• Saint Nicolas

    - Quel âge as-tu Saint Nicolas ?
    - As tu vraiment connu le temps
    - Où mon papa était enfant ?
    - Etait-il plus poli que moi
    - Et moins souvent dans les nuages ?
    - Ou mangeait-il avec les doigts
    - En lisant des livres d’images ?
    - Quel âge as-tu Saint Nicolas ?
    - Te souviens -tu de ces années
    - Où maman berçait sa poupée ?
    - Etait -elle comme aujourd’hui
    - Aussi douce et aussi jolie ?
    - Aimait-elle déjà les chats
    - Et les fleurs qu’on ne cueille pas ?
    - Quel âge as-tu Saint Nicolas ?
    - Ton âne est plus bavard que toi
    - Il m’a dit :Si Saint Nicolas
    - Malgré les ans ne vieillit pas,
    - C’est parce qu’il fait du yoga !

    Pierre Coran


    14 commentaires
  •  

     

     

    Christiane Keeping est installée en Provence depuis 1964, elle étudie la peinture aux beaux-arts de Metz puis d’Avignon.

    Les paysages de la Drôme provençale sont sa principale source d’inspiration, elle joue avec la couleur et l’équilibre des ses compositions.

    Elle sait s’étonner tous les jours et se laisser surprendre par la lumière pour la saisir et la traduire à travers ses toiles. Sa technique principale est l’huile, qu’elle utilise avec des gestes maitrisés et précis pour nous transmettre ses émotions.

    Plusieurs fois médaillée et invitée d’honneur à de nombreux salons.

     

     

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Derniers jours pour découvrir les oeuvres de Christiane Keeping à l'atelier!


    14 commentaires
  • Théo Curin, le champion de natation amputé des quatre membres, a publié une vidéo sur les réseaux sociaux. A travers cette vidéo, le sportif qui s’entraîne au Creps de Vichy transmet un message fort « fais de ta différence une force ».

    Par Virginie Cooke Publié le 05/11/2018 à 20:03 5culturebox)

    Théo Curin est un sportif prodigieux qui impose le respect. Le nageur de 18 ans amputé des quatre membres s’entraîne au Creps de Vichy (Allier). Il  vient de publier sur les réseaux sociaux le 26 octobre dernier une vidéo dans laquelle on le voit à l’entraînement. Dans ce clip, il transmet un message qui lui tient particulièrement à cœur « fais de ta différence une force ».
     

    « C’est une phrase que j’utilise chaque jour. Au départ, les images sont serrées dans le clip, on a l’impression de voir un nageur lambda. Puis, on découvre un peu mon handicap. C’est ce qui fait la force de ma vidéo », explique Théo Curin.


    La vidéo a été tournée au mois d’octobre par le réalisateur Albéric Jouzeau. « Cela a duré toute une journée pendant mon entraînement de 7h à 18h. Il a fallu refaire beaucoup de prises mais je suis très content du résultat ! », s’enthousiasme le nageur.
    https://youtu.be/EIP4wpnpJos
     
     


    Des conférences et une série tv



    Le vice-champion du monde de natation handisport sur le 100 mètres nage libre va également animer une conférence-débat à Cusset le 8 novembre avec Clémentine Célarié. Ils aborderont ensemble la thématique du handicap.
     

    C’est d’ailleurs aux côtés de l’actrice qu’il joue dans la série « Vestiaires » diffusée sur France 2. Il apparaîtra prochainement dans un épisode en décembre prochain et a d’ores-et-déjà signé pour la prochaine saison.

    « J’apprécie de plus en plus le cinéma. C’est un nouvel objectif et j’adore l’ambiance sur les tournages. Ce n’est pas une simple série, il y a des messages derrière l’humour », souligne le jeune homme.


    12 commentaires
  •  

     

    "Le gitan solitaire écrit les dernières pages de son évangile nomade.

    Il achève la dictée murmurée par le vent, le vent qui s'est assis dans la roulotte de son âme.

    La lune vient s'asseoir près de lui sur une petite chaise de paille.

    L'aube et la nuit sont comme deux soeurs enlacées, mais les dormeurs sont encore dans la frayeur des cauchemars.

    le gitan au coeur usé et aux mains sales d'avoir trop changé les roues de l'âme de sa verdine écrit un rêve réel : que de boue et de pluie glacée, que de chants chantés par les tempêtes et son fils si petit blotti dans l'âme du bois!

    Le feu de pensées s'éteint dans la nuit et sa fumée s'estompe dans le ciel de banlieue;

    Il va pleuvoir.

    la pluie s'infiltrera dans sa caravane insalubre, et la vérité s'agenouillera au pied de la misère aux cheveux noirs."

                                   Jean- Marie Kerwich (L'évangile du gitan)


    12 commentaires
  •  

    " La lumière tremble. La couleur jaune vibre de multiples nuances...L'ange, avec son épée levée,vient de déclencher un tourbillon d'or et de sang...Pas de frontières entre le ciel, la mer et la terre.Pas de lignes nettes, mais des couleurs, celles des nuages...William Turner 51775-1851) les a regardées, explorées, captées tout au long de sa vie.

    Il a 70 ans, il est célèbre et la mort approche. Il ne travaillera presque plus....

    Tout en bas, à la verticale de l'ange, on devine un serpent déchaîné, symbole de mal maîtrisé.

    A gauche,Caïn fuit devant le cadavre d'Abel pleuré par ses parents.

    Un squelette le poursuit..Adroite , Samson épuisé que Dalila va trahir. Derrière, Judith qui a coupé la tête du tyran Holopherne etla donne  à sa servante. Trois visages du mal, trois acteurs de la mort: la jalousie, la trahison, le pouvoir...

    Judith est sur terre ce que l'ange est au ciel : la force des faibles.

    L'ange, debout dans le soleil, irradie...il rend visible l'écoute, par Dieu, du cri et de la douleur des humains...

    Turner n'est pas aveuglé par le soleil. Il nous dit de ne pas cligner des yeux devant la mort. Il faut les traverser pour entrer dans la lumière, dense et vive."

     

                                       Gérard Billon

     

    J'aimerais vraiment voir ce tableau autrement qu'en image, il me semble qu'il paraîtrait encore plus beau et que l'on apprécierait  davantage toute la lumière que Turner nous invite à traverser.

     

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires