•  

    Quel mystère qu'un être humain !

    Il en est qui ont une enfance et une jeunesse terrifiante  et ils s'en sortent admirablement, trouvent un équilibre et gardent une goût de la vie extraordinaire

    Et d'autres qui ont eu des parents attentifs et pleins d'amour, qui ont des amis, qui ont réussi  leurs études, qui ont acquis un métier correctement rémunéré et qui cependant n'arrivent pas à supporter la vie qui leur a été donnée et leur souffrance est telle qu'ils décident de se suicider.

    La semaine dernière, j'ai vu un documentaire de Katia Chapoutier : "La vie après le suicide d'un proche"

    Plusieurs endeuillés ont accepté de témoigner avec beaucoup de dignité et de sincérité, ils ont essayé de comprendre le geste de leur enfant, de leur conjoint ou de leur frère ou soeur....Certains avaient cette idée en tête depuis plusieurs mois, ils l'avaient même annoncé...et pourtant rien dans leur vie ne semblait justifier une angoisse si violente qu'elle les oblige à en finir avec la vie.

    Le lendemain, je regarde"La grande Librairie" et il reçoit en premier Marceline Loridan--Ivens

    Marceline Loridan-Ivens, en 2008.

    Et je vois cette dame, âgée (elle est née en 1928), et pétillante de vie...

    Et pourtant, à 15 ans elle est déportée et pendant plusieurs mois, elle vivra dans les camps où elle connaîtra l 'horreur absolue, la peur d'être conduite dans les chambres à gaz....Libérée en 1945, il lui faudra des années  pour se libérer intérieurement de toutes les monstruosités qu'elle a connues...Et elle y parvient, devient actrice et cinéaste...Et elle est toujours là...indestructible !

    Pourquoi tant de forces chez certains  et tant de fragilités chez d'autres ?


    13 commentaires
  • Enfants et petits enfants sont là

    La journée passe à une vitesse folle.

    De gros nuages dans le ciel, il pleut, il grêle.

    Et puis, soudain un éclat de soleil !

    Vite, profitons-en, avant que la pluie et la nuit bientôt ne viennent...

    Je vais sur le chemin...

    Maintenant, même les gros nuages gris paraissent sympathiques...

    Une lumière irréelle habille les champs....

    Quelques rayons de soleil

    Et tout est métamorphosé...


    6 commentaires
  • Télécharger « Mon-Arbre-de-Noel.pps »

     

    Hier j'ai reçu ce magnifique arbre de Noël fait du nom de tous les amis, un arbre aux racines profondes, un arbre pour apporter la paix...Je le partage avec vous .

     

                                                                  JOYEUX NOEL


    6 commentaires
  •  

    Mes enfants, j'avais hâte de les voir grandir...C'était ma mission : j'étais là pour les aider à grandir, à devenir autonomes, à devenir eux-mêmes...Et je me réjouissais chaque fois que je les voyais devenir un peu plus indépendants...

     

    Mes petits enfants, j'en ai six, j'étais beaucoup moins pressée de les voir grandir...

    J'étais là pour me réjouir de leur présence, pour leur raconter des histoires, pour leur chanter des chansons...

    Et j'aurais bien aimé qu'ils restent petits un peu plus longtemps....

     

    L'autre jour, j'avais préparé le repas et je mangeais avec un de mes petits fils qui a dix-sept ans...

    Et, à un moment, il m'a demandé  comment s'étaient passées mes premières années d'instittutrice

    et j'ai eu beaucoup de bonheur à lui en parler et lui, je crois, à m'écouter...

    Et nous avons passé un très bon moment ensemble...

    Et je me suis dit alors que les petits enfants, même grands, même loin, pouvaient rester très proches de nous


    10 commentaires
  •  

    110119_Solyzaan-1-.jpg

     

     

    Il en est qui rêvent tant et tant

    qu'ils en perdent le contact avec la réalité.

     

    J'en connais un qui s'achète un bateau et le dépose dans son jardin.

    La mer est loin. Néanmoins, il le garde précieusement ce bateau qui, peut-être, ne voguera jamais

    mais qui lui permet de mieux imaginer toutes ces belles traversées dont il rêve, sans les faire.

    Cela rapproche son rêve de la réalité.

     

    Cela fait dix ans qu'un autre parle à sa compagne

    du bel escalier qu'il va construire

    dans la maison  qui est sienne à la campagne

    mais qu'il ne peut encore habiter

    tant elle manque de confort.

    Il n'a pas le temps de faire les travaux,

    peut-être pas la force non plus

    mais, cette maison, il ne s'en séparera pas

    car elle alimente son rêve.

     

    J'en connais un autre qui ne rêve jamais

    sauf quand il dort.

    Et même encore, ce qui est trop dérangeant, il s'empresse de l'oublier...

    Quand il est réveillé, il s'accroche  à ce qu'il voit,

    à ce qui est à sa portée.

    Il a les deux pieds sur la  terre ferme,

    ils sont même,dirai-je, bien englués dans la boue.

    Hors de question qu'il s'envole,

    qu'il s'évade dans un rêve irréalisable.

    Lui, il sait se contenter de ce qu'il a..

    .Mais son habit a une odeur de retréci

    et distille un certain ennui teinté de gris.

     

    Et voila que parmi tous ces rêveurs et non rêveurs

    passe la jeune fille

    presque une enfant encore

    avec, dans  ses mains, une boîte à rêves...

    Elle ne les donne pas

    à qui n'en veut pas.

    Ce serait richesse perdue.

    Mais elle les expose, elle les fait luire au soleil

    Et parfois , de lui-même, un rêve prend son envol

    et se dépose dans la main de qui en a besoin

    et qui, s'il est un vrai sage,

    va marier ce rêve avec sa réalité.

    Et l'un et l'autre emmêlés,

    sa vie va devenir plus vibrante,

    plus enivrante, plus vive, plus douce,

    plus ouverte à tout ce qui vit autour de lui.

     

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique