• Paulo Coelho

     

     

    "Un jeune couple emménage dans un nouveau quartier.

     

    Le lendemain matin, alors qu’ils prennent leur petit déjeuner devant la fenêtre, la jeune femme voit sa voisine suspendre son linge à l’extérieur.

     

    « Ce linge n’est pas très propre dit-elle ; elle ne sait pas le laver correctement. Elle a peut-être besoin d’une meilleure lessive… »

     

    Son mari regardait, silencieux.

     

    Chaque fois que sa voisine suspendait son linge à sécher, la jeune femme faisait le même commentaire.

     

    Un mois plus tard, la femme fut surprise de voir du linge bien propre sur le fil à linge et dit à son mari: « Regarde, elle a finalement trouvé le moyen de laver correctement son linge. Je me demande qui lui a appris ça ? »

     

    Le mari répondit : « Je me suis levé tôt ce matin, et j’ai nettoyé nos fenêtres. »

     

    Et il en est ainsi de la vie…

     

    Ce que nous voyons en regardant les autres dépend de la clarté de la fenêtre à travers laquelle nous regardons.

     

    Alors, ne soyez pas trop rapide pour juger les autres, surtout si votre perspective sur la vie est assombrie par la colère, la jalousie, la négativité ou des désirs insatisfaits.

     

    Juger une personne ne définit pas qui elle est. Cela définit qui vous êtes."

     

    Paulo Coelho

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Mai à 20:45
    Andrée Galera

    J'aime beaucoup cet auteur!

    Ce texte est d'une grande sagesse .

    Belle soirée Gazou

    2
    Samedi 8 Mai à 21:06

    Un bel extrait et une belle conclusion.

    Bises et bonne soirée

    3
    Samedi 8 Mai à 22:24

    Grande sagesse, que cet écrivain remarquable nous enseigne comme toujours avec un merveilleux art du conte.

    4
    Dimanche 9 Mai à 09:15

    tu as sans doute raison mais que penser de mes voisins qui partent en camping car le week-end et qui laissent leurs deux chiens aboyer jour et nuit, ai-je les oreilles sales ????

    5
    Dimanche 9 Mai à 09:54

    il faut faire la même chose avec ses verres de lunette ! Bon week end Gazou

    6
    Dimanche 9 Mai à 12:02

    J'aime beaucoup cette histoire que je vais garder en mémoire.

    Merci Gazou et bon dimanche

    7
    Dimanche 9 Mai à 12:20

    Encore une historiette que Paolo Coelho a piqué  à quelqu'un d'autre…

    … comme à son habitude d'ailleurs !

    On l'aura compris : je déteste ce type, et ses tissus de fadaises à 1 euro.

     

    8
    Dimanche 9 Mai à 17:26
    daniel

    Une belle leçon....C'est sûr ! On a tendance à juger très vite...Comprendre au lieu de juger !!

    9
    lenez o vent
    Dimanche 9 Mai à 18:13

    Une leçon simple et enrichissante, merci

    Bisous ventés

    10
    Dimanche 9 Mai à 21:29

    Belle leçon Gazou.

    Et si vrai !

    Bisous et merci pour tes gentils commentaires.

    Aimée

    11
    Lundi 10 Mai à 14:21
    Renée

    La critique est toujours très facile.......

    Doux lundi bisous

    12
    Mardi 11 Mai à 10:02

    Une jolie histoire qui nous incite à observer sans évaluer... Belle journée Gazou, à bientôt.    brigitte

    13
    Mercredi 12 Mai à 18:11
    Grand-Langue

    C'est bien dit, n'empêche, j'ai une voisine qui lave mal son linge, je ne la juge pas mais, son linge est sale.

    14
    Vendredi 14 Mai à 18:46

    Une très belle leçon. On juge souvent trop vite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :