• C'est notre dernier jour dans le Cantal .

    Le ciel est gris

    des petites averses par ci, par là.

    Nous partons en voiture, en direction du barrage de Sarrans

    C'est un vieux monsieur breton qui loge en ce moment à l'hôtel qui nous en a parlés.

    Il vient en vacances dans cet h^tel depuis plus de 30 ans et il en a connu toutes les transformations;

    nous passons par le village de Brommat et nous décidons de nous y arrêter...

     

     

     

    N

     

    nous découvrons "un sentier de l'imaginaire" qui longe  le Sinic, drôle de nom pour une rivière

    laquelle se jette dans la Truyère qui se jette dans le Lot.

    C'est un poisson qui nous indique le chemin;

     

     

     

     

    Tout au long du chemin, des sculptures

    entre autres l'âne Cannelle et l'âne Réglisse

     

     des photos sur la construction du barrage

     

     

     

    Nous arrivons au moulin de Buré ,

    Brommat  ( Le Cantal-5)

    il y a  tout un groupe qui arrive et qui doit donner un concert.

    Le patron du lieu s'excuse de ne pouvoir nous recevoir.

    "Revenez cet après-midi", suggère-t-il

     

    Nous continuons à suivre les petits poissons .

    C'est un peu dur pour moi car la montée  est raide

    mais en prenant le temps, cela se fait...

    Puis nous arrivons sur une route.

    Sous un abri, (un ancien lavoir) il y a une boîte à livres

     

    Pui nous reprenons un petit chemin et là, ce sont les croix de la région qui sont mises à l'honneur

    sur de grandes photos. Enfin, nous arrivons au village, les 6 kilomètres nous ont pris 2 heures,

    il est vrai que, pour moi, la montée a été laborieuse

     


    12 commentaires
  •  

     

    "Comment libérer la joie en soi ?

     

    La joie

    C’est le même mouvement que pour la vie :

     

     La vie est donnée mais, si l’être humain veut véritablement devenir un vivant, il va devoir la

    choisir. La joie fait partie de la vie, du cœur profond.

     Choisir d’entrer dans la joie suppose une décision, un choix de chacun, de chacune.

    Cependant, attendre que la joie soit donnée

    sans avoir à s’impliquer est un comportement relativement fréquent.

    Le choix de la joie implique que l’on n’y mette pas de conditions :

    :si j’avais une meilleure santé, si j’étais marié, si je trouvais ma route...

    Choisir la joie est une forme d’engagement, elle signe la décision de répondre à l’alliance proposée,

    elle va entraîner un changement de regard sur toute la vie. Ce n’est pas une décision volontariste:

    On sait pourquoi on choisit de vivre la joie.

    Le fondement de la joie est la paix, et la paix arrive lorsque sont retrouvées la direction, la signification de sa vie."

     

    Simone Pacot, " Reviens à la vie"

     

     

    Simone Pacot est morte ce 28 avril à l'âge de 93 ans

    Elle est née en 1924 à Casablanca d'une famille catholique non pratiquante

    Jeune avocate au Maroc , elle oeuvre au dialogue entre chrétiens, , juifs et musulmans.

    Elle revient en France vers 1950 dans la communauté de l'Arche de Lanza del Vasto

    Elle a écrit 4 livres:

    L'évangélisation des profondeurs (1997)  publié à 50 000exemplaires

    Reviens à la vie (2002)

    Ose la vie nouvelle  (2003)

    Ouvrir la porte à l'Esprit (2007)


    8 commentaires
  •  

     
    Kader le graffeur, finalise une décoration murale à l'intérieur d'une école.

    Kader le graffeur, finalise une décoration murale à l'intérieur d'une école

     

    Dans ou hors les murs, ses décorations prennent vie sous le préau d'une école, sur les façades d'entreprises ou dans des chambres d'enfants, depuis qu'il est devenu entrepreneur.


     
    Cela fait plus de 20 ans qu'il tague et graffe au grès de ses envies.
    De sa passion il a fait un métier, et depuis la création de son entreprise KDR Color en 2011, Kader Bentaloul exprime les envies et les idées de chacun, à la demande. De quoi offrir une oeuvre unique.    
    Cet amoureux du street art est passionné par les disciplines artistiques et particulièrement le dessin depuis qu'il sait tenir des crayons de couleur.
    Une passion qu'il va nourrir grâce aux conseils techniques de ses profs d'art plastique.
    Au fil du temps son ardeur va se développer et l'arrivée du Hip Hop dans les années 90 va le mener vers le tag, mais dans la plus grande clandestinité.       
    Kader met tout son talent et son savoir-faire pour embellir les rêves de chacun, en peignant sur leurs murs.
     
     
    Une création du graffeur Kader.
     

     

     


    12 commentaires
  •  

                                                          

    Ailleurs

     

     

     

    Où est-ce ?

     

     

     

    Je ne sais pas.

     

     

     

    Est-ce loin?

     

     

     

    Est-ce près ?

     

     

     

    Est-ce au Nord ?

     

     

    Ou au Sud ?

     

     

     

     

    Je ne sais pas.

     

     

     

    Et pourtant ailleurs

     

      J'y suis presque en permanence

     

      parfois des heures

     

      parfois un instant

     

      parfois à demeure

     

     

     

    alors que je voudrais être là

     

     

    simplement là.

     

    Mais comment faire

    pour y demeurer

    et s'y abandonner?

     


    10 commentaires
  • Anniversaire

    C'est l'anniversaire de ma voisine .

    Je lui ai glissé une jolie carte dans sa boîte aux lettres.

    "J'en ai eu la larme à l'oeil" nous dit-elle quand elle est venue nous remercier.

    Il en faut peu parfois pour faire plaisir, il suffit d'être un peu attentif...

     

    A propos d'anniversaire,  je croyais que le 7 juin, j'allais fêter les 10 ans  de mon blog

    Et ce matin, je me suis aperçue que c'était le 7 mai et non le 7 juin que j'avais commencé...

    J'ai donc laissé passer la date

    Bon, il ne m'en voudra pas, il n'est pas susceptible...

    Mais 10 ans... c'est incroyable quand même...Vous ne trouvez pas?


    14 commentaires