• Mardi poésie : Pascal Boulanger

     

     

     



    Quand vous serez tout simplement là, lancées dans notre monde, dressées sur notre planète rocheuse ; prenez soin de vos âmes, suivez le meilleur du présent, oubliez le temps sur le fil au-dessus du néant.  
     
    J’entends sonner les secondes. Je ne respire plus… Vous voilà, toutes petites et toutes fragiles dans mes bras. 
     
    Depuis, j’ai beau faire, j’ai beau ne pas faire : toutes mes sensations dépendent des vôtres. Je suis comme cette branche que le vent courbe, que la lumière éclaire.  
     
    Bonheur de ne plus être seul depuis votre naissance.  
     
    […] 
     
    Chaque jour est un appel, une révélation. 
     
    Chaque jour s’enflamme dans le moindre pli du ciel, dans un fragment de lune, n’importe où et même maintenant quand les nuages font les gros yeux aux étoiles de mer. 
     
    Et c’est toujours à vous qu’ils s’adressent ces oiseaux, ces arbres, ces fleurs et ce lièvre qui, sous une rafale de pluie, traverse le chemin. C’est pour vous qu’ils amassent du soleil pour l’hiver, ces feux d’écume sur les plages. 
     
    Maintenant un rayon de soleil touche la fenêtre, vous dormez encore. 
     
    Près des vagues hautes, sous le regard avide des mouettes, des marins déplient les filets. Les poissons aux écailles fragiles se nourrissent de légendes.  
     
    Au loin, quand les cloches d’une église sonnent, quelqu’un qui était très malade ressuscite dans une chambre. Une barque prolonge l’ombre d’un saule sur la rivière. Une rose prononce un vœu sur la cendre. Un homme et une femme, se tenant par la main, s’engagent dans une ruelle pleine de hasard. Toutes les fontaines se mettent à fredonner dans toutes les villes du monde.  
     
     
    Pascal Boulanger, Un ciel ouvert en toutes saisons, Le Corridor bleu, 2010, pp. 11 et


  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Septembre à 09:19

    Excellent choix Gazou. Merci.

    Bises et bon mardi, en attendant de prendre la route

    2
    Mardi 11 Septembre à 09:20
    LADY MARIANNE

    un très beau poème, plein de tendresse même par mauvais temps--- et de ressenti---
    une belle trouvaille merci-
    bisou du mardi- bravo-

    3
    Mardi 11 Septembre à 09:37

    Un très bon choix que ce joli et tendre poème qui dégage un sentiment de bien être ! bon mardi bisous !

    4
    Mardi 11 Septembre à 09:37

    Merci pour ce très beau texte, j'aime beaucoup.

    Bisous et douce journée.

    5
    lenez o vent
    Mardi 11 Septembre à 09:45

    agréable écriture, j'aime

    bonne journée

    Bisous

    6
    Mardi 11 Septembre à 10:03

    bonjour

     choix d 'un trés beau texte

     qui me plait beaucoup

     

     bonne journée GAZOU

    7
    Mardi 11 Septembre à 14:45
    Renee

    Un très beau texte que je découvre merci. Super agréable a lire. Bisous

    8
    Mardi 11 Septembre à 18:09

    C'est beau et poétique !!

    Bisous Gazou

    9
    Mardi 11 Septembre à 18:59

    comme c'est beau ! merci d'avoir partagé .

    amitié .

    10
    Mardi 11 Septembre à 20:09
    colettedc

    Superbe choix Gazou !

    Bonne soirée !

    Bisous♥

    11
    Mardi 11 Septembre à 21:33
    erato:

    Un très beau texte , j'aime beaucoup.

    Belle soirée Gazou

    12
    Vendredi 14 Septembre à 19:23

    Un beau poème  On ne vit vraiment que dans l'instant !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :