• Mardi poésie : Philippe Jaccottet

     

     

    "Parler donc est difficile,si c'est chercher...chercher quoi?

    Une fidélité aux seuls moments, aux seules choses

    qui descendent en nous assez bas, qui se dérobent,

    si c'est tresser un vague abri pour une proie insaisissable...

     

    Si c'est porter un masque plus vrai que son visage

    pour  pouvoir célébrer une fête longtemps perdue

    avec les autres, qui sont morts, lointains ou endormis

    encore, et qu'à peine soulèvent de leur couche

    cette rumeur, ces premiers pas trébuchants, ces feux timides

    - nos paroles :

    bruissement du tambour pour peu que l'effleure le doigt inconnu.

     

                                   Philippe Jaccottet ( A la lumière d'hiver)


  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Juillet à 07:31

    Une belle découverte Gazou, je ne connaissais pas.

    Bises et bon mardi

    2
    Mardi 23 Juillet à 08:14

    Merci Gazou.  Des belles paroles comme on en voit trop rarement dans les commentaires.  Les gens ont perdu l'habitude d'écrire, d'utiliser des mots, du vocabulaire, des tournures de phrases et des expressions.

    Merci pour ce beau partage.

    3
    Mardi 23 Juillet à 08:14
    LADY MARIANNE

    je ne connaissais pas - merci pour le partage-
    bisous-

    4
    Mardi 23 Juillet à 09:20

    Un peu hermétique comme poésie!

    5
    Mardi 23 Juillet à 15:06
    colettedc

    Je découvre, Gazou ! J'♥ ! 

    Bon après-midi !

    6
    Mardi 23 Juillet à 18:22

    C'est vrai que c'est un peu hermétique pour moi aussi ! mais à la relecture, j'apprécie !

    Merci Gazou

    Bisous

    (vais faire un tour chez Google pour en connaître davantage)

    7
    Mardi 23 Juillet à 21:05
    erato:

    Un poème difficile , je découvre l'auteur.

    Belle soirée Gazou

    8
    Mercredi 24 Juillet à 00:01

    on parle souvent pourtant ... mais que dit-on ? ces riens qui font du vent ... les mots sont difficiles à sortir quand ils veulent dire ce qui nous vient de l'intérieur ...

    tes poèmes sont toujours beaux 

    amitié .

    9
    Mercredi 24 Juillet à 07:49

    Je découvre le poème, pas l'auteur, tu nous as souvent parlé de lui.

    J'aime bien l'idée de ce tambour...

    Bisous et douce journée.

    10
    Mercredi 24 Juillet à 13:47
    Renée

    C'est très beau et un peu triste ou nostalgique ce qui fait aussi son charme...Amitiés

    11
    Mercredi 24 Juillet à 20:14

    le mieux est de ne pas porter de masque.

    Tu aimes beaucoup cet écrivain que tu nous présentes régulièrement. Bises

    12
    Jeudi 25 Juillet à 15:16

    Il est rare que l'on dise vraiment ce que l'on veut dire.....

    13
    Vendredi 26 Juillet à 13:06

    Bonjour Gazou,

    Les mots que nous avons à notre disposition, malgré la richesse de nos langues, ne sont pas toujours suffisants ou à la hauteur pour exprimer exactement ce que nous voulons dire. C'est étrange, quand on y pense. Mais ils existent, ces mots, et on peut en faire quelque chose. D'ailleurs, on les utilise beaucoup. Mais qu'exprime-t-on ? Du vent ? Je ne le crois pas. Il faut juste savoir écouter, il n'y a pas que des paroles en l'air, loin de là... (et il y a aussi, on le sait, beaucoup de silences qui en disent tant).

    Merci pour ce partage.

    Fabrice

    14
    Vendredi 26 Juillet à 18:36
    daniel

    A vrai dire, je n'ai rien compris !! Peut être aurait-il fallu qu'il utilise d'autres mots ?

    15
    Jeudi 8 Août à 12:51

    Un de mes auteurs préférés. On se laisse porter par ses mots.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :