• Un chant de liberté

     

    Comme une ritournelle

    bien rôdée

    dans ma tête

     elle s'entête

    et se répète

    et m'assombrit

    et me réduit.

     

    Comme une mécanique stupide

    qui déroule insipide

    toujours les mêmes mots

    sans tenir compte du réel

    si divers et si chatoyant,

    elle dit des mots que je ne reconnais pas,

    des mots qui ne sont pas miens,

    des mots pour détruire,

    des mots pour anéantir.

     

    Des mots qui veulent étouffer

    la cantilène très douce,

    "petite voix sous la mousse"

    qui, "discrète et légère",

    murmure la beauté de la Vie,

    et nous réconforte et nous réjouit.

    Mais parfois elle bouillonne,

    et s'indigne qu'on la veuille baillonnée.

    Et elle entonne un chant de liberté . 


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 11:25
    Daniel

    Très beau poème ! Ne pas se laisser étouffer, ne pas se laisser emprisonner , suivre sa route en écoUtant sa petite voix intérieure. Belle journée !

    2
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 15:56

    Sommes-nous vraiment libres ?

    Nous aimerions bien chanter ce chant avec toi!

    3
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 16:21
    Edmée De Xhavée

    La petite voix sous la mousse s'insurge et se fait, parfois, grosse voix pour couvrir les babillages noirs du désespoir...

    4
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 18:09

    il y a des mots parfois qu'il vaut mieux bâillonner tellement ils peuvent faire mal et chanter avec toi cette si jolie chanson douce

    5
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 18:19
    LADY MARIANNE

    vive la liberté !!
    En avant les filles-
    je suis de retour-
    bisous et bonne soirée-

    6
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 20:28

    je remarque que lorsque la fatigue, la maladie, les soucis sont là, la cantilène du malheur raconte n'importe quoi. Tords lui le cou ou mieux, change lui son vocabulaire.

    Repose-toi et bises

    7
    Samedi 23 Janvier 2016 à 15:00

    Oui Gazou

    libérons le MOI

    écrasé par les pensées du petit moi yes

    8
    Dimanche 24 Janvier 2016 à 10:58

    Que c'est joli !

    Merci pour ce poème, Gazou.

    J'aime la cantilène douce et aussi quand elle se rebelle...

    Passe une douce journée.

    9
    Dimanche 24 Janvier 2016 à 17:49

    un joli poème

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :