• Rêve et réalité

     

    110119_Solyzaan-1-.jpg

     

     

    Il en est qui rêvent tant et tant

    qu'ils en perdent le contact avec la réalité.

     

    J'en connais un qui s'achète un bateau et le dépose dans son jardin.

    La mer est loin. Néanmoins, il le garde précieusement ce bateau qui, peut-être, ne voguera jamais

    mais qui lui permet de mieux imaginer toutes ces belles traversées dont il rêve, sans les faire.

    Cela rapproche son rêve de la réalité.

     

    Cela fait dix ans qu'un autre parle à sa compagne

    du bel escalier qu'il va construire

    dans la maison  qui est sienne à la campagne

    mais qu'il ne peut encore habiter

    tant elle manque de confort.

    Il n'a pas le temps de faire les travaux,

    peut-être pas la force non plus

    mais, cette maison, il ne s'en séparera pas

    car elle alimente son rêve.

     

    J'en connais un autre qui ne rêve jamais

    sauf quand il dort.

    Et même encore, ce qui est trop dérangeant, il s'empresse de l'oublier...

    Quand il est réveillé, il s'accroche  à ce qu'il voit,

    à ce qui est à sa portée.

    Il a les deux pieds sur la  terre ferme,

    ils sont même,dirai-je, bien englués dans la boue.

    Hors de question qu'il s'envole,

    qu'il s'évade dans un rêve irréalisable.

    Lui, il sait se contenter de ce qu'il a..

    .Mais son habit a une odeur de retréci

    et distille un certain ennui teinté de gris.

     

    Et voila que parmi tous ces rêveurs et non rêveurs

    passe la jeune fille

    presque une enfant encore

    avec, dans  ses mains, une boîte à rêves...

    Elle ne les donne pas

    à qui n'en veut pas.

    Ce serait richesse perdue.

    Mais elle les expose, elle les fait luire au soleil

    Et parfois , de lui-même, un rêve prend son envol

    et se dépose dans la main de qui en a besoin

    et qui, s'il est un vrai sage,

    va marier ce rêve avec sa réalité.

    Et l'un et l'autre emmêlés,

    sa vie va devenir plus vibrante,

    plus enivrante, plus vive, plus douce,

    plus ouverte à tout ce qui vit autour de lui.

     

     


  • Commentaires

    1
    Marcel
    Mercredi 4 Octobre à 08:40

    L'idéal est de savoir maintenir un équilibre entre rêve et réalité!

    Amitiés.

    2
    Mercredi 4 Octobre à 08:47
    eMmA MessanA

    Vraiment un grand bravo pour cette très belle page, Gazou.

    Je trouve que les rêves sont faits pour être réalisés. Bien sûr, il faut une bonne dose de patience quand même, mais au bout d'un moment, il vaut peut être mieux passer à un autre rêve, sinon, je crains que l'on ne s'englue dans un monde irréel empli de frustrations...

     

    3
    Mercredi 4 Octobre à 09:13
    Daniel

    Tu viens d'écrire un très beau texte !Quand les rêves deviennent réalité, la vie s'illumine comme un sapin de Noël !

    4
    Mercredi 4 Octobre à 09:38

    Tu m'as donné envie de relire notre "Boîte à Rêves", un merveilleux texte dans un merveilleux livre...

    Merci pour tout, Gazou.

    5
    Mercredi 4 Octobre à 09:41

    C'est splendide, très bien vu et si poétique. Les rêves nous portent mais nous seuls pouvons décider de leur réalisation, nous devons mettre tout en place pour les accueillir, c'est il me semble ce qu'oublient les hommes, ils voudraient que tout arrive sur un plateau doré, or les rêves ont besoin de nous pour prendre vie. Belle journée Gazou, merci.  brigitte

    6
    Mercredi 4 Octobre à 11:48

    J'adore cette boîte à rêves que j'ouvre souvent car, j'aime rêver pour vivre le terre à terre de tous les jours...

    7
    Mercredi 4 Octobre à 13:13

    ce fut une belle aventure et ton texte est très beau

    bonne journée

    8
    Mercredi 4 Octobre à 13:16
    LADY MARIANNE

    un très joli texte- bravo-
    ne pas prendre ses rêves pour la réalité-- sinon danger
    s'évader  par le rêve très bien , ça fait du bien-
    bon aprem ! bizzz

    9
    Mercredi 4 Octobre à 14:32

    Quel beau texte ! Merci  Gazou. Je ne l'avais pas celui-là.

    10
    Mercredi 4 Octobre à 16:54
    eMmA MessanA

    Ah j'oubliais... Abandonner un rêve ? Peut-être, pourtant se souvenir de ce proverbe arabe :

    "Ne baisse pas les bras,

    tu risquerais de le faire deux secondes

    avant le miracle"

    11
    Mercredi 4 Octobre à 19:50

    Très joli texte pour un grand projet.

    12
    Mercredi 4 Octobre à 21:39

    J'aime beaucoup ce texte, Gazou, entre rêves et réalités.

    Mais, le rêve reste important, tout en ayant les pieds sur terre.

    Bisous Gazou.

    Aimée

    13
    Jeudi 5 Octobre à 07:25

    j'ai dû croiser cette jeune fille ! 

    il est des rêves réalisables pour peu qu'on tente à les mettre en oeuvre ...

    comme j'aime ton texte !

    amitié .

    14
    Jeudi 5 Octobre à 18:59
    Edmée De Xhavée

    Que c'est joli... la jeune fille qui tend des rêves frais à ceux qui en désirent. Tout le monde, en effet, n'a  pas le courage de rêver, et marche avec des semelles de scaphandrier sur terre, et ça fait un bruit de succion un peu écoeurant. Oui, leur costume est trop serré et sent le moisi. D'autres ne touchent jamais la terre ferme et ne sont jamais vraiment là, tout à fait aspirés par leurs rêves...

    15
    Vendredi 6 Octobre à 19:14

    Oui elle est passée dans mon quartier. Un de mes voisins joue désormais sans cesse au cerf-volant dans la cour de l'immeuble. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :