• Oh !

    Il ne ferait pas de mal à une mouche...

    Au sens propre comme au sens figuré..

    C'est vrai que,si un insecte rentre malencontreusemnt dans sa maison,

    il va délicatement le capturer et ouvrir la porte ou la fenêtre pour le mettre dehors...

    C'est vrai qu'il ne veut faire de mal à personne...

     

    Et pourtant, sa soumission sans faille à l'autorité

    ne peut-elle pas être ressenti comme un acte de violence?

    Comment peut-on accepter, simplement parce que l'autre est placé à un poste au-dessus de nous hiérarchiquement, comment peut-on accepter qu'il se conduise avec d'autres de façon inhumaine?

     

    Ne jamais se révolter, est-ce une qualité ou un manque?

     

    Lui pratique cet art avec une maestria époustouflante...

    Pouvu qu'on ne trouble pas trop sa tranquillité !

    Finalement il ne demande rien d'autre 

    et il peut fermer les yeux sur beaucoup de choses pour aller dans ce sens...

     

    Et si on lui disait que, pour être en sécurité , il faut qu'il s'enferme dans une boîte...S' il y a suffisamment de trous pour respirer, il serait très capable de s'en accommoder et même de trouver un certain confort à sa nouvelle existence.


    22 commentaires
  •  

     

    Elle était intelligente autant qu'une autre
    Elle avait fait des études
    elle avait de la culture
    elle avait de la sensibilité
    mais elle avait aussi très peur
    de tout
     de rien
    des autres,de tous les autres
    d'elle même surtout.

    Et pour conjurer cette angoisse
    insupportable
    elle avait choisi de ne comprendre
    que
    ce qu'elle avait dans sa tête
    à elle.
    Comme elle seule avait raison,
    comme elle seule savait ce qui est juste et bon
    pour elle
    et donc pour la terre entière,
    il lui était tout à fait inutile
    de chercher à comprendre
    le point de vue des autres.
    elle en était convaincue et ainsi elle vivait en paix
    et en sécurité.
     


    29 commentaires
  • Il est là

    à attendre

    désespérément

    un je ne sais quoi

    qui ne vient pas.

    Il ne fait qu'attendre

    et désespérer...

    Il ne fait que cela

    et il ne voit pas

    la main qui se tend

    chaleureuse,

    le sourire qui s'offre

    à son regard.

    Il n'entend pas

    les paroles qui le convient

    à aller sur ses plus hautes cimes.

    Ce qu'il entend seulement, ce sont les reproches

    qu'il croit déceler

    derrière tout ce qui vient à lui.

     

    Pourquoi est-il

    à lui-même son pire ennemi?

    Jusques à quand

    va-t-il lutter contre lui-même

    et se détruire

    à petits pas

    en croyant

    que ce sont les

    autres qui ne

    répondent pas

    à son attente

    et l''empêchent de s'épanouir?

     

     

    à aller sur ses plus hautes cimes


    30 commentaires
  • Ils reviennent de son enterrement

    et ils sont tout éberlués...

    Ils n'en reviennent pas.

    Ils croyaient le connaître.

    Ils travaillaient ensemble depuis de longues années dans une association

    C'était un homme sur qui on pouvait compter,

    c'était quelqu'un de très efficace,

    mais de ce qu'il était en dehors, il n'y avait nulle trace.

    Il n'avait pas jugé nécessaire de faire part de sa maladie.

    Il est vrai qu'il avait été pris de court, elle l'avait rapidement emporté...

    Les amis de l'association venus lui rendre un dernier hommage

    apprirent , ce jour-là, en écoutant les différents témoignages

    qu'il était aussi un excellent musicien

    et qu'il aimait, au sein de sa famille, donner des petits concerts.

    Ils apprirent ainsi de nombreuses anecdotes

    qui leur permit de le découvrir très différent de celui qu'ils avaient  côtoyé.

    Il est vrai qu'ils s'intéressaient beaucoup aux autres

    mais ne parlait jamais de lui , ou le moins possible.

    Il avait même dissimulé son âge, déclaré les soixante-dix ans

    alors qu'il en avait un peu plus de quatre-vingts...

    Etait-ce une façon de tenir la mort à distance...

    Mais il vivra encore longtemps dans le coeur de ceux qu'il a côtoyés

    car c'était un homme d'une grande bonté.


    24 commentaires
  • Elle  était là,
    elle était au centre,nul orgueil de sa part.
    en ce lieu seulement,
    elle pouvait respirer librement,être elle-même entièrement.
    Qu'une autre éprouvât la même nécessité intérieure et l'équilibre du groupe où ellese trouvait en était provisoirement anéanti.
    Et dès le premier coup d'oeil,elle savait les repèrer,ces éventuelles concurrentes..et elle leur manifestait une hostilité courtoise et de bon aloi jusqu'à ce que l'intruse comprenne son erreur.
    Etait-elle belle? Oui,sans doute,comme les félins.

    Lascive et passionnée,elle excitait la curiosité de ceux qui l'entouraient et les hommes qu'elle mettait sous  sa coupe la regardaient avidement.
    Elle avait une façon de leur dire:"ne me regardez pas ainsi,cessez de vouloir me lire comme un livre ouvert" qui les rendait penauds et médusés et les obligeait à rester sur leurs gardes.
    Elle avait ainsi une petite cour: chacun participait à son bien-être en répondant à son besoin éperdu d'admiration

    .Elle affectait une sereine indifférence et une sympathie diffuse pour tous ceux-là que son rayonnement attirait mais ne partageait-elle pas avec eux une même dépendance?

    Son charme n'était-il pas nourri par les hommages toujours renouvelés qu'ils lui adressait? S'ils venaient à lui manquer,n'en serait elle pas amoindrie gravement?
    Elle disait n'avoir jamais été jalouse,

    jusqu'alors,elle n'avait su que se laisser aimer,ce n'était pas satisfaisant.

    Elle est à cette période charnière où elle pressent qu'elle doit se transmuer,et devenir celle qui peut exister sans être regardée et alors elle pourra donner tout l'or pur qui est en elle .
     Que vienne ce jour où les délices de l'amour et de l'oubli de soi lui paraîtront plus séduisants et plus gratifiants que tous ceux de la séduction.
    Que vienne ce jour où elle saura ce que c'est que d'attendre quelqu'un et de n'être plus seulement celle qui se fait attendre.


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique