• Hier , des voisins me proposent de venir avec eux écouter une conférence de Marie de Hennezel.

    J'ai lu plusieurs de ses livres, il y a quelques années. Malgré la fatigue, je me laisse tenter.

    J'ai bien envie de la voir et de l'entendre, cette personne dont je ne connais que les écrits.

    Comme je n'ai pas d'attente particulière, je  ne peux pas être déçue.

    Il y a beaucoup de monde, nous nous trouvons une place tant bien que mal.

    Elle parle lentement et chacun de ses mots est habité.

    Elle ne cherche pas à convaincre, encore moins à briller.

    Simplement, elle communique son expérience.

    Elle qui s'est beaucoup occupée de personnes âgées ou agonisantes, nous dit et c'est surtout cela que je retiens

    Etre vieux, c'est être quelqu'un vers qui on vient comme vers une source.

    Disponibilité, lenteur, bienveillance, confiance sont des contre-valeurs qu'apportent les personnes âgées.

    La vieillesse est un voyage vers l'intériorité, elle nous permet de développer la capacité d'émerveillement,la  contemplation, la présence.

    Alors, je pars en me disant : soyons heureux de vieillir....Et vous?


    17 commentaires
  • https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a6/Portrait_of_a_Young_Man%2C_1853_by_Richard_Dadd.jpg

    Portrait de jeune homme (1853)

     

     

    Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

    Richard Dadd, Le coup de maître du bûcheron-magicien, 1855-1864, huile sur toile, 54 x 39 cm, Tate Britain, Londres
    Voir en grand

     Au milieu des herbes et des pâquerettes, de curieux petits personnages s’agitent autour d’un bûcheron.
    Cette peinture anglaise de la moitié du XIXe siècle pourrait passer pour une jolie illustration de contes pour enfants. Elle vient en réalité d’un asile...

    Le peintre, Richard Dadd, débute sa carrière artistique tout à fait normalement. Mais après un voyage en Orient, il sombre peu à peu dans la folie.

     

    https://c1.staticflickr.com/8/7057/6981565101_6e4daffe68_b.jpg

    Le coup de maître du bûcheron (1855)  une partie seulement du tableau

     

    Peintre anglais, il a  laissé une oeuvre onirique inclassable.

    Enfant, il traçait déjà des portraits saisissants de sa famille à l'aquarelle.

    Une de ses peintures a été achetée au Louvre en 1997, elle représente le sommeil enchanté de Titania.

    Il a été interné 42 ans après un parricide.

    A cette époque, on ne savait pas du tout soigner les schizophrènes mais il a pu continuer à peindre pendant son internement.

     

     

     


    17 commentaires
  •  

     

    Ensemble, exigeons la libératon d’Ahed Tamimi !
    Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez-ici
    Ahed-Tamimi
     
     
      Ahed Tamimi, militante palestinienne de 16 ans, risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens.

    Le 15 décembre dernier, Ahed Tamimi et sa famille manifestent contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. La situation prend un tournant dramatique lorsque son cousin de 14 ans, Mohammed, reçoit une balle en caoutchouc dans la tête, tirée à faible distance par un soldat israélien. L’adolescent doit subir une lourde opération chirurgicale.

    Plus tard le même jour, Ahed se trouve face à des soldats israéliens entrés dans la cour de sa maison. Une vidéo la montre sans arme, en train de frapper, de pousser et de donner des coups de pied à deux soldats Israéliens portant un équipement de protection.

    Alors qu’elle ne représentait aucune menace sérieuse, la jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison, une sanction totalement disproportionnée. Un juge a ordonné sa détention jusqu’à la fin de son procès devant un tribunal militaire.

    Cette situation scandaleuse doit cesser.

    Ensemble, interpellons le premier ministre Benyamin Netanyahou et exigeons sa libération immédiate !
     
     
    JE SIGNE
     
      L’histoire d'Ahed est emblématique du traitement que subisse les enfants palestiniens qui participent à des actions militantes. Israël viole la Convention des droits de l’enfant auquel il est partie, qui stipule notamment que l'emprisonnement des enfants devrait toujours être un dernier recours.

    Ahed est l'un des quelque 350 enfants palestiniens actuellement détenus dans les prisons israéliennes. Chaque année, les forces israéliennes arrêtent et poursuivent environ 500 à 700 enfants palestiniens, systématiquement maltraités, soumis à la torture et à d'autres mauvais traitements, en l’absence de leur avocat ou de leur famille.

    Merci de votre soutien.
     
     
      sylvie  
    Sylvie Brigot-Vilain
    Directrice Générale d'Amnesty International
    France
    signature

     


    7 commentaires
  • Rions un peu.

    J'ai reçu un mail contenant ces" profondes" réflexions de Pierre Dac, rions un peu

    et je remercie Marcel pour cet envoi.

     

       Pierre DAC,c'était quand même super !
    > > RENCONTRES
    > > - Astronaute recherche femme lunatique.
    > > - Artificier cherche femme canon.
    > > - Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d'entente.
    > > - Jeune homme désintéressé épouserait jeune fille laide même fortunée.
    > > - Abeille épouserait frelon. Lune de miel assurée.

      EMPLOI

     - Metteur en scène cherche nain pour rôle dans court métrage.

    - On recherche deux hommes de paille (1 grand,1petit) pour tirage au sort.
    > > - Cannibale mélomane cherche travail dans opéra-bouffe.
    > > - Offre bonne place de gardien de vaches. Paiement par traites.
    > > - Inventeur produit amaigrissant cherche grossiste.

      ACHAT - VENTE
    > > - Cause fausse alerte, vend cercueil en ébène, jamais servi.
    > > - Chien à vendre : mange n'importe quoi. Adore les enfants.
    > > - A vendre robe de mariée portée une seule fois.. par erreur!

      SERVICES 
    > > - Analphabète? Écrivez-nous dès aujourd'hui pour obtenir une brochure gratuite sur nos formations accélérées.

    - Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain.
    > > - Souffrant d'insomnies, échangerait matelas de plumes contre sommeil de plomb
    > > - Échangerait voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état.

     

     


    8 commentaires
  •  

    J'ai été surprise de vos réactions en écoutant le témoignage de Philippe l'éboueur. (article précédent)

    Moi, à la première écoute , je n'avais vu que l'aspect positif de ses paroles.

    Voilà un homme, me suis-je dit, qui était au fond du trou et qui a su  s'en sortir.

    C'est vrai , il dit que personne ne choisit son destin, mais il a su agir sur sa vie, il a su saisir la main tendue qui lui était offerte, il  a trouvé un nouveau métier et il en est fier même si certains le trouvent peu reluisant.

    Il n'a pas recherché la souffrance, elle était sur son chemin, il l'a transformé en expérience positive.

    Il a découvert la tendresse et la bonté des bénévoles qui  aident les SDF et cela lui a donné confiance en lui et en l'humanité malgré les guerres et les  horreurs qui sont aussi un peu partout dans notre monde.

    Il est maintenant  un homme debout...Je n'ai pas senti dans ses propos cette philosophie judéo chrétienne, assez horrible je l'avoue, qui nous conseillait autrefois de  bien souffrir pour gagner le Paradis...Je pense plutôt que si le Paradis existe, ce ne peut être que dans la Joie  que nous y parviendrons.

    D'ailleurs, cela me fait penser  à un des rares sermons dont je me souvienne...

    Le prêtre, justement, parlait du sacrifice , du renoncement.  Et il disait que le sacrifice  n'était justifié que s'il était précédé d'une très grande joie, sinon il est triste et stérile...

     Revenons à notre Philippe éboueur.

    De la boue qu'était sa vie de SDF, il a fait son or, il a su métamorphoser sa souffrance et sa déchéance en quelque chose de positif...Qui pourrait l'en blâmer.

    C'est ce que je nous souhaite à tous : de notre boue, faisons notre or.

    Et je remercie tous ceux qui ont laissé des commentaires et qui, simplement , ont exprimé ce qu'ils ressentaient


    10 commentaires