•  

    "Vernissage.

    Les toiles dorment dans leur lumière.

    On y jette un coup d'oeil, on ne peut pas les contempler.

    Contemplation est une ascèse, il faut s'y astreindre.

    C'est la seule façon de se nourrir, d'un paysage comme d'une peinture.

    Retirement. Contemplation. Absorption."

     

                                        Pierre-Albert Jourdan


    14 commentaires
  • L'artiste Marcela (1910) par Kichner

     

    Hier, je suis allée voir l'exposition "Die Brücke" au musée de Grenoble

     

    Contemporains exacts du fauvisme,

    Ce sont 4 jeunes artistes qui sont à l'origine de la création de ce mouvement d'avant garde allemand :

    Ernst Kirchner

    Fritz Bleyl

    karl Schmidt-Rottluff

    Eric Heckel

    Ils seront rejoints par Emil Nolde, Pechstein Max, Cuno Amiet, Otto Mueller.

    C'est la poursuite idéaliste d'un monde où l'art et la vie ne font qu'un qui va les guider durant les premières années d'existence de leur mouvement qui se dissoudra en 1913.

    C'est leur cri de liberté et d'authenticité qui donnera  naissance au mouvement expressioniste.

     

     

     

    Ce qui caractérise ces artistes,  c'est le rejet de tout académisme et du style raffiné de l'Art Nouveau qui était à la mode  à cette époque.

    Ils se distinguent par leurs formes anguleuses et tourmentées et leurs couleurs pures, acides, éclatantes.

    Ils veulent être au plus près de ce qu'ils voient, de ce qu'ils ressentent...L'expression pure prime sur le métier.

     

    Leur nom "Die Brücke" (Le Pont) est emprunté à Nietzche qui , dans "Ainsi parlait Zarathoustra"  a dit:

    "Ce qui fait la grandeur de l'homme, c'est qu'il est un pont et non une fin"

     

     

     

     

    Le pouvoir nazi qui jugera leur art dégénéré s'empare de nombre de leurs tableaux et en détruira plusieurs.

     

    Max Pechstein. "Le Maillot jaune et noir", 1909. Brücke-Museum, Berlin.

    Max Pechstein (Tête de Pêcheur, 1911

     

     

    Il sont  très influencés par Van Gogh, Munch, les arts primitifs;

    Ils veulent traduire le rythme trépidant de la vie.

    Max Pechstein. "Tête de pêcheur VII", 1911. Brücke-Museum, Berlin.

    Max  Pechstein (Tête de Pêcheur 1911)

     

    Il y a aussi toute une série d'oeuvres faites sur papier,

    d'oeuvres faites avec la gravure sur bois qui expriment dans un noir profond toute la violence et la sensualité que ces artistes ont su insuffler.

     

     

     

    Emil Nolde. "Les Troncs blancs", 1908. Brücke-Museum, Berlin. 

    Emil Nolde

     

    Nolde rejoint le mouvement pour une brève période, il  initie ses amis à la technique de l'eau forte et apprend d'eux la gravure sur bois

     

    J'aime ce tableau où les arbres fluorescents semblent traverser par des vibrations intérieures qui viennent des profondeurs de la terre.

     

    couple d'amoureux entre deux murs '(1916)   Otto Mueller

     

    Face à la guerre, L'artiste a voulu rappeler que seul l'amour peut arrêter l'enchaînement de la violence et de la haine.

     

    C'est sur ce dernier tableau que je quitte l'exposition.

    Je suis ravie de ce que j'ai découvert et vais découvrir encore, j'espère, grâce à cette ouverture.


    26 commentaires
  • 2011octobre-035.jpg

     

     

     

     

     

    2011octobre-034.jpg

     

    Il y a longtemps que je voulais y aller.

    Enfin mon désir s'est réalisé.

     

    Nous sommes à Saint Hugues de Chartreuse.Le paysage est magnifique.L'église est d'apparence classique mais ce n'est pas une église ordinaire, c'est aussi un musée d'art sacré.

    Dans les années 50, Jean-Marie Pirot (ou Arcabas de son nom de peintre)un jeune professeur des beaux Arts de Grenoble cherchait une église où il puisse dire son art, il essuie plusieurs refus jusqu'à sa rencontre avec le Père Truffot.Et à 25 ans , il se voit confier cette église par le maire et le curé...Il va passer près de 40 ans de sa vie à la décorer. Ici, on ne contemple pas une oeuvre, on y entre dedans.

    Et c'est impressionant, joyeux et revitalisant.

     

     

     

     

    img046.jpg

     

     

    Il y a beaucoup d'anges, il y en a même un en vélo et il a joyeuse et vive  allure assurément.

    Tout l'espace de L'église a été recouvert par les oeuvres de l'artiste : il y en a 111 m'a-t-on dit.

    Le visible et l'invisible sont mêlés, le sacré et le profane aussi, car la vie est ainsi...

    Je voulais vous montrer d'autres oeuvres mais over-blog fait des siennes, seuls les anges ont réussi à se montrer..Incroyable non ?

     

     

    img045.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     l l y avait longtemps que je désirais faire cette visite : j'avais vu des reproductions sur un livre...

    Et voilà c'est chose faite...Ce n'est pas une simple église, c'est un musée d'art sacré.

    Le peintre ARCABAS l'a totalement investi, il y a travaillé pendant 40 années de sa vie, 111 de ses oeuvres y sont exposées mais on peut  en trouver aussi au Canada, au Japon, en Italie.

     

    2011octobre-053.jpg

     

    Il ya dans sa peinture cette ouverture à la beauté qui permet à tout homme, croyant ou incroyant, de s'y retrouver.

    Le visible et l'invisible sont invités ensemble...Le mélange  du sacré et du profane  provoquent le mouvement qui est la vie

     

     

     

     

     

    2011octobre-041.jpg

     

    A Saint hugues, on n'est pas face à une oeuvre, on est dedans.

    Il y a 100 000 visiteurs par an , l'entrée est gratuite


    17 commentaires
  • Hier, après nous être rencontrés au café lecture, nous nous retrouvons une fois par mois  et chacun parle très librement de ce qu'il a lu, du plaisir qu'il a eu à découvrir un autre univers, d'autres personnages, une autre époque et nous échangeons nos livres....après cette rencontre, l'une des participantes, Anne-Marie nous invite à l'inaugurationde son exposition de sculptures et de peintures et elle nous commente ses oeuvres avec beaucoup de passion et d'enthousiasme et c'est communicatif

    En voici qui lui ont été inspirées par ses voyages dans le désert

     

    2011octobre-010.jpg

     

     

    C'est une femme écoutant le vent.

     

     

    2011octobre-011.jpg

     

     

    C'est un ange dansant

     

    2011octobre-016.jpg

     

    Nous avons dû faire une visite rapide mais j'espère bien y revenir et prendre le temps d'admirer...

    Notre amie nous parle de ses futurs projets, elle en a plus qu'il n'en faut pour l'occuper...J'admire la fraîcheur de son regard  et son enthousiasme...et tout ce qu'elle a réalisé


    18 commentaires
  • http://gazou.over-blog.fr/article-bernard cathelin-36322850.html

     

     

     

    "Pour qu'un rouge soit beau, je le plaque sur un autre rouge, je le gratte afin de laisser transparaître le premier rouge, j'attends que cela sèche, puis à nouveau j'utilise un rouge...J'aime la la richesse des tons, elle est l'ossature de la toile..."   dit Cathelin

     

    img028

     

    J'ai déjà parlé de ce peintre (voir le lien ci-dessus)

     

    C'était, il y a deux ans, au cours des journées du patrimoine...Nous avions pu visiter sa maison des Rebatières.

     

    Cet été,  c'est la ville de Montélimar qui a installé une exposition de ce peintre dans son musée d'Art Contemporain

    Et nous n'avons pas regretté notre déplacement2011septembreRamieres-022.jpg

     

     

    Cette rétrospective accueille les trois techniques employées par l'artiste :l'huile, la lithographie et la tapisserie sur 600mètres carrés d'exposition

     

    Très recherché aux Etats- Unis  et au Japon, il a voyagé dans le monde entier mais il est toujours resté profondément  attaché à la Drôme . Voici un de ses paysages (Le Glandass)

     

     

    img031-copie-1.jpg

     

     

    Il a aussi peint des paysages du Mexique, de Cuba,du Népal, de la Birmanie,du Japon, de l'Espagne....

     

    des bouquets, des natures mortes, des portraits;

     

    Certains avec des couleurs très vives, d'autres tout en nuances

     

    img029.jpg

     

     

     

    J'aime ces tableaux où le choix des couleurs est très réduit comme celle-ci

     

    img033.jpg

     

    Toute la palette des couleurs est présente dans les tableaux de Cathelin : des plus vifs aux  plus pastels

    et c'est réjouissant de regarder ces peintures

     

    Ecoutons le encore parler de sa peinture

    "Fuir l'anecdote...C'est ce que j'aimerais faire, c'est de la peinture pure. toute émotion ne serait traduite que par la matière de la peinture, la matière physique...Un bouquet blanc sur un fond blanc, rien qu'avec des différences de matière, des différences de brillance et de matité. Rien qu'avec cela, pouvoir dire ce que l'on ressent " 

     

    .

     

     

     

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique