•      Hier soir,je suis allée à la médiathèque écouter les lectures faites par une comédienne:elle a collecté des textes écrits par des  enfants,des adolescents,des adultes nous parlant de leurs rencontres...Je vous transcris celui que j'ai donné
         C'était l'an dernier aux fêtes de l'été.
        J'attendais,assise sur les escaliers que les portes du théâtre s'ouvrent.D'autres attendaient,bavardant en petits groupes,ou silencieux,comme moi,perdus dans leurs rêves et leurs pensées.
         Insolite,unjeune cycliste attendait aussi,son sac sur le dos...Que voilà un spectateur inattendu! Son regard se promène autour de lui,curieux et amusé. Que fait-il? Qu'attend-il?
         Et voilà qu'il me demande l'heure. Et voilà que de banalité en banalité,nous en arrivons très viteà un échange interessant.Il me demande si je connais le chanteur qui va passer. K ,il s'appelle K,une seule lettre,ce n'est pas bien engageant...La veille,il a vu "Les Anges Noirs" et il a acheté leur dernier CD,tellement ça lui a plu.Ces gars-là,me dit-il, veulent réveiller les jeunes,ils veulent changer la société pour qu'elle devienne plus humaine...Je lui dis que l'important c'est de vivre debout...Ah oui,vivre debout,me dit-il,c'est exactement ce que  les Anges Noirs disent dans leurs chansons....
         Lui,il va faire une colonie en Ardèche,puis il va ramasser les abricots,prendre quelques jours de vacances et puis rentrer chz lui dans le Nord.
         Mais les portes s'ouvrent,le spectacle va commencer...Dommage,nous aurions pu parler des heurs..Je le quitte à regret...Il cherche où ranger son vélo,rentrenpeu après et engage la conversation avec les personnes assises derrière lui;une dame, deux jeunes gens....Je lui envie sa liberté,sa curiosité, son ouverture,sa disponibilité...Rencontre éphémère et sans lendemain...
         Cependant j'en garde le souvenir en moi comme un trésor précieux...Comme elle m'a bien caressé l'âme!


    votre commentaire
  •      Ce matin,c'est décidé,je vais chez le coiffeur,avec l'illusion,dont je ne suis pas dupe pourtant,que je vais pouvoir changer de tête...Je le sais bien qu'il ne peut agir que sur la coiffure et que mon visage restera le même avec ses rides et toutes ses imperfections...néanmoins,on ne sait jamais,on peut toujours rêver.....A défaut de me découvrir une nouvelle tête,j'admire les portraits qui sont exposés dans son salon,et pour changer avec ma réserve habituelle,je me hasarde à l'interroger sur ses tableaux et le voilà tout heureux de me raconter qu'il a pris l'habitude,depuis  2 ans, de dessiner tous les soirs,et lorsqu'il ne peut le faire,cela lui manque.Ce sont surtout les portraits qui l'intéressent et il est plus habile avec le fusain,les pastels ou l'encre qu'avec la peinture,mais il espère bien y arriver un jour...Il me dit que dans ces moments là,le temps n'existe plus,il est complètement absorbé dans ce qu'il fait..Il me parle des dernières expositions qu'il a vues,de celles qui l'ont touché...
         La dernière fois,je n'avais pas osé lui parler de ses tableaux..cette fois-ci,je l'ai fait et je ne l'ai pas regretté...Nous avons vécu une belle rencontre...Et je suis repartie,lextérieur et l'intérieur de moi-même un peu transformés...ainsi va la vie.

    votre commentaire
  • Ce matin, le mot caillou continue à caracoler dans ma tête.
    Hier  soir je suis allée à une conférence sur la tolérance et dans sa conclusion,le conférencier nous a parlé lui aussi de caillou...
    Plutôt que de nous laisser abattre par les mauvaises nouvelles de notre monde qui va brinqueballant,il nous a proposé,là où on est de jeter notre caillou dans la rivière,il fera bien quelques ondes qui modifieront la surface de 
    l'eau et peut-être un peu sa profondeur....Ainsi, nous pouvons apporter notre contribution,modeste mais réelle à notre marche vers plus d'humanité...car c'est seulement dans l'acceptation de nos différences que nous nous enrichissons...Alors jetons notre caillou...


    votre commentaire
  • Hier après-midi,je suis allée voir une amie:Joe...Nous avons bavardé autour d'une tasse de thé et nous avons décidé d'aller à la dernière conférence des apprentis philosophes...Lacan était le sujet des 2 dernières auxquelles j'ai assisté et j'avais été assez déçue par le manque de clarté des orateurs et je n'ai toujours pas pénétré les méandres de la pensée de Lacan...Mais j'espère toujours que la prochaine fois,ce sera mieux...L'orateur arrive;un petit homme menu mais au regard vif et décidé;il a écrit les grandes lignes de son exposé au tableau,c'est un professeur de la faculté de Lyon et quand il parle,il aime être compris...quel plaisir de l'écouter...Et nous découvrons en saint Augustin un homme très moderne.:Sartre et Camus s'en sont inspirés...Pour lui,la conditionde l'homme c'est d'être en chemin. Le temps est cet espace ouvert à la marche et c'est cette vie ici-bas qui est importante puisqu'elle est le lieu de notre liberté...voilà une belle rencontre...Mon amie et moi,nous repartons toutes réjouies...

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique