• Que voulez-vous ? de Maurice Carême

    " Par amour, la statue sourit.

    Personne ne le remarqua.

    Hé ! Que voulez-vous ! C'est la vie,

    On est statue ou pas.

     

    Les maisons sont faites de pierres.

    Elles tombent malgré cela.

    Que voulez-vous ! C'est la matière,

    On est maison ou pas.

     

    N'empêche que, sur cette pierre

    Et sur la statue que voilà,

    J'écris avec de la lumière;

    Que voulez-vous ! C'est ma manière,

    On est poète ou pas. "                  Maurice Carême

     

    Et vous, avec quoi écrivez-vous?

    Moi, j'aimerais bien écrire avec de la lumière et voir mon chemin s'éclairer à mesure que j'aligne mes mots...

    Josette Magnon Josette Magnon


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Janvier 2016 à 10:51

    J'aime beaucoup M. Carême,  il jette ses mots sur le papier et nous offre un petit chef-d'oeuvre!

    Belle journée

    2
    Mardi 26 Janvier 2016 à 10:52
    eMmA MessanA

    Magnifique Carême !

    Moi en ce moment, j'écris des leporellos....

    Passe une lumineuse journée, Gazou.

    eMmA

    3
    Mardi 26 Janvier 2016 à 12:28

    C'est un très beau poème...

    Je crois que Carême a réussi à écrire ainsi tout au long de sa vie, du moins dans ce que j'ai lu de lui.

    En ce qui me concerne, j'essaie seulement de traduire en mots ce que je ressens, et c'est loin d'être aussi facile que je le voudrais.

    Bises et douce journée Gazou.

    4
    Mardi 26 Janvier 2016 à 14:25

    Maurice Carême ne fait pas partie de mes poètes préférés , mais  j'aime bien " J'écris avec de la lumière"

    Belle soirée Gazou

    5
    Mardi 26 Janvier 2016 à 14:39

    J'écris d'obscurité. Je n'ai jamais vu quelqu'un écrire de lumière ; sur une feuille blanche on ne saurait lire des traits de lumière... L'obscurité révèle la moindre lueur, cela m'encourage : tout n'est pas si noir.

    Pour le reste je ne suis pas poète. Je suis juste un homme...

      • Mardi 26 Janvier 2016 à 21:34

        Bonjour Kakushiken

        Impossible de mettre un com. sur ton blog...J'ai essayé plusieurs fois...Je te dirai simplement que c'est justement parce que notre vie est éphémère qu'elle est si précieuse...bonne soirée !

    6
    Mardi 26 Janvier 2016 à 16:33

    Carême, sans prétention, avait vraiment ce don-là. Il suffit de penser au petit poème : Le chat ouvrit les yeux. Pour moi, j'écris parfois avec de la lumière; le plus souvent j'écris avec ce qui me donne de la joie, du souffle, de l'émotion. Parfois aussi j'écris avec mes misères, car au fond ça rime avec la lumière ;-)

    7
    Mardi 26 Janvier 2016 à 17:52

    il a écrit de beaux poèmes

    8
    Mardi 26 Janvier 2016 à 18:11

    moi j'écris des icônes et des enluminures (on écrit des icônes) et quand je pose la feuille d'or j'écris avec de la lumière pour le reste je crois qu'il faut se faire léger pour écrire avec de la lumière, laisser beaucoup de silence entre les mots (comme je suis en train de le lire dans le livre de Sylvie germain), laisser de la place à la lumière,

    pour moi, tous ces poètes qui écrivent des textes trop lourds d'une quantité de mots trop compliqués ou trop pompeux pour faire "joli ou sophistiqué" qui font trainer les choses  n'écrivent pas avec de la lumière

    9
    Mardi 26 Janvier 2016 à 18:36

    merci pour ce poème .

    En ce moment je lis Etre au monde (52 poèmes) de Fabrice Midal, je lis un poème presque chaque jour et le relis.. chacun a ses mots, ses images, son langage, c'est un peu comme les oiseaux, les fleurs, les papillons, chacun offre son coeur et sa diversité.

    En premier j'écris avec mon coeur et l'air qui souffle et la vie qui m'entoure. Bises 

    10
    Mardi 26 Janvier 2016 à 19:29

    Le jour  j'aimerais écrire le bleu du ciel avec un stylo de nuages

    et la nuit avec un crayon de lune faire briller les mots étoilés wink2

    .

    11
    Mardi 26 Janvier 2016 à 21:27

    Lorsque j'étais enfant, j'ai rencontré Maurice Carême. Il a dédicacé le livre et je rage, je ne retrouve plus ce livre. 

    12
    Mardi 26 Janvier 2016 à 23:12
    erato:

    J'aime beaucoup Maurice Carême , il écrit avec la légèreté d'une âme d'enfant.

    Bonne soirée Gazou

    13
    Mercredi 27 Janvier 2016 à 09:48

    J'aimerais bien moi aussi écrire avec de la lumière. C'est plutôt avec des points d'interrogation que j'écris...

    Bon mercredi

    Alain

    14
    Mercredi 27 Janvier 2016 à 13:13

    Merci pour ce merveilleux texte, Gazou ! En effet, il avait raison, Maurice Carême : on est poète ou pas... Les statues de Cocteau vous suivent des yeux, celles de Carême vous sourient, que demander de plus ? Ecrire n'existe qu'avec la lumière ; sans lumière, pas d'écriture. C'est simple ! Sans lumière, pas de vie, sans lumière pas de relation entre nous... Bisous ! (Sans lumière, pas de bisous !!)

    15
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 09:31
    Daniel

    Moi j'essaie d'écrire avec mon cœur et mes émotions. Les mots sont des vibrations qui s'envolent dans le ciel . Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :