• Naissance d'un poème

    "J'aime atteindre en moi une région de grand silence.

    C'est en cet instant que peut naître un poème.

    Pour que ce silence s'établisse, il faut que la pensée se vide de son activité.

    Il faut également que je n'ai ni intention, ni désir, ni attente.

    Il faut encore que je m'abandonne, me laisse dériver.

    Alors dans ce grand calme, ce vaste silence intérieur, se fait entendre le doux murmure"

                                     Charles Juliet (Gratitude)

     

    C'est le dernier tome du Journal de Charles Juliet...Je suis en train de le lire.

    Il a été publié l'an dernier...Je crois avoir lu tous ses livres: journaux, poèmes, études sur les peintres


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Mai à 08:19
    Edmée De Xhavée

    Moi je n'en ai rien lu, mais je suis assez séduite par ce qu'il écrit ici. Moi je "sens" littéralement mes nouvelles ou thèmes grandir "tous seuls" en moi, ça rôde, et puis je ne force rien. J'ai le départ. Ensuite j'aide un peu, mais quand je suis bloquée, je remets tout en jachère jusqu'à la nouvelle récolte spontanée :) Bonne semaine Gazou!

    2
    Lundi 14 Mai à 09:06

    Un auteur que j'aime beaucoup , un GRAND poète

    3
    Lundi 14 Mai à 09:14

    J'ai lu quelques livres de Charles Juliet mais pas tout. J'aime beaucoup l'apaisement qu'il apporte et la lumière qui jaillit de ses mots.

    Bonne journée

    4
    Lundi 14 Mai à 09:19
    LADY MARIANNE

    je suis de son avis !
    merci pour ton billet intéressant- bisous-

    5
    Lundi 14 Mai à 12:13

    Je ne connais pas Charles Juliet, mais j'aime beaucoup le poème que tu nous offres aujourdh'ui!

    6
    Evy
    Lundi 14 Mai à 16:19

    J'aime beaucoup et découvre ce poéte passe une bonne soirée bisous

    7
    Lundi 14 Mai à 21:59

    Oui, c'est ainsi que l'on devient poète...

    8
    Lundi 14 Mai à 22:27

    J'aime beaucoup son analyse.

    Pour peindre, je fais le vide et je rentre dans ma peinture...

    Bises Gazou

    Aimée

    9
    Mardi 15 Mai à 06:38

    J'ai tout lu de lui aussi. C'est un écrivain qui compte énormément pour moi.

    Bonne journée.

    10
    Mardi 15 Mai à 07:43

    quand un écrivain nous touche, un besoin naît en nous de tout lire de lui !

    ce "lui" là, je ne le connais pas encore ... 

    amitié .

    11
    Mardi 15 Mai à 10:00
    daniel

    Dans le calme et le silence il ouvre les portes de l'imagination !!

    12
    Mardi 15 Mai à 12:39
    covix

    Bonjour, 

    un auteur qui m'est inconnu, et ce partage nous conte bien l'état d'esprit du besoin pour écrire.

    bonne journée

    Bises

    13
    Mardi 15 Mai à 14:59

    pour moi  une découverte  merci 

     et aussi pour ta visite 

     kénavo

    14
    Vendredi 18 Mai à 19:54

    C'est vrai qu'en cette plage de silence git l'imprévu de la création ! On voudrait dire, écrire selon un thème bien choisi... et voici qu'à l'écriture ou autre... remontent comme des bulles bien d'autres choses ! J'en fais l'expérience étonnée à chaque fois ! 

    Merci Gazou

    Bises

    15
    Mardi 22 Mai à 13:58

    J'aime beaucoup Charles Juliet. Lu de lui ses entretiens avec Beckett, une merveille. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :