• image004444

     

     

     

    image015151414

     

    Non, rassurez-vous !

    Ce n'est pas un bébé miniature.

    C'est une oeuvre d'art.

    Admirez cependant comme il est bien modelé !

    N'a-t-il pas l'air aussi réel que la main qui le soutient et qui, elle, est bien en chair et en os?

    C'est l'oeuvre de Camille Allen ...Vous pouvez aller sur son site :www;camilleallen.com


    16 commentaires
  • Elle a 98 ans.

    Elle est toute petite, toute menue.

    Elle n'a plus la force de sortir de son lit.

    Elle pèse 28 kilos.

    Elle a toute sa tête,

    une envie de vivre qui pèse des tonnes,

    et elle dit à ses enfants :

    dans quelque temps, je suis sûre que ça va aller mieux.

    Et elle y croit.

    Et ses exigences pèsent lourds sur ceux qui la soignent et l'entourent...

    et qui sont pleins d'amour et de respect pour elle.

    Plus  elle s'allège et plus elle pèse sur eux.

    Et ils contemplent, incrédules , une telle force de la nature.


    18 commentaires
  • Il y avait des années qu'ils vivaient ensemble

    et elle venait juste de comprendre

    pourquoi

    il lui arrivait  , à lui, de raconter  parfois,

    d'impossibles bobards....

     

    Ainsi, elle s'était toujours demandée pourquoi, alors qu'elle ne connaissait pas encore sa famille,

    pourquoi lui avait-il raconté qu'il avait deux soeurs..alors qu'il n'en avait qu'une...

    pourquoi lui avait-il dit que sa mère l'accueillerait les bras ouverts, qu'elle serait si heureuse de faire sa connaissance

    alors qu'il savait très bien  qu'ella aurait de la peine à accepter cette jeune personne qu'il lui présentait mais qu'elle , elle n'avait jamais vu...et qu'elle aurait été si heureuse s'il avait épousé l'amie de sa soeur...Elle, au moins, c'était une valeur sûre...

    S'il lui avait présenté la réalité telle qu'elle était, elle y aurait été préparée, elle aurait compris qu'il fallait seulement un peu de patience et  que cette belle mère qui l'avait accueillie la première fois avec des yeux revolver pouvait  devenir une personne très aimable, il suffisait de lui laisser le temps de s'amadouer, le temps de faire connaissance, de laisser se dissiper cette méfiance qui l'empêchait d'avoir des relations profondes et affectueuses avec les autres...

     

    Mais lui n'avait rien compris...quand la réalité lui paraissait trop sombre , eh bien , tout simplement, il la transformait, il se persuadait qu'elle était autrement, selon ses désirs à lui, et il arrivait à s'en persuader et c'est en toute innocence qu'il en parlait aux autres..Et qu'on ne lui dise pas qu'il mentait..Il avait tellement besoin d'y croire à cette réalité là, telle qu'il se la représentait...Il avait tellement besoin de se protéger..La réalité,pour lui,  c'était ce qui lui permettait de vivre confortablement, sans angoisse.


    24 commentaires
  • Il a 42 ans, il est sergent dans l'Indian Air Force à Pune, en Inde.

    Il n'a qu'une passion : rapprocher les humains de bonne volonté, au-delà de leurs différences de langues, de castes, de religions...Il s'appelle KRISHNA  YADAV.

    Il y a deux ans, il a fondé l'association "Vasudhaiva Kutumbakam" ce qui, en sanscrit, veut dire :

                 "  Le monde n'est qu'une seule famille"

     

    Parmi les membres fondateurs, il y a 6 catholiques, un protestant, 3 musulmans, 4 sikhs et 2 jaïns et d'autres hindous.

    Il a lancé plusieurs projets interreligieux pour venir en aide aux plus pauvres ou pour améliorer l'environnement : construction d'écoles, plantation d'arbres....

     

    " Face à l'augmentation des violences dans le pays, dit-il, nous n'avons plus le choix : il faut oeuvrer au rapprochement entre les hommes, non pas politiquement mais spirituellement."


    16 commentaires
  •   Oh ! Il ne ferait pas de mal à une mouche...Au sens propre comme au sens figuré...C'est vrai que, si un insecte rntre malencontreusement dans la maison, il va délicatement le capturer et ouvrir la porte pour le mettre dehors...C'est vrai qu'il ne veut  faire de mal à personne....

      Mais sa soumission aveugle à toute autorité peut parfois être ressenti comme un acte de violence...comment peut-on accepter, simplement parce que l'autre est placé  à un poste au-dessus hièrarchiquement, comment peut-on accepter qu'il se conduise avec d'autres de façon inhumaine?

      Ne jamais se révolter, est-ce une qualité ou un manque, un handicap?

      Lui pratique cet art avec une maestria époustouflante...Pourvu qu'on ne trouble pas trop sa tranquillité...Finalement, il ne demande rien d'autre et il peut fermer les yeux sur beaucoup de choses pour aller dans ce sens.

      Et si on lui disait que, pour qu'il soit en sécurité, il faut qu'il s'enferme dans une boîte...si il y a assez de trous pour qu'il puisse respirer, il serait très capable de s'en accomoderCar se révolter contre son sort serait par trop inconfortable..Il serait même capable de trouver  du plaisir à sa nouvelle existence...Tout lui semble préférable à la révolte.

      Est-ce sagesse ou refus de la vie?


    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique