• Tous criminels?

    J'apprécie beaucoup vos commentaires même si j'y réponds assez rarement directement.

    L'autre jour, à l'article "Le temps d'une vie", l'un d'eux m' a particulièrement questionné , le voici:

     

    "Quelles belles et intéressantes interrogations ! Qu'ai je fait de ma vie ? Tout le monde devrait s'interroger sur son passé, son vécu pour voir devant lui afin de mieux goûter la beauté de la vie qu'elles que soient nos peines.

    S'interroger sur soi permet d'apprécier notre responsabilité personnelle dans nos relations avec le monde.

     

    Les guerres entre les hommes continuent avec une barbarie qui ne baisse jamais la garde. Elles continuent parce qu'il manque un savoir raisonné, une interrogation de chacun sur ses propres pensées. Nous sommes pratiquement tous des criminels. Combien d'entre nous appelons à la paix ?"

     

    C'est vrai, je suis d'accord, nous sommes responsables

    et le monde, tel qu'il est, c'est nous qui l'avons construit..en partie

    et avant de vouloir changer le monde, changeons nous nous-même...

    Et quelqu'un a dit, je ne sais plus qui :"celui qui ne sait pas est un ignorant mais celui qui sait et qui ne fait rien est un criminel"

    Hors, de nos jours, si nous voulons savoir ce qui se passe dans le monde, nous sommes informés

    Et que faisons-nous pour que la paix vienne? Rien ou peu de chose

    Nous sommes donc tous des criminels...

    Mais quand nous avons dit cela, sommes-nous plus avancés?

     

    Certes, une prise de conscience est nécessaire, c'est le début de toute action...

    Mais se reconnaître comme un criminel, va-t-il nous aider à agir?

    Il me semble que cela va plutôt nous désespérer et nous rendre apathiques...

    Si nous sommes si mauvais, à quoi bon vivre?

    Ou, si nous sommes si mauvais,, ne nous préoccupons plus des autres, vivons selon notre bon plaisir et essayons d'oublier tout ce qui nous encombre

    Car si nous avons une si mauvaise opinion de nous-mêmes, si nous nous aimons si peu, comment pourrions-nous aimer les autres et songer à leur bien-être?

    Alors, au lieu de nous culpabiliser à outrance, peut-être vaut-il mieux faire le pari de la bienveillance

    envers soi-même et envers les autres, croire que les hommes peuvent être bons et fraternels

    et tenter de l'être le plus possible là où nous vivons.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Août 2014 à 16:49

    Tu as raison même si le raisonnement de ton aminaute n'était pas faux. Mais commençons par agir dans notre propre entourage avant de vouloir changer le monde. La bienveillance envers soi même et envers autrui est une des clés et si toutes les micro-actions s'agrégeaient, cela ferait un monde de paix et surtout distillerait des idées positives au lieu de toute cette désespérance. Je trouve ta réflexion très intéressante. Bisous Gazou

    2
    Dimanche 24 Août 2014 à 17:34

    Que pouvons-nous faire à notre niveau... je ne sais pas.

    Sans doute rien.

    Mais faut-il pourtant baisser la tête et se taire ?

    Je ne crois pas. C'est cela qui serait criminel.

    3
    Dimanche 24 Août 2014 à 18:58

    Cathycat a raison. Si chacun émettait plus de bienveillance, de meilleures pensées, la certitude que le bien est là, en chacun de nous. Maisle plus souvent, chez l'autre, ns ne voyons que le plus moche. Ma bienveillance personnelle est celle-là, percevoir chez l'autre le meilleur. Un fameux exercice! 

    4
    Dimanche 24 Août 2014 à 19:07

    Comme quoi des bons commentaires amènent la suite de la réflexion

    A bientôt

    5
    Dimanche 24 Août 2014 à 22:36
    erato:

    Notre action se situe à notre environnement , à ceux que nous côtoyons .

    J'aime beaucoup les dernières phrases .

    Bonne soirée Gazou

    6
    Lundi 25 Août 2014 à 06:12

    Je ne dirais pas que nous sommes tous criminels, non. Mais nous sommes tous concernés par ce qui se passe : le plus grave, c'est l'indifférence. Se sentir concerné est déjà un premier pas vers l'action. En même temps, nous ne pouvons pas tout régler. J'ai choisi d'agir le plus possible dans mon entourage le plus proche : déjà, là, dans cet espace très limité, je fais du mieux que je peux et je fais en sorte d'amoindrir les effets des douleurs de la vie.

    Bonne semaine. A bientôt.

    7
    Lundi 25 Août 2014 à 09:09

    Bonjour

    je suis comme toi.. j'apprécie et ne répond que plus que rarement.... je trouve que c'est mieux ainsi...

    Sincèrement

    Jean

    8
    Lundi 25 Août 2014 à 09:20

    être pleinement humain là où l'on vit est déjà un pas important vers la paix...

    9
    Lundi 25 Août 2014 à 12:34

    Je pense que la bienveillance envers autrui et la compassion peuvent nous aider à construire un monde meilleur

    10
    Lundi 25 Août 2014 à 13:41
    être bon et charitable aide à se sentir meilleur mais en même temps comment appliquer cela à la terre entière. J'ai l'impression que le mal sommeille en chacun de nous et n'attend qu'une petite étincelle pour s'enflammer.
    11
    Lundi 25 Août 2014 à 15:10
    Daniel

    Nous pouvons toujours agir dans notre sphère même si elle est petite. Personnellement j'ai foi en l'humanité même si les temps ne sont pas terrible. Nous avons réalisé aussi de belles chose !!

    12
    liedich
    Lundi 25 Août 2014 à 16:42

    Bonjour, cette phrase est de Bertolt Brecht. 

    Je dis oui et non à la fois.

    Car vouloir n'est pas pouvoir. Il n'y a qu'à voir ce que nous vivons aujourd'hui pour nous rendre compte qu'au delà du possible, il  y a l'envie auréolée d'un grand individualisme. Voilà ce qui a changé dans notre société. Le mot Société devrait être sur la sellette de nos références vu ce que l'on en fait aujourd'hui.

    Mais, là, que fais-je, je m'oppose mais avec des mots et si parfois ils suffisent, ils restent quand même issus d'un clavier derrière lequel je me cache. 

    Alors, pour ne pas être trop négatif et ce grâce à ton blog, Gazou, je vais continuer à m'efforcer de cultiver mon jardin et peut être donner de l'aide dans le jardin de mon voisin.

    Douce soirée. Et merci.

     

     

     

     

     

    13
    Mardi 26 Août 2014 à 20:58

    Merci, Liedich, d'avoir retrouvé le nom de Bertold Bretch

    et merci de retrouver  courage pour cultiver ton jardin et même aider le voisin, comme tu dis

    Cela fait boule de neige et m'en redonne à moi aussi...du courage

     

    14
    Mercredi 27 Août 2014 à 22:53

    nous ne sommes pas des criminels mais plus souvent des gens avec une mauvaise langue comme on dit et il faut apprendre à vivre dans la paix avec son entourage

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :