• Sauver l'amour

     Claude Lelouch au 27e festival du Film britannique de Dinard, le 29 septembre 2016
 

    Claude Lelouch au 27e festival du Film britannique de Dinard, le 29 septembre 2016

     

     

    "  C'est un film choral qui fait le portrait d'une ville de province. J'avais envie de filmer la France qui est un pays que j'aime à la folie malgré ses défauts. Un pays où tout le monde veut commander et où personne ne veut obéir. J'ai choisi une ville comme Beaune au centre de la France. On a essayé, avec les plus grandes stars du cinéma français, de faire une comédie qui sera à la fois tendre, tragique, drôle. Pour moi, la vie est un mélange de genres, la vie est un tourbillon et c'est ce tourbillon qu'on a essayé de filmer.

     

     " Dans ce film, on va parler de ce qui est le plus en danger, l'amour. Aujourd'hui ce qu'il faut sauver, c'est l'amour. Il faut casser l'égoïsme dans lequel nous vivons. C'est le mal du siècle, les gens se referment sur eux-mêmes. On vit au paradis et on ne trouvera pas mieux. C'est nous qui l'avons transformé en enfer. C'est à nous de retrouver le paradis. L'égoïsme, c'est une forme de sécurité, les gens pensent qu'il va assurer leurs retraites. C'est tout le contraire : la chose la plus rentable au monde, c'est la générosité. Quand les gens l'auront compris, on changera le monde."

     

    C'est ce que dit Claude Lelouch qui préside le festival du film britannique à Dinard.

    Il est en plein montage de son prochain film "Chacun sa vie et son intime conviction"

    C'est un film que j'ai bien envie d'aller voir....

    C'est dans Culturebox que j'ai trouvé cette documentation

     

     
     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 10:37
    Edmée De Xhavée

    Je n'accroche pas avec Lelouch, et ce fut immédiat. Un homme et une femme, je n'aimais déjà pas badabada :) . Je ne dois pas fonctionner comme lui... Même si j'ai vu plusieurs films et que certaines scènes me sont restées, visuellement inoubliables...

    2
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 10:58
    eMmA MessanA

    Je suis une inconditionnelle de ce cinéaste et de ses films. Son univers est reconnaissable entre tous et j'aime profondément ce qui s'en dégage, notamment cette notion de l'effet papillon, des coïncidences ou du sentiment qu'une rencontre n'est pas forcément fortuite, qu'il est prévu quelque part que l'on retrouve un être que l'on a pu approcher il y a des siècles et que l'on retrouve ici-bas. Et puis, l'Amour qui a guidé, qui guide et guidera nos jours et nos nuits...

    Ses mots que tu nous cites sont en complète adéquation avec la tonalité de chacun de ses films et entendre Claude Lelouch en interview est pour moi fascinant et émouvant. Il aime la vie, les femmes et l'Humanité. 

    J'ai hâte que son film sorte.

    Bon dimanche à toi, à tous.

    eMmA

    3
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 11:34

    Claude Lelouch et son regard d'aigle... Et comme toujours avec une inspiration profondément ancrée dans la vérité humaine d'aujourd'hui ! Un génie, oui, merci de de nous avoir fait part de son prochain projet.

    4
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 12:24
    LADY MARIANNE

    je ne suis pas cinéma et n'y connais pas grand chose-
    tu nous parleras de ce film quand tu le verras !!
    bisous et bon dimanche-

    5
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 12:44

    c'est sûr qu'avec toutes les femmes qu'il a eues il a dû beaucoup aimer et penser à sa retraite ce n'est pas de l'égoïsme, je ne vois pas en quoi, vouloir vivre dignement serait égoïste, ce sont des propos de gens qui sont au sommet de la notoriété, qui vivent plus que confortablement et je ne vois pas au nom de quoi, ils viendraient nous donner des leçons de bien vivre!

    cela ne m'empêche pas d'apprécier la plupart de ses films

    6
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 15:37

    Que Claude Lelouch ce coureur de jupons, viennet donner des leçons d'Amour! Cela fait un peu sourire non ?

      • Dimanche 2 Octobre 2016 à 17:34

        hé hé !! C'est assez juste… il n'a rien du « moine »… encore que… les moines !…

    7
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 18:59

    Si le film ressemble à ses mots, alors oui, j'irai le voir moi aussi. :-)
    Belle fin de dimanche, Gazou.

    8
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 22:53
    erato:

    En général j'aime ses films , peinture d'une certaine société . Le thème est bien réel.

    Bonne soirée Gazou

    9
    Lundi 3 Octobre 2016 à 09:58

    Il y a du vrai dans ce qu'il dit. :)

    Mais je vais si rarement au cinéma que je ne peux assurer que je verrai son prochain film.

    Bises et douce journée.

    10
    Mardi 4 Octobre 2016 à 20:31

    il expliquait à la radio que la musique des films est faite avant le tournage, contrairement à beaucoup de films. Un personnage intéressant (un ami de ma fille a fait son mémoire sur lui et quelques années plus tard, il était sur le tournage d'un de ses films). Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :