• La place était très grande.

    Nous avancions vers l'église...Il y avait des personnes aux terrasses des cafés.

    D'autres, comme nous se promenaient et découvraient la ville ou faisaient leurs courses dans le centre tout proche.

    Tout semblait paisible..

    .Soudain des cris...Peut-être des enfants , pensons-nous d'abord...Mais nous n'en voyons pas et puis c'est une voix unique que nous percevons...on dirait quelqu'un qui harangue la foule mais il n'y a pas de foule...des gens dispersés seulement...nous remarquons que plusieurs personnes regardent dans la même direction et sourient d'un air gêné...Enfin nous la voyons.

    Elle a de longs cheveux noirs, elle est pieds nus et elle hurle des insanités à  des êtres qu'elle est seule à percevoir.

    Sa colère est grande mais nous ne savons pas à qui elle s'adresse, sans doute au monde entier...Nous la laissons à ses divagations...

    Nous la retrouvons , un moment plus tard , de l'autre côté, sur la grande avenue.

    Elle a attaché ses cheveux sur le sommet de sa tête et elle fait du stop... Elle se lance au devant des voitures qui font un détour pour l'éviter...Elle s'est un peu calmée..;mais , comme personne ne la prend, elle reprend sa harangue...

    Heureusement la circulation est assez dense et les voitures roulent lentement...

    Où est-elle à présent?

    S'est elle apaisée?

    Est-elle revenue à un comportement moins inquiètant?

    Son image ne me quitte pas...


    16 commentaires
  • Superbe promenade aujourd'hui

     

    Le long des berges de l'Isère, pas loin de Saint Marcellin,à la Sône,

    Le jardin des fontaines pétrifiantes

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--001.jpg

     

     

    En deux ans et demi d'efforts, ce qui était une ancienne décharge de plastiques devient  un magnifique jardin.

    Un micro-climat permet d'admirer des plantes exotiques, des plantes méditerranéennes, des plantes de rocaille, des plantes aquatiques soit 800 espèces de fleurs, d'arbres et d'arbustes du monde entier

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--011.jpg

     

     

    Depuis presque mille ans, de mystérieuses sources donnent naissance par dépot calcaire à une curieuse roche calcaire appelée le tuf

    et c'est autour de ce phénomène que ce merveilleux jardin a été construit

    Ici l'eau jaillit de partout et elle sort à 13°

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--016.jpg

     

     

    Durant leur trajet souterrain, les eaux  chargées de gaz carbonique circulent sous pression à travers les couches de roches.  Quand elles apparaissent à l'air libre , le gaz carbonique s'échappe et le calcaire dissout se dépose sur les végétaux et les roches...

     

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--034.jpg

     

     

     Il y a un sentier des senteurs

    Si notre odorat n'est pas assez fin, on peut découvrir le nom de la plante sous l'écorce

     

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--027.jpg

     

     

    Il y a mille merveilles mais nous avons fait une visite trop rapide et il faudra que j'y retourne...Ainsi il y a une cage aux idées folles et je ne l'ai pas vue...

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--047.jpg

                                                                 un gingko biloba 

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--009.jpg

     

     

    Et puis il y a des jeux, des devinettes, un parcours pieds nus...

     

     

    2012sept-le-jardindes-fontaines-Sone--038.jpg

     

     

    Et puis j'oubliais on peut embarquer sur le bateau à roues, aller jusqu'à Saint-Nazaire en Royans, visiter la grotte de Thaïs et revenir se promener dans le jardin


    18 commentaires
  • "Avec ce coeur de soufre et cette chair d'étoupe,

     

    avec ces os qui sont pareils à du bois sec,

     

    avec une âme qui dédaigne freins et rênes,

     

    avec un désir prompt à trop d'ardeur, avec

     

    une raison aveugle, débile et boîteuse

     

    et les gluaux, les pièges dont le monde est plein,

     

    ce n'est pas grand merveille si, en un éclair,

     

    je flambe au premier feu qu'on rencontre en chemin."

     

                       MICHEL-ANGE

     

     

    En est-il qui se reconnaissent dans le portrait que ce grand artiste fait de lui?

    Décidément, il s'exprime avec les mots tout aussi bien qu'avec les couleurs et le marbre


    8 commentaires
  •  

    Etrangère elle est  née
    Etrangère elle mourra
    Elle ne peut être que l'étrangère
    celle qui n'est pas d'ici
    celle qui vient de nulle part
    celle qu'on ne voit plus
    celle qu'on n'entend pas
    celle qui ne peut pas être
    celle qui ne peut pas respirer.

    Celle qui serait morte
    si ses enfants ne l'avaient réchauffée
    s'ils ne l'avaient recréée,révèlée
    et finalement réconciliée.

    Elle est l'errante clouée
    clou rouillé
    la solitaire
    la maudite
    la partagée
    la mendiante d'amour.

    Etrangère parmi les siens
    étrangère parmi les autres
    elle voudrait être comme les autres
    mais elle ne peut que simuler
    une feinte ressemblance

    Les autres détournent la tête
    Sa différence les agresse
    Les siens l'appellent en leur sein
    mais elle sait qu'elle doit fuir
    vers un ailleurs inaccessible
    vers le pays de nulle part.

    Elle,l'étrangère
    elle doit habiter son désert
    et profondément le creuser;
    En ce lieu ouvert
    où questions et réponses ne sont plus posées
    retrouver les fils qui la relient à l'univers
    et à tous ses frères humains.


    25 commentaires
  • Merci à Lily de nous donner cette autre citation de Charles Juliet qui nous donne un autre éclairage sur notre présence en ce monde...Je vous la redonne ici pour ceux qui n''auraient pas  lu les commentaires de l'article précédent

     

    :"Alors que tant de choses chaque jour - en nous ou hors de nous - nous incitent à baisser les bras, nous détourner, choisir le retrait. Ne pas perdre de vue que je ne suis, que tu n'es que rarement à la hauteur de ce que nous désirerions être. Faire preuve de patience et de compréhension. Envers soi comme envers autrui. Et ne pas de laisser décourager par les échecs et les déconvenues. Ni par tout ce qui assombrit l'horizon. Pour ce faire, s'employer à se donner des fondations et à se construire. En vue d'être clair, robuste, résolu. Ainsi une tâche qui ne peut avoir de fin. Qui implique en outre lucidité et courage. Soit le refus de toute illusion. De sorte que rien jamais ne puisse déraciner notre foi en l'homme. En l'humanité."

          Charles Juliet- Journal IV 82-88

     

    Personnellement,si je devais classer les hommes en deux catégories, en ce moment , je dirais plutôt :

     

    Il y a ceux qui veulent être lucides, qui veulent regarder la réalité en face, quoi qu'il en coûte

    et accueillir cette réalité telle qu'elle est, bonne ou mauvaise, et faire son miel avec elle.

     

    Et il y a ceux qui préfèrent fermer les yeux  quand la réalité n'est pas à leur convenance , se bercer d'illusions, se raconter des histoires et s'étonner ensuite que tel malheur leur soit tombé dessus ...Ils préfèrent rêver sans chercher à transformer leur rêve en réalité et ils passent à côté de leur vie, me semble-t-il

    Je dis qu'ils préfèrent... peut-être ne peuvent-ils faire autrement?

    Il faut du courage, il faut une force intérieure pour être lucides...Il faut croire en sa force

    Et souvent on s'affaiblit beaucoup en se croyant faibles et en se posant en victimes.

     

    Bien sûr, là aussi, les catégories ne sont pas étanches, on peut passer de l'une à l'autre, selon les moments.

    Qui peut se vanter de n'avoir jamais vécu d'illusions ?  Personne, je pense.

    Mais disons que, chez certains,les illusions sont entretenues comme les plus belles fleurs de leur jardin et, chez d'autres, elles sont arrachées comme des mauvaises herbes...

     

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique