• Un immeuble qui brille de mille feux

     

    Je reçois aujourd'hui cet article de Culturebox et je le partage avec vous...Tout ce qui est moderne n'est pas une réussite

    Septembre 2013, c’est l’affolement dans les rues du quartier financier de Londres. Un salon de coiffure évite de justesse l’incendie, puis une selle de vélo prend feu en plein après-midi.

    À croire qu’un pyromane fou a décidé de réduire en cendres la City…

    Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

    Zone piétonne à proximité du Royal Exchange Building, quartier de la City de Londres, 2013, photo : Roger Jones
    Voir en grand

     

    Mais la vérité est encore plus surprenante ! Après enquête, le pyromane supposé n’est autre que la tour du 20 Fenchurch Street, alors en pleine construction.

    Ce gratte-ciel de 37 étages se transforme tout bonnement en loupe géante à la moindre éclaircie.

    Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

    La "Walkie-Talkie", 20 Fenchurch Street, 2017, photo : Ungry Young Man
    Voir en grand

     

    En effet, sa paroi de verre concave reflète très intensément le soleil, qui finit par tout brûler sur son passage.

    Des journalistes, incrédules, décident d’en avoir le cœur net : ils déposent un œuf dans une poêle au pied de la tour, et attendent. Ça ne manque pas, en quelques minutes l’œuf se met à cuire sous leurs yeux.

    Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

    Illustration Artips
    Voir en grand

     

    Ni une ni deux, l'architecte Rafael Viñoly fait ajouter des "brise-soleil" à la façade. Mais rien n’y fait, les habitants prennent en grippe l’édifice. Ce dernier hérite même du sobriquet de "Walkie-Talkie" (le "Talkie-Walkie") en référence à sa forme.

    Et les doléances ne s’arrêtent pas là : l’UNESCO déplore la construction d'une tour haute de 160 mètres au milieu d’un quartier parsemé de monuments historiques. La tour déchaîne les passions et relance surtout le débat de la quête du "toujours plus" en architecture.

    Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

    La "Walkie-Talkie", 20 Fenchurch Street, 2016, photo : Tony Hisgett
    Voir en grand

     

    Bien qu’elle ne soit, lors de son achèvement, que le cinquième plus haut bâtiment de la ville, la "Walkie-Talkie" obtient tout de même une première place...

    Eh oui, elle remporte en 2015 le prix anglais de la pire construction de l’année !

    Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

    Vue du quartier de la City de Londres, 2015, photo : Colin et Kim Hansen
    Voir en grand

    Vous brûlez d'envie de faire connaître cette anecdote ?
    Partagez-la avec des amis !

    Email
     
     
     
     
     
    Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

    Le surprenant “Jardin du ciel” du 36e au 38e étage de la "Walkie-Talkie", 2015, photo : Colin


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Jeudi 28 Mars à 10:54

    Ce qui montre bien que les ingénieurs, architectes et autres spécialistes ne pensent pas toujours à toutes les conséquences de leurs oeuvres!

    2
    Jeudi 28 Mars à 13:11
    Yvette/

    C'est impensable ce truc, c'est fou! Incroyable! Quel gaspillage d'argent en plus, car il va falloir faire quelque chose de fiable, apparemment pas de réparation possible!

    bises Gazou

    3
    Jeudi 28 Mars à 13:23
    LADY MARIANNE

    c'est l'enfer cet immeuble---- de leur vivant-
    incroyable cette histoire-
    bon jeudi- bises-

    4
    Jeudi 28 Mars à 14:01

    nous sommes à l'ère du toujours plus et quand ça flambe on est tout surpris !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Jeudi 28 Mars à 16:03
    daniel

    Quelle histoire ! L'architecte n'avait pas pensé à tout ! De toute façon sur le plan architectural, Londres ce n'est pas terrible !!

    6
    Jeudi 28 Mars à 16:24

    les Egyptiens avaient  plus de jugeotte ... ils étaient pharaoniques mais judicieux!

    détruire et construire, c'est toujours "travailler" !

    ah ces Anglais ... :)

    amitié .

    7
    lenez o vent
    Jeudi 28 Mars à 16:26

    des réalisations qui  manquent de simple logique

    des tours d'un km, c'est fou, pour moi

    Merci, bises

    8
    Vendredi 29 Mars à 09:43

    Incroyable...

    9
    Vendredi 29 Mars à 12:51
    Edmée De Xhavée

    Stupéfiant...  mais "logique" (si on le sait, car je n'y aurais pas pensé!)

    10
    Vendredi 29 Mars à 14:53

    En fait c'est un hideux grille pain !

    11
    Vendredi 29 Mars à 21:11

    Coucou Gazou

    Voilà qui me conforte dans mes opinions : l'orgueil mène le monde et voilà le résultat !!! Tu te balades gentiment dans la rue, et pan... un rayon à 92° te frappe ! ... et ne te laisse aucune chance ! T'es rôti comme l'oeuf... 

    Bien d'accord avec Ulysse !

    Merci Gazou, cet article m'avait échappé ... 

    Bisous

    12
    Dimanche 31 Mars à 21:12

    toujours faire autrement que les autres, ne veut pas toujours bien faire (que ce soit au niveau beauté ou originalité). Bises

    13
    Lundi 1er Avril à 20:30

    C'est surprenant. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :