans jamais rien imposer
    qui élargit notre horizon
    et nous comble.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Avril 2009 à 08:10
    Très beau ! Et je partage bien ce que dit ce texte !
    Bonne journée.
    2
    Mercredi 29 Avril 2009 à 09:08
    C'est très beau... et c'est si vrai !

    Merci, Gazou.
    3
    Mercredi 29 Avril 2009 à 09:50
    j'adôoore ce texte...tout est si vrai...
    4
    ABC
    Mercredi 29 Avril 2009 à 10:05
    Lassitude, dommage, je connais des ménages qui vivent la tendresse, j'en parlerai demain, et c'est tellement poignant de les regarder s'aimer...
    5
    Mercredi 29 Avril 2009 à 11:07
    Très beau texte sur l'amour et la fragilité du couple, pas facile d'aimer dans la durée. Mais s'il y a de l'amour...une certaine persévérance,et prévenance les plus beaux moments sont peut-être ceux là. Je m'en réfère aux parents d'amis qui sont tout deux malades et qui aux yeux de leur fille, ses parents vivent des moments d'une intensité rare.
    6
    Mercredi 29 Avril 2009 à 15:03
    tu vois, ma belle mère me voyant me chamailler avec mon mari, me disait :"ne faites pas comme moi, on se faisait la tête pour rien .. !" (mon beau père est décédé fin octobre)
    et merci pour tagore
    7
    Mercredi 29 Avril 2009 à 18:46
    Bonjour,
    Vieux couple!
    Peut etre que comme toute entité sur cette terre l'amour quand il prend de l'age, perd son éclat de jeunesse mais je suis sur que son ame reste la même.
    Aimer n'est ni simple ni compliqué a mon avis , faut une certaine dose de courage et de patiente.
    J'aime bien votre style , je revienderai vous lire , par pour les noces de diamant c'est sur .
    Souad.
    8
    Mercredi 29 Avril 2009 à 18:59
    la routine est la pire des choses...
    besos
    tilk
    9
    Mercredi 29 Avril 2009 à 20:09
    en même temps l'amour, c'est très surestimé!
    10
    Mercredi 29 Avril 2009 à 20:27
    Générosité et vie intense, c'est beau et cela bouge...
    11
    Mercredi 29 Avril 2009 à 22:28
    on devrait se dire ce genre de choses plus souvent mais vieillir à deux n'est pas toujours facile
    12
    Mercredi 29 Avril 2009 à 22:51
    Et pourtant... il me semble que toujours il reste un petit quelque chose...

    http://www.youtube.com/watch?v=H1DpjXQUDsI

    "Finalement finalement
    Il nous fallut bien du talent
    Pour être vieux sans être adultes"
    13
    Jeudi 30 Avril 2009 à 00:56
    c'est si bien d'aimer quelqu'un durant une vie entière.. elle ne l'aime plus, mais elle doit l'aimer quand même..
    clem
    14
    Jeudi 30 Avril 2009 à 08:26
    Encore faut il que l'autre voit ce qu'on lui apporte, sinon à quoi bon? C'est soit qu'on ne lui apporte rien, soit qu'il n'a besoin d'aucune des choses qu'on croit indispensables et qu'on veut à tout prix lui donner.
    Tu décris très bien ce décalage entre homme et femme en tous cas dans un couple.
    Bonne journée ma belle écrivaine.
    15
    Jeudi 30 Avril 2009 à 18:57
    Une bien belle approche... combien disent aujourd'hui que l'on ne peut passer toute sa vie avec la même personne, qu'il conviendrait de voir des liaisons à bail, ect... je ne le crois pas mais cela n'engage que moi. Le cheminement de pensée de cette Dame me convient très bien. Merci Gazou.
    16
    Vendredi 1er Mai 2009 à 18:08
    bonjour, je te souhaite beaucoup de boheur avec un brin de soleil bisous
    17
    Dimanche 3 Mai 2009 à 13:49
    Je crois que l'amour évolue , s'adapte , se transforme, mue,viellit et change comme nous et qu'il faut savoir l'accepter et le déceler et le vivre autrement cet amour qui souvent est toujours là !
    amicalement
    chrystelyne
    18
    Dimanche 3 Mai 2009 à 18:23
    Donner, mais quand on donne et qu'on ne reçoit plus rien pas même un merci... ne finit-on pas par se lasser?
    19
    Dimanche 3 Mai 2009 à 23:47
    Aimer, c'est bien avoir quotidiennement un regard neuf sur les choses.
    20
    Zilberman
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:59
    Quelle belle fin...! Gérard
    21
    sido l
    Mardi 2 Juillet 2013 à 16:59
    Le hasard m'amène sur ce texte. Un écho si fort que je ne peux passer sans le dire.Vieillir à deux, en route parallèle ; difficulté d'évoluer dans le même sens pour pouvoir encore communiquer, frustration cachée, et toujours le désir d'aimer : tout cela est justement exprimé ici.
    J'avais terminé l'un de mes poèmes sur le couple par "Deux, ce n'est pas plénitude, c'est souvent solitude" .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :