• Self-portrait as the Allegory of Painting (La Pittura) - Artemisia Gentileschi.jpg
    Autoportrait en Allégorie de la peinture 1638-1639, Royal Collection, Windsor
     
     
    Naissance 8 juillet 1593
    Rome
    Décès Vers 1652
    Naples
    Activité Peintre
    Lieux de travail Florence (1610-1620), Gênes (1621), Rome (1622-1626), Venise (1627), Naples (1630)
       
       
       
       
     

    Artemisia Lomi Gentileschi, née le 8 juillet 1593 à Rome et morte à Naples vers 1652, est une artiste peintre italienne de l'école caravagesque.

    Vivant dans la première moitié du XVIIe siècle, elle reprend de son père Orazio la limpide rigueur du dessin en lui ajoutant une forte accentuation dramatique héritée de l'œuvre du Caravage et chargée d'effets théâtraux, ce qui contribua à la diffusion du caravagisme à Naples, ville dans laquelle elle s'installe en 1630.

    Elle devient une peintre de cour à succès, sous le patronage des Médicis et de Charles Ier d'Angleterre.

    Remarquablement douée et aujourd'hui considérée comme l'un des premiers peintres baroques, l'un des plus accomplis de sa génération, elle s'impose par son art à une époque où les femmes peintres ne sont pas facilement acceptées. Elle est également l'une des premières femmes à peindre des sujets historiques et religieux. Elle nous a laissé d'elle un autoportrait d'une grande vigueur qui dénote une maîtrise consommée de son art.

    On attribue à son viol et au procès humiliant qui s'ensuivit certains traits de son œuvre, l'obscurité et la violence graphique qui s'y déploient, en particulier dans le tableau célèbre qui montre Judith décapitant Holopherne. Ses peintures expriment souvent le point de vue féminin


    13 commentaires
  •  

     

     

    Christiane Keeping est installée en Provence depuis 1964, elle étudie la peinture aux beaux-arts de Metz puis d’Avignon.

    Les paysages de la Drôme provençale sont sa principale source d’inspiration, elle joue avec la couleur et l’équilibre des ses compositions.

    Elle sait s’étonner tous les jours et se laisser surprendre par la lumière pour la saisir et la traduire à travers ses toiles. Sa technique principale est l’huile, qu’elle utilise avec des gestes maitrisés et précis pour nous transmettre ses émotions.

    Plusieurs fois médaillée et invitée d’honneur à de nombreux salons.

     

     

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Derniers jours pour découvrir les oeuvres de Christiane Keeping à l'atelier!


    16 commentaires
  •  

    " La lumière tremble. La couleur jaune vibre de multiples nuances...L'ange, avec son épée levée,vient de déclencher un tourbillon d'or et de sang...Pas de frontières entre le ciel, la mer et la terre.Pas de lignes nettes, mais des couleurs, celles des nuages...William Turner 51775-1851) les a regardées, explorées, captées tout au long de sa vie.

    Il a 70 ans, il est célèbre et la mort approche. Il ne travaillera presque plus....

    Tout en bas, à la verticale de l'ange, on devine un serpent déchaîné, symbole de mal maîtrisé.

    A gauche,Caïn fuit devant le cadavre d'Abel pleuré par ses parents.

    Un squelette le poursuit..Adroite , Samson épuisé que Dalila va trahir. Derrière, Judith qui a coupé la tête du tyran Holopherne etla donne  à sa servante. Trois visages du mal, trois acteurs de la mort: la jalousie, la trahison, le pouvoir...

    Judith est sur terre ce que l'ange est au ciel : la force des faibles.

    L'ange, debout dans le soleil, irradie...il rend visible l'écoute, par Dieu, du cri et de la douleur des humains...

    Turner n'est pas aveuglé par le soleil. Il nous dit de ne pas cligner des yeux devant la mort. Il faut les traverser pour entrer dans la lumière, dense et vive."

     

                                       Gérard Billon

     

    J'aimerais vraiment voir ce tableau autrement qu'en image, il me semble qu'il paraîtrait encore plus beau et que l'on apprécierait  davantage toute la lumière que Turner nous invite à traverser.

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Rétrospective Hervé Di Rosa au Touquet : 40 ans d'Art modeste en 50 œuvres

    Par Stéphane Hilarion @Culturebox
     

     

    50 oeuvres d'Hervé Di Rosa retraçant 40 ans de création de l'inventeur de l'Art Modeste sont exposées jusqu'au printemps 2019 au musée du Touquet-Paris-Plage

    50 oeuvres d'Hervé Di Rosa retraçant 40 ans de création de l'inventeur de l'Art Modeste sont exposées jusqu'au printemps 2019 au musée du Touquet-Paris-Plage

     

     

     

     

    Le musée du Touquet-Paris-Plage propose jusqu’en mai 2019 une grande rétrospective consacrée à l’artiste sétois Hervé Di Rosa, initiateur du mouvement de la figuration libre et inventeur du concept de l’Art Modeste.

    L’exposition revient sur quarante années de création retraçant la démarche artistique de ce peintre aux multiples facettes et à l'univers singulier.

    1978-2018. Quarante ans qu’Hervé Di Rosa bouscule le paysage artistique avec son univers décalé, ses personnages extraordinaires aux traits caricaturaux et ses œuvres aux couleurs éclatantes. Cinquante peintures sont présentées au Touquet, des dyptiques sur carton de ses débuts aux grands formats, en passant par une sélection d’œuvres autour de ses séries, les "Deux vagabonds", les "Renés", ou encore de son célèbre cycle "Autour du Monde" débuté en 93.

    Reportage : C. Sala / G. Hayaert / F. Defrance

     

     

    Figuration libre et Art modeste

    Hervé di Rosa est un des emblèmes de la Figuration libre. Ce mouvement pictural, initié avec son ami Robert Combas dans les années 80, trouve ses influences aussi bien dans la bande-dessinée, les comics, le rock et l'illustration que chez les publicitaires naïfs africains, Miro, Picasso ou dans l'art brut de Dubuffet, tout en dénonçant avec humour et une certaine dose de provocation, les travers de la société. En France, outre Di Rosa et Combas, Rémi Blanchard, François Boisrond et Louis Jammes sont les figures de proue du mouvement qui trouvent en Basquiat et Keith Haring leurs alter egos américains.

    Hervé di Rosa a fondé en 2000 le Musée International des Arts Modestes (MIAM) à Sète.

    Rétro Di Rosa 1978-2018 Le Touquet  
     

     Un peu interloquée en découvrant l'oeuvre de Hervé di Rosa, mais cela éveille ma curiososité, me donne envie de connaître un peu mieux cet  artiste et le monde étrange qu'il nous offre à regarder.


    16 commentaires
    •  

       

      Gérard Zilberman

      En ce temps de Toussaint,

      nous sommes plus particulièrement penchés sur le thème de la mort et de la vie.

      Nous sommes dans l'atelier du peintre Gérard Zilberman.

       

       

      L'artiste nous dit qu'il ne qu'il ne sait pas ce qu'est la mort.

      Elle est comme un mur qui nous renvoie à la vie.

       

      Gérard Zilberman - La mort et la vie

       

      Et le grand symbole de la vie est représenté par l'arbre.

       

      Gérard Zilberman - La mort et la vie

       

      Après un coma, les personnes qui reviennent à l'état de conscience

      rapportent souvent qu'elles ont vu au fond d'un tunnel une lumière.

       

      Gérard Zilberman - La mort et la vie

       

      Le peintre a représenté cette lumière venant derrière l'arbre,

      couleur d'un jaune doux,

      lumière diffuse.

       

      Gérard Zilberman - La mort et la vie

       

      Et cette lumière vient éclairer le feuillage donnant aux feuilles

      un aspect automnal.

       

       

      Gérard Zilberman - La mort et la vie

       

      Mais , au pied de l'arbre,le printemps renaît avec ses verts.

       

       

      Gérard Zilberman - La mort et la vie

       

      Le temps n'est pas une ligne droite.

      La vie est un cycle où vie et mort s'interpellent.

       

       


       

       

       

       

       

       

       

       Commentaires

       
      Samedi 1er Novembre 2014 à 10:52   Supprimer le commentaire

      J'aime beaucoup cette peinture qui montre et interpelle

      c'est net et doux à la fois et l'on passe en permanence du premier au second plan comme pour chercher à fouiller le lointain pour revenir au vivant

      2
      Samedi 1er Novembre 2014 à 14:25   Supprimer le commentaire

      il est beau cet arbre

      elle est belle la vie

      3
      Samedi 1er Novembre 2014 à 16:06   Supprimer le commentaire

      J'aime énormément.

      Magnifique tableau, Gazou.

      ¨Merci pour la découverte.

      4
      Samedi 1er Novembre 2014 à 18:29   Supprimer le commentaire

      bonsoir Gazou,
      ces couleurs et cette lumière automnales sont superbes
      et ton texte qui accompagne ces  tableaux
      est magnifique :
      plein de poésie
      et de recherches de vérités premières
      sur la nature, la mort, la vie
      merci pour cette belle participation
      bonne soirée
      bon dimanche
      bisous

      5
      Samedi 1er Novembre 2014 à 19:00   Supprimer le commentaire
      Edmée De Xhavée

      Ceci me parle car j'aime cette idée d'une mort-vie. Sans dire que je n'ai absolument pas peur de la mort (malgré tout je me dis que ce n'est normalement pas pour maintenant...) j'ai malgré tout une certaine confiance dans le fait que ce n'est pas seulement une fin. Donc cette idée de lumière, de regain de la vie... Ca me plaît!

      6
      Samedi 1er Novembre 2014 à 21:03   Supprimer le commentaire
      M'mamzelle Jeanne

      Magnifique! Ce peintre à travaillé sur l'arbre et l'automne qui sont la métaphore de ce qu'est la vie.. la mort.
      Merveilleux sont tes mots qui accompagnent et donne le pouvoir de comprendre  cette éternelle vérité
      à laquelle j'adhère complètement..
      Merci beaucoup chère Gazou
      Belle soirée.. bon dimanche

      7
      Samedi 1er Novembre 2014 à 22:18   Supprimer le commentaire
      erato:

      J'aime beaucoup cet arbre.

      Bonne soirée Gazou

      8
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 08:39   Supprimer le commentaire
      Daniel

      La vie n'est qu'un soupir......Très belle peinture !

      9
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 08:45   Supprimer le commentaire

      La mort n'est pas un drame, c'est tout simplement la fin de la vie, et quoi de plus beau que de fermer les yeux sur une vie accomplie? Chaque instant de la vie se vit comme si il était le premier et le dernier à la fois

      amicalement

      Claude

      10
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 08:52   Supprimer le commentaire

      Très bel arbre. Merci Gazou

      Bon dimanche

      11
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 12:07   Supprimer le commentaire

      J'aime beaucoup la vision de ce peintre sur la mort, nous allons tous y passer et il vaut mieux  dédramatiser!

      12
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 14:47   Supprimer le commentaire

      J'aime beaucoup la dernière présentation, comme j'aime les arbres, qui nous inspirent bien souvent par leur force de vie !

      Bonne soirée Gazou

      13
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 19:02   Supprimer le commentaire

      Et en ce moment dans ma région on peut voir à la fois des manifestations de l'automne, et une résurgence du printemps : la douceur des températures trompe la Nature !

      Merci pour cette découverte accompagnée d'un commentaire très poétique !

      14
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 20:28   Supprimer le commentaire

      Un bien beau tableau bien actualité

      A bientôt

      15
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 21:29   Supprimer le commentaire
      eMmA

      J'aime la forme circulaire de ce tableau : cycle naturel et perpétuel de la vie et de la mort, l'une et l'autre imbriquées ad libitum...

      16
      Dimanche 2 Novembre 2014 à 21:37   Supprimer le commentaire

      Une lueur d'espoir dans la mort. C'est très joli.

      Bonne semaine. 

      17
      Lundi 3 Novembre 2014 à 09:03   Supprimer le commentaire

      Bonjour

      Oui, j'ai un Ami qui a vu ce tunnel et cette lumière il a marché dedans et vu plus loin encore avant de revenir en arrière, il n'est pas le seul d'ailleurs, mais c'est lui qui est mon ami... et il est très sérieux!!!

      Amitiés

      Jean

      18
      Lundi 3 Novembre 2014 à 11:09   Supprimer le commentaire

      L'arbre est un très beau symbole du cycle de la vie avec la mort qu'elle comporte, j'aime cette représentation.

      19
      Lundi 3 Novembre 2014 à 15:10   Supprimer le commentaire

      Gazou

      Cette peinture, ses couleurs sont apaisantes.

      L'Arbre est effectivement le symbole de la Vie.

      Un tel arbre est mentionné au début du Livre de la Genèse dans le second récit de la Création.

      Il symbolise l'Immortalité.

      Nous sommes comme les feuilles qui se détachent à l'automne et vont fertiliser la terre pour son renouveau.

      les jeunes pousses succèdent aux anciennes.

      C'est le cycle éternel.

      Merci de m'avoir fait découvrir ce peintre.

      Amitiés

      Renaud

       

      20
      Mardi 4 Novembre 2014 à 23:44   Supprimer le commentaire

      une belle comparaison de la vie avec cet arbre qui est magnifique

      21
      Zilberman
      Mercredi 5 Novembre 2014 à 15:51   Supprimer le commentaire
      Mille mercis à tous les amies et amis de Gazou pour leurs commentaires élogieux, grâce à Solange.
      Gérard Zilberman
      22
      Jeudi 6 Novembre 2014 à 19:05   Supprimer le commentaire

      Un très beau message de lumière et d'espoir.

      Amitiés et bonne soirée

      Alain


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique