• Mardi poésie: Marche vélaucipédique de Maulavé

     

     

     

     

    Marche vélocipédique

    On pédale en promeneurs
    Certains nous traitent de facteurs
    Ca n’empêche qu’on avance
    Et qu’on fait le Tour de France
    On grimpe tous les cols
    Sans pour autant pousser du col
    Car contrairement à ce qu’on pense
    On a quand même la cadence

    Quand on fonce à vingt à l’heure
    On n’a pas deux rangs de spectateurs
    On pédale pas pour les bravos
    Pas besoin d’aficionados
    On pédale pour la santé
    Pas pour passer à la télé
    On n’a pas besoin d’un micro
    Pour raconter tous nos bobos

    A la différence des coureurs
    On pédale que pour du beurre
    Quand on met le nez dans le guidon
    On se prend pas pour des champions
    Quand on finit un Paris-Brest
    On se prend pas pour des vedettes
    On n’a jamais eu d’ambition
    Ni l’esprit de compétition

    Les journalistes nous ignorent
    Parce qu’on bat pas de record
    Mais on n’a pas besoin de doping
    Pour pouvoir franchir une ligne
    Pas besoin de médicaments
    On préfère un bon coup de blanc
    Et quand on a le coup de pompe
    C’est pas pour ça qu’on succombe

    Les gens nous traitent de cinglés
    De passer notre temps à pédaler
    Mais s’ils faisaient comme nous
    Ils auraient moins mal aux genoux
    Ils nous disent qu’on va se tuer
    Mais on n’est jamais fatigué
    Et en mettant une dent de mieux
    On vivra bien plus vieux qu’eux

    Le poème marrant Marche vélocipédique écrit par Arsène Maulavé


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Février à 10:12
    LADY MARIANNE

    voilà de saines pratiques--- pas de dopage---
    en effet de nos jours trop d'embrouilles dans les sports----
    merci pour ta participation-
    à toi l'honneur de nous donner un thème !
    Bisous-

    2
    Mardi 27 Février à 10:25
    covix

    Bonjour, 

    C'est bien vrai, il y les autres cyclistes, ceux de tous les jours, heureusement, aujourd'hui ils retrouvent le nombre dans nos rues.

    Bonne journée

    Bises

    3
    Mardi 27 Février à 11:51

    Ce poème est en effet très marrant il m'a beaucoup plu.

    4
    Mardi 27 Février à 15:35
    Durgalola
    Oui pédaler pour la liberté et non la gloire le pouvoir et l'argent. Bises et merci
    5
    Evy
    Mardi 27 Février à 15:47

    Beau poème bonne journée bisous

    6
    Mardi 27 Février à 17:36

    Un poème qui donne de la motivation.

    7
    Mardi 27 Février à 18:15

    Un poème que je découvre grâce à toi... Mais je ne suis pas sûre qu'il me fera pédaler.

    Merci, Gazou.

    Bises et douce soirée.

    8
    Mardi 27 Février à 19:11

    il est plein de vie  ce poème et comme je soutiens la thèse de l'auteur, c'est quand on bouge qu'on est vivant!

    9
    Jeudi 1er Mars à 08:55
    daniel

    Un connaisseur ! En tout cas son poème est drôle.

    10
    Jeudi 1er Mars à 10:13

    Un texte quasi-ludique, j'aime beaucoup.

    11
    Vendredi 2 Mars à 08:35

    C'est frais, plein de vie et d'humour. J'en partage la philosophie.

    Amitiés

    12
    Maulavé
    Lundi 5 Mars à 10:43

    JE vous remercie d'avoir publié mon texte, je m'appelle Arsène Maulavé, vous avez mis les lettres à l'envers. Ce texte est aussi chanté pour le club auquel j'appartiens : le Val de Vère à Flers (61) avec une refrain:

    Les cyclos du Val de Vère

    Ils ont du cran ils ont du nerf

    Les cyclos du val de vère

    Ils ont du cran, ils lèvent bien l'verre

      • Lundi 5 Mars à 17:59

        Merci beaucoup...J'ai fait la correction, excusez mon étourderie !

    13
    Maulavé
    Lundi 5 Mars à 18:19

    votre blog est intéressant, je crois qu'on partage un peu les mêmes goûts, notamment la poésie

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :