• Mardi poésie : Philippe Forcioli

     

     

     

     

     La vie comme une longue marche 

    Menant là où on ne sait où

    Grimper les six millions de marches

    Pour arriver au bord d'un trou

    II faut marcher il faut marcher

    En dépit de l'inéluctable

    II faut marcher il faut marcher

    Pour espérer trouver la vie aimable

     

    Des ailes des ailes aux pieds

    Quand le sable s'enfonce

    Des ailes des ailes au coeur

    Dans le jardin perdu touffu de ronces

    Des ailes par pitié des ailes par pitié

     

    La vie comme une longue errance

    Comme un berger à son troupeau

    cherchant pâture et transhumance

    Avec des loups avec des crocs

    II faut marcher il faut marcher

    Par ci par là de l'herbe pousse

    II faut marcher il faut marcher

    Pour trouver le ruisseau dessous la mousse

     

    Des ailes des ailes aux pieds

    Quand la terre est trop aride

    Des ailes des ailes au cœur

    Quand le sourire se noie au fond des rides

    Des ailes par pitié des ailes par pitié

     

    Ma vie mon cœur mon bel amour

    Mon tendre secret de merveilles

    Mon espérance au petit jour

    Ma longue nuit profonde veille

    II faut marcher il faut marcher

    Quelqu'un nous suit et nous devance

    II faut marcher il faut marcher

    Faire en un pas cent pas quelle drôle de danse

     

    Ainsi chantait le petit homme

    En son silence épouvanté

    Des Golgotha menant à Rome

    Jusqu'au plus humble des sentiers

    II faut marcher il faut marcher

    Répétait-il à sa sandale

    Encore un pas tu vas sauter

    Tu danseras c'est sûr dans les étoiles

     

    Des ailes n'en ai plus besoin

    Voici les temps où tout s'élève

    Les ailes neigent au jardin

    En grandes grâces et larges trêves

    Des ailes par milliers des ailes par milliers

    des ailes par milliers des ailes par milliers

     

    Paroles & Musique: P. Forcioli

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oeG2I5Q5NwE#t=0s

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Juin à 08:03

    combien j'aime ce poème !

    ces ailes qui nous aident à marcher tout au long du chemin de la vie, nous élèvent toujours par dessus les cailloux qui le sèment ... 

    quand mes pas seront lourds, je dirai moi aussi "des ailes par pitié" !

    amitié .

    2
    Mardi 11 Juin à 08:19

    Une magnifique chanson de Philippe Forcioli et une belle découverte Gazou, merci !

    Bises et bon mardi

    3
    Mardi 11 Juin à 09:26
    Durgalola
    Très beau. J'ai appris à regarder les herbes et les mousses et les gouttelettes de pluie qui sont des sourires dans les tristesses.
    Un poète que je découvre
    Bises.
    4
    Mardi 11 Juin à 09:49

    Ami(e)s, les ailes sont en Nous. Et rassurez-vous : la beauté des instants que nous savons cultiver nous en offre toujours plus. Pour que demain et puis demain et puis encore demain, ces ailes entretiennent le feu du creuset qui nous mènera encore plus loin. Vers la beauté sans fin. Douceur à Vous et Toi, Gazou.

     

    5
    Mardi 11 Juin à 10:42

    C'est une belle découverte car je ne connaissais pas Philippe Forcioli, merci gazou

    6
    Mardi 11 Juin à 11:10
    LADY MARIANNE

    un chant plein d'espoir-  aimer et savoir regarder-
    merci pour ta participation- bisous-

    7
    lenez o vent
    Mardi 11 Juin à 15:16

    des ailes pour nous aider 

     

    a parcourirnotre vie

     

    poesieagreableaecouter

    merci bisous

     

    8
    Mardi 11 Juin à 16:34
    colettedc

    Magnifique poème, Gazou ! J'apprécie beaucoup ! Bonne poursuite de ce mardi !

    *

    Je ne suis toujours pas sur le récapitulatif et, pourtant, je participe:

    *

    https://colettedc.wordpress.com/2019/06/10/mardi-poesie-chez-lady-marianne-la-lumiere/

    *

    Bonne poursuite de ce mardi!

     

    9
    Mardi 11 Juin à 21:28
    erato:

    Un poète que je ne connaissais pas.J'aime beaucoup le poème .

    Belle soirée Gazou

    10
    Mercredi 12 Juin à 07:10

    Un poète que je ne connaissais pas.

    J'apprécie beaucoup

    Aimer la vie, savoir regarder ce que le nature a de plus beau.

    Bisous Gazou Aimée

    11
    Mercredi 12 Juin à 09:38
    daniel

    Quel beau poème! Quelle inspiration !! Une belle allégorie de la vie !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :