• Mardi poésie : Maurice Fombeure

     

     

    " Je passais mes vacances

    Devant un rosier blanc,

    Rose au coeur de la France,

    Rosier au coeur tremblant.

     

    Une abeille s'y pose,

    Les mésanges aussi.

    Rose au coeur de la rose,

    Fleur des jours sans souci.

     

    Et puis la nuit s'y pose

    - Les étoiles aussi -

    Noire au coeur de la rose,

    Et l'aube y pleure aussi.

     

    Je passais mes vacances

    Devant un  rosier blanc.

    Dans un pays de France

    Dont je rêve souvent. "

                      Maurice Fombeure

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Novembre à 08:38
    LADY MARIANNE

    simple et si beau- une belle découverte-
    merci pour ta participation-
    bon mardi- bises-

    2
    Mardi 20 Novembre à 08:43

    quel joli poème plein de calme et d'espoir

    3
    Mardi 20 Novembre à 09:52

    Léger, beau et doux j'aime beaucoup, beau choix ! bon mardi, bisous 

    4
    Mardi 20 Novembre à 11:30

    C'est un très joli poème, et j'aime bien Maurice Fombeure...

    5
    Mardi 20 Novembre à 14:22
    covix

    Bonjour, 

    Un beau poème sur l'âme d'une fleur. 

    Bonne journée

    Bises

    6
    Mardi 20 Novembre à 15:34
    Renee

    beaucoup de nostalgie dans ce beau poème. Bravo bon choix. Bises

    7
    Mardi 20 Novembre à 16:26
    colettedc

    Très beau et bon choix, Gazou ! Bravo ! Bonne poursuite de ce mardi !

    8
    Mardi 20 Novembre à 16:56

    les couleurs de la rose blanche ... étincellent aux souvenirs des vacances enfouies ...

    amitié .

    9
    Mardi 20 Novembre à 18:37

    souvenirs ! souvenirs !

    j'aime beaucoup ce poème 

    bises

    10
    Mercredi 21 Novembre à 09:47

    De jolis mots... un poète dont je ne connais pas vraiment l’œuvre, je vais remédier à ce manque. Merci Dasola, douce jourbien née à toi.  brigitte

    11
    Mercredi 21 Novembre à 10:43
    daniel

    Tu me fais découvrir plein de poètes ! Merci !

    12
    Mercredi 21 Novembre à 13:08

    Que de souvenirs en lisant ce poème...!

    Merci, Gazou.

    13
    lenez o vent
    Mercredi 21 Novembre à 17:43

    agréable découverte

    Merci

    bisous

    14
    Jeudi 22 Novembre à 18:33
    mamazerty

    douce nostalgie,c'est émouvant au delà de sa simplicité^^

    15
    Dimanche 25 Novembre à 08:54

    J'aime beaucoup Maurice Fombeure. Il a le parler vrai des gens de la terre. Il avait une maison à Bonneuil-Matours dans la Vienne. J'ai connu son fils qui est décédé il y a quelques années. Un petit musée a été aménagé dans le bourg et l'école publique porte son nom.

    Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :