• The reader de Stephen Daldry

      Cette semaine, j'ai vu ce film à la télé et je sais que je ne l'oublierai pas
     
     
     
     
           En Allemagne de l'Ouest, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.
    Un adolescent, Michael Berg, fait par hasard la connaissance de Hanna, une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant.
    Pendant plusieurs mois, Michael rejoint Hanna chez elle tous les jours, et l'un de leurs jeux consiste à ce qu'il lui fasse la lecture.
    Il découvre peu à peu le plaisir qu'elle éprouve tandis qu'il lui lit L'Odyssée, Huckleberry Finn et La Dame au petit chien.
    Hanna reste pourtant mystérieuse et imprévisible. Un jour, elle disparaît, laissant Michael le coeur brisé.

    Huit ans plus tard, devenu étudiant en droit, Michael assiste aux procès des crimes de guerre Nazi. Il retrouve Hanna... sur le banc des accusés.
    Peu à peu, le passé secret de Hanna est dévoilé au grand jour...
    Quand il l'a connu, elle était employée dans les transports publics...On lui a proposé une promotion dans les bureaux, elle n'a pas osé dire qu'elle était analphabète, elle avait trop honte...Alors elle a  accepté un emploi de gardienne sans trop savoir ce qu'il en était....On lui reproche surtout d'avoir laissé périr 300 personnes juives enfermées dans une  église alos qu'un incendie venait de se déclarer...Quand le juge lui  demande pourquoi elle n'a pas ouvert les portes, elle ne sait que répondre: Mais si javais ouvert, elles se seraient échappées, on n'aurait pas pu les garder....
     
    Combien d'êtres humains deviennent criminels  simplement par obéissance aux ordres qui leur ont été donnés?
     
    J'imagine le choc que cela a dû être pour ce jeune homme de découvrir que la première femme qu'il a aimée est une criminelle....
     
       Jamais manichéen, d'une sobriété infaillible, le film s'abstient de toute réponse : implacablement, ces questions minées nous sautent à la figure.

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Février à 16:46
    Edmée De Xhavée

    Oui, la banalité du mal et de ses artisans... Ce film est très bon et fait penser, penser et repenser... Il bouscule tout ce qu'on peut expliquer logiquement, ou même accepter...

    2
    Jeudi 8 Février à 16:48

    J'ai vu le film, et il m'a profondément ennuyé...

    3
    Jeudi 8 Février à 17:56
    LADY MARIANNE

    ce film je l'avais déjà regardé ---- triste ---
    prenant---  un bon film pour traiter ce sujet-
    bisous-

    4
    Jeudi 8 Février à 17:56
    daniel

    Une époque terrible !  J'y pense souvent ......

    5
    Jeudi 8 Février à 18:02

    j'ai tenté de lire le livre mais je n'ai pas accroché du tout donc je n'ai pas regardé  le film mais j'ai été passionnée par le film sur Hannah Arendt qui pose le même problème

    6
    coumarine
    Jeudi 8 Février à 18:49

    c'est un de ces films dont je me souviendrai....

     

    7
    Evy
    Jeudi 8 Février à 21:07

    Triste époque bonne soirée

    8
    Jeudi 8 Février à 21:08

    je viens de voir et aimer ce film ... qui sommes-nous pour juger est la réponse que mentalement je me suis donnée ... qu'aurais-je fait à sa place ? il semble si facile de prétendre que tout aurait été plus simple pour elle si elle avait avoué son ignorance ... à chacun son point d'honneur ...

    amitié 

    9
    Vendredi 9 Février à 10:15

    Le conditionnement fait commettre des actions que l'on regrette, une fois la conscience revenue.

    Amitiés

    10
    Vendredi 9 Février à 11:16

    Terrible époque... et terrible film, sans aucun doute.

    Je ne l'ai pas vu.

    11
    Vendredi 9 Février à 11:58

    Les épreuves de la vie, à tout moment on peut faillir, il nous faut être vigilant(e)s pour ne pas basculer parce que souvent les choses se mettent en place de façon insidieuse.

    J'avais vu ce film sur le programme, il me semblait trop triste, je ne me sentais pas de le regarder. Doux week end Gazou, du soleil vers toi.  brigitte

    12
    Vendredi 9 Février à 14:01

    J'ai vu aussi ce film. En filigrane bien sûr, tout ce que pense Arendt. Pour ma part, je n'en garde au final que cette belle histoire d'amour. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :